« Sai­son es­ti­vale his­to­rique » pour la Baie de Beau­port

Après un pre­mier été de bai­gnade

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - MA­THIEU TUR­GEON re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

PLAGE. Après un pre­mier été avec la bai­gnade per­mise, l’or­ga­ni­sa­tion de la Baie de Beau­port est re­ve­nue sur son an­née 2016 en af­fir­mant qu’elle ve­nait de vivre « une sai­son es­ti­vale his­to­rique. » Elle a tou­te­fois re­fu­sé de dé­voi­ler le nombre de vi­si­teurs ayant fré­quen­té le site.

Phi­lippe La­per­rière, di­rec­teur gé­né­ral de la Baie de Beau­port, n’a pas ca­ché sa joie lors du bi­lan 2016. « Quel été ex­tra­or­di­naire. Ça fai­sait 50 ans qu’on ne pou­vait pas se bai­gner. Ça nous pre­nait la bai­gnade et on l’a fait. Ce n’est que le dé­but » a-t-il dé­cla­ré en confir­mant que la bai­gnade était là pour res­ter.

Sur une pos­si­bi­li­té de 75 jours, il a été per­mis d’al­ler dans l’eau à 36 re­prises cet été. Il y a donc eu 39 jours où ce n’était pas per­mis. « On a mis à l’épreuve le mo­dèle dé­ci­sion­nel de la Ville de Qué­bec et de l’uni­ver­si­té La­val. La plage était pleine chaque jour de beau temps », a af­fir­mé M. La­per­rière.

Quant au suc­cès qu’a connu le groupe bri­tan­nique Mum­ford & Sons, le dg confirme que c’est le genre d’ex­pé­rience qui se­ra ré­pé­tée. « On ai­me­rait vrai­ment ça. Ça a été une ex­pé­rience très po­si­tive. »

Au su­jet d’une éven­tuelle na­vette du Ré­seau de trans­port de la Ca­pi­tale (RTC), Phi­lippe La­per­rière dit que les conver­sa­tions conti­nuent. «On veut mon­trer que le site est at­trayant et mé­rite d’être des­ser­vi. C’est leur dé­ci­sion, mais nous sommes en dis­cus­sions. »

ACHA­LAN­DAGE NON DÉ­VOI­LÉ

Si l’or­ga­ni­sa­tion de la Baie de Beau­port ne cache pas que l’acha­lan­dage a dou­blé de­puis l’an der­nier, no­tam­ment en rai­son de la bai­gnade, mais aus­si de la pro­gram­ma­tion des ac­ti­vi­tés of­fertes, il n’en est pas de même pour le nombre exact de per­sonnes qui ont fré­quen­té le site cet été.

Ques­tion­né à plu­sieurs re­prises sur la ques­tion, Phi­lippe La­per­rière a mar­te­lé que les chiffres ne se­raient pas ré­vé­lés, puis­qu’ils en sont à la mise en place des opé­ra­tions. « On ne donne pas les chiffres parce que nous sommes à la mise en place. C’est une dé­ci­sion d’af­faires. Ce qu’on peut dire, c’est que l’acha­lan­dage a dou­blé par rap­port à l’an der­nier, et ce en ne comp­tant pas la foule pour le spec­tacle de Mum­ford & Sons.» En 2015, les chiffres n’avaient pas été dé­voi­lés.

« On pré­fère gar­der les chiffres pour nous. Ils ne sont pas né­ces­saires pour com­prendre le suc­cès qu’on a connu cet été. Ce qu’il faut re­te­nir, c’est que l’acha­lan­dage a dou­blé », a ajou­té Pa­trice Drouin, pré­sident de Ges­tev, qui est ges­tion­naire des opé­ra­tions de la Baie de Beau­port.

(Pho­to TC Me­dia – Ma­thieu Tur­geon)

Le nombre de vi­si­teurs n’a pas été dé­voi­lé pour 2016, mais se­lon l’or­ga­ni­sa­tion, l’acha­la­dage au­rait dou­blé de­puis un an.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.