L’ul­time ac­com­plis­se­ment de soi

Course à pied

L'Autre Voix - - SPORTS - MA­RIE-PAS­CALE FOR­TIER re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

MA­RA­THON SSQ. Au fil d’ar­ri­vée, les gé­né­ra­tions s’en­tre­mêlent. Ivette Dra­peau, 81 ans et Ve­ron­ny Light­foot, 14 ans, fran­chissent la ligne d’ar­ri­vée. Mme Dra­peau par­ti­ci­pait au de­mi-ma­ra­thon cette an­née après avoir réa­li­sé le 42,2 ki­lo­mètres l’an der­nier. En fait, il ne s’agis­sait pour elle qu’une an­née de re­pos puisque l’an pro­chain, à l’âge de 82 ans, elle compte réa­li­ser un autre ma­ra­thon.

Laurent Bouchard par­ti­ci­pait, pour sa part, à son 95e ma­ra­thon à vie. Âgé de 71 ans, il par­ti­cipe au ma­ra­thon des deux-rives de­puis la toute pre­mière édi­tion. D’ailleurs, les cou­reurs qui par­ti­cipent à l’évé­ne­ment de­puis le dé­but ont été re­mer­ciés avec un verre de mous­seux après le ma­ra­thon.

« Ça re­pré­sente tout un ac­com­plis­se­ment, je m’en­traine ré­gu­liè­re­ment », ex­plique ce­lui qui en­sei­gnait l’édu­ca­tion phy­sique à Lé­vis. « J’ai tou­jours es­sayé de don­ner le bon exemple en gar­dant la forme », ra­conte M. Bouchard qui court en­core en moyenne 60 ki­lo­mètres chaque semaine, même s’il pré­tend ne plus pou­voir s’en­traî­ner au­tant qu’avant en rai­son de son âge.

Si la san­té le lui per­met tou­jours, il s’at­tend à es­sayer le nou­veau par­cours qui se­ra pro­po­sé dès l’an pro­chain. « À mon âge il faut prendre ça une an­née à la fois », blague le cou­reur.

L’ABOU­TIS­SE­MENT

Jus­tine La­lande par­ti­ci­pait à son deuxième de­mi-ma­ra­thon entre Qué­bec et Lé­vis. «Comme c’est la fin de l’été, c’est comme l’abou­tis­se­ment de tout l’en­traî­ne­ment de l’an­née. Je suis en­core plus contente parce que j’ai bat­tu mon temps de l’an der­nier», ra­conte la cou­reuse de 24 ans.

Elle s’en­traîne à la course à pied de­puis main­te­nant trois ans. De­puis, elle a par­ti­ci­pé à neuf courses chro­no­mé­trées au Qué­bec et au Bré­sil. « Je fais des courses de dix ki­lo­mètres pour me pré­pa­rer au de­mi-ma­ra­thon qui est mon grand ob­jec­tif de l’an­née », ex­plique la jeune femme ori­gi­naire de Sainte-foy.

In­ter­ro­gée à la suite de son par­cours de 21, 1 ki­lo­mètres, la cou­reuse s’est ré­joui d’avoir bat­tu son temps de l’an der­nier de 15 mi­nutes. « Un de­mi-ma­ra­thon, ce n’est pas juste une course, ça re­pré­sente tout le par­cours d’un cou­reur et tous les ef­forts », ajoute-t-elle.

Même si le mo­ment pré­fé­ré de son par­cours est ce­lui sur le pont de Qué­bec, elle compte ten­ter le nou­veau par­cours l’an pro­chain, à moins d’une bles­sure qui l’en em­pê­che­rait. À plus long terme, elle n’écarte pas la pos­si­bi­li­té d’un jour par­ti­ci­per à un ma­ra­thon com­plet.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.