Le di­rec­teur-gé­né­ral de Châ­teau-Ri­cher congé­dié

Ac­tua­li­tés

L'Autre Voix - - LA UNE -

Le maire de la mu­ni­ci­pa­li­té, Fré­dé­ric Dancause, ex­plique que cette dé­ci­sion a été prise parce que M. Re­naud n’était pas à la hau­teur des at­tentes. «Nous avons en­ga­gé une firme spé­cia­li­sée en res­sources humaines pour l’ai­der, le for­mer, l’en­ca­drer, le coa­cher et le dé­ve­lop­per. Nous sommes en 2014 et ça n’a pas chan­gé. Nous avons fait preuve de beau­coup de pa­tience et là nous nous sommes mal­heu­reu­se­ment ren­dus à l’évi­dence, ça ne fonc­tion­nait tout sim­ple­ment plus», constate M. Dancause, qui a pris conscience de la si­tua­tion en 2011, an­née lors de la­quelle le mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales a dé­po­sé un rap­port dé­mon­trant des la­cunes dans l’oc­troi de contrats à Châ­teau-Ri­cher.

Le maire re­fuse de dé­voi­ler ce qui était re­pro­ché exac­te­ment à M. Re­naud. «Je le res­pecte et je ne veux pas lui nuire. On ne veut pas com­men­cer à poin­ter cer­taines choses», ex­plique-t-il, en ajou­tant que la dé­ci­sion, adop­tée à l’una­ni­mi­té au con­seil mu­ni­ci­pal, était «mû­re­ment ré­flé­chie».

Alors que l’an­cien di­rec­teur gé­né­ral a men­tion­né au So­leil vou­loir se dé­fendre de­vant la Com­mi­sion mu­ni­ci­pale du Qué­bec ou la Com­mis­sion des re­la­tions du travail, M. Dancause es­time qu’il est nor­mal qu’il veuille pro­cé­der ain­si. «Mais je crois que ce qui va ar­ri­ver, c’est que nous al­lons nous as­seoir avant ça, le but n’est pas d’avoir de la chi­cane», avance le maire, en af­fir­mant que ce ren­voi coû­te­ra ul­ti­me­ment «un peu de sous» à la mu­ni­ci­pa­li­té. «Ce qui est im­por­tant, c’est que les ci­toyens nous man­datent pour prendre les meilleures dé­ci­sions. Nous avons pris la meilleure dé­ci­sion pour l’ave­nir.»

«Nous avons fait preuve de beau­coup de pa­tience et là nous nous sommes mal­heu­reu­se­ment ren­dus à l’évi­dence, ça ne fonc­tion­nait tout sim­ple­ment plus.»

Steve Ar­bour as­su­me­ra la fonc­tion de di­rec­teur gé­né­ral par in­té­rim. Le con­seil ne s’est pas en­core pen­ché sur la ques­tion du suc­ces­seur de M. Re­naud. Des dé­ci­sions se­ront prises lors des pro­chaines se­maines à ce su­jet.

M. Re­naud était sus­pen­du avec solde de­puis le 24 jan­vier der­nier. Une vé­ri­fi­ca­tion ad­mi­nis­tra­tive a été faite suite à sa sus­pen­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.