La vie des cou­ven­tines scru­tée au mi­cro­scope

Fouilles ar­chéo­lo­giques du deuxième couvent de Châ­teau-Ri­cher

L'Autre Voix - - AC­TUA­LITES -

Ce que les fouilles ar­chéo­lo­giques réa­li­sées de­puis trois se­maines au Centre d’in­ter­pré­ta­tion de la Cô­tede-Beau­pré ( CICB) ré­vé­le­ront de plus pré­cieux sur le mode de vie des soeurs et des cou­ven­tines s’ef­fec­tue­ra en la­bo­ra­toire avec des mi­cro­scopes.

C’est à cette conclu­sion qu’en vient Ma­rie-Mi­chelle Dionne, de GAIA (Groupe d’ana­lyses et d’in­ter­pré­ta­tions ar­chéo­lo­giques) après trois se­maines de fouilles sur les ves­tiges as­so­ciés à un com­plexe de la­trines et de la­voir du site du deuxième couvent de Châ­teau-Ri­cher da­tant de 1830.

La dé­pen­dance si­tuée à l’ar­rière du deuxième couvent et conte­nant vrai­sem­bla­ble­ment des la­trines, un dé­po­toir et un la­voir a fait l’ob­jet de re­le­vés ar­chéo­lo­giques ayant pour but de lo­ca­li­ser tous les murs en ma­çon­ne­rie du bâ­ti­ment.

Découverte d’un drain

Les ar­chéo­logues sont d’avis qu’il a été pos­sible que le bâ­ti­ment ait eu d’autres fonc­tions ou d’autres an­nexes uti­li­sées dans un contexte de la­trines. Se­lon la co­or­don­na­trice ad­jointe au CICB, Éve­lyne La­flamme, seules les ana­lyses des sols trou­vés sur le site pour­ront in­for­mer les ar­chéo­logues sur ces pos­sibles usages re­liés à ce bâ­ti­ment. Les ar­chéo­logues ont pu mettre au jour ce qui semble être un drain me­nant di­rec­te­ment au fleuve. Ce drain consti­tuait la chasse d’eau na­tu­relle des la­trines uti­li­sées pour le couvent.

Trois doc­to­rantes em­bal­lées

Les trois étu­diantes au doc­to­rat char­gées de la fouille ar­chéo­lo­gique sont em­bal­lées par les ré­sul­tats des re­cherches jus­qu’à main­te­nant. Julie-Anne Bou­chard-Per­ron et Ma­ryse Clou­tierGé­li­nas tra­vaille­ront à ana­ly­ser et dé­cor­ti­quer les dé­chets na­tu­rels des femmes de Dieu afin d’aug­men­ter nos connais­sances sur le mode de vie de l’époque. Elles étu­die­ront en la­bo­ra­toire les ma­cro­restes vé­gé­taux et les restes en­to­mo­lo­giques des sols conte­nus dans le site. Les restes de tables, les pa­ra­sites, les in­dices de la diète ali­men­taire et peut-être même les maux des Soeurs du Bon-Pas­teur pas­se­ront sous leurs yeux.

Ar­te­facts re­liés aux la­trines

Les ar­chéo­logues ont mis au jour des ar­te­facts dont cer­tains at­tirent l’at­ten­tion, comme un pot de chambre émaillé avec une poi­gnée de bois des­ti­né à re­cueillir les dé­jec­tions hu­maines la nuit ou l’hi­ver, afin d’évi­ter de sor­tir de la chambre.

Une bou­teille en verre com­plète por­tant l’ins­crip­tion « baume d’épi­nette du Dr. Ed. Morin » a été trou­vée dans la fosse à dé­chet. Le doc­teur Morin était un mé­de­cin et phar­ma­cien qué­bé­cois de la fin du 19e siècle. La der­nière se­maine de fouilles se­ra consa­crée aux des­sins et aux pho­to­gra­phies des struc­tures et ob­jets mis au jour par GAIA. ( M.C.)

( Pho­to: La­wrence Cas­sis­ta)

Tout comme Su­zanne Ro­berge Roy, de Beau­pré, 76 per­sonnes ont ef­fec­tué un don de sang, lors de la col­lecte or­ga­ni­sée der­niè­re­ment, par l’As­so­cia­tion bé­né­vole Côte-de-Beau­pré, au Centre com­mu­nau­taire de Beau­pré, au grand plai­sir des res­pon­sables, Mi­reille Ri­chard et

Francine Mar­tel, ain­si que de Julie-Pascale Houle, de Hé­ma-Qué­bec.

( Pho­to: Gra­cieu­se­té)

Les ar­chéo­logues ont dé­cou­vert une bou­teille en verre avec ins­crip­tion « Baume d’épi­nette

du Dr. Ed. Morin » da­tant en­vi­ron de 1897.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.