Le di­rec­teur du Mont-sainte-anne tire sa ré­vé­rence

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - PRIS­CA BE­NOIT re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

CHAN­GE­MENT. Après 13 ans à s’im­pli­quer au­près du Mont-sainte-anne et de la sta­tion tou­ris­tique Sto­ne­ham, Da­niel Ro­chon dé­bu­te­ra bien­tôt une nou­velle aven­ture à Bro­mont.

C’est la fa­mille qui au­ra convain­cu Da­niel Ro­chon, vice-pré­sident et di­rec­teur gé­né­ral de l’est chez Re­sorts of the Ca­na­dian Ro­ckies (RCR), de quit­ter ses fonc­tions au­près du Mont-sainte-anne. « Lors­qu’on a pris la dé­ci­sion de ve­nir ici, il y a 15 ans, on s’était dit qu’un jour, la fa­mille nous rap­pel­le­rait », ex­plique ce­lui qui a gran­di dans la cou­ronne nord de Mon­tréal. Voyant le temps pas­ser et leurs pa­rents vieillir, sa conjointe et lui ont pris la dé­ci­sion de re­tour­ner vers leur ré­gion na­tale avec leurs trois gar­çons.

Da­niel Ro­chon a com­men­cé sa car­rière dans les sta­tions de ski au Mont-trem­blant, où il a tra­vaillé pen­dant dix ans. Après un pas­sage de deux ans au Mas­sif de Char­le­voix, il a en­suite fait son en­trée dans l’équipe de Re­sorts of the Ca­na­dian Ro­ckies (RCR), qui s’oc­cupe no­tam­ment des sta­tions du Mont-sainte-anne et de Sto­ne­ham, d’abord comme di­rec­teur de Sports Al­pins, puis à titre de vice-pré­sident et di­rec­teur gé­né­ral de l’est RCR de­puis 2011.

À tra­vers ses ex­pé­riences dans le monde du ski, M. Ro­chon a consta­té que la re­la­tion entre la mon­tagne que la com­mu­nau­té n’est pas la même au Mont-sainte-anne qu’ailleurs. «Ici, la mon­tagne fait par­tie de la vie de notre com­mu­nau­té, sta­tue-t-il. J’ai ra­re­ment vu un en­droit où la mon­tagne est aus­si cen­trale dans la vie des gens. »

Par­mi ses réa­li­sa­tions, on compte no­tam­ment la dy­na­mi­sa­tion des in­fra­struc­tures à la base de la mon­tagne. « On a vou­lu se rendre plus ac­cueillant », rap­porte-t-il. M. Ro­chon dé­si­rait aus­si mettre l’ac­cent sur le rap­pro­che­ment entre la com­mu­nau­té et la mon­tagne. « Je m’étais de­man­dé à mon ar­ri­vée s’il y avait une fa­çon de faire par­tie in­té­grante de notre com­mu­nau­té, comme avec nos écoles et nos re­grou­pe­ments » ex­plique-t-il. Fi­na­le­ment, il a aus­si mi­sé pen­dant son pas­sage sur le dé­ve­lop­pe­ment d’une re­la­tion de proxi­mi­té entre les em­ployés et les abon­nés de sai­son de la mon­tagne.

HOMME DE TER­RAIN

Ques­tion­né sur son im­pli­ca­tion dans la com­mu­nau­té, Da­niel Ro­chon ré­pond bien hum­ble­ment que pour lui, c’était na­tu­rel d’être plus qu’un simple spec­ta­teur de sa ré­gion d’ac­cueil. « Ça fait par­tie de mes fibres, je pense, d’es­sayer d’ai­der et de sup­por­ter les gens de ma com­mu­nau­té », ex­plique ce­lui qui s’est im­pli­qué dans dif­fé­rents conseils d’ad­mi­nis­tra­tion de la ré­gion.

Plu­sieurs té­moi­gnages ont no­tam­ment rap­por­té son im­pli­ca­tion lors des re­cherches pour re­trou­ver Maï­té Viens, dé­cé­dée dans un triste ac­ci­dent à la ri­vière Jean-la­rose. «C’est tout na­tu­rel d’ai­der cette fa­mille-là, parce qu’on ne peut que pen­ser à ce qu’on res­sen­ti­rait si c’était notre en­fant, rap­porte-t-il, avec émo­tion. J’étais loin d’être tout seul là-de­dans, j’ai vu des em­ployés se don­ner corps et âme pour ai­der aux re­cherches. » Pour lui, il s’agis­sait d’un exemple frap­pant d’à quel point la com­mu­nau­té de la Côte-de-beau­pré a le coeur à la bonne place et qu’elle a su se ser­rer les coudes.

Après toutes ces an­nées à la sta­tion, Da­niel Ro­chon dit es­pé­rer avoir réus­si à trans­mettre sa pas­sion à l’équipe avec qui il tra­vaille de­puis les der­nières an­nées. Sa car­rière se pour­suit à la sta­tion de ski de Bro­mont, où il as­su­re­ra les fonc­tions de di­rec­teur gé­né­ral ad­joint.

(Pho­to TC Me­dia – Pris­ca Be­noit)

Da­niel Ro­chon s’ap­prête à re­le­ver de nou­veaux dé­fis dès le 30 sep­tembre pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.