La ré­gion éva­lue l’idée d’une usine de bio­mé­tha­ni­sa­tion

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - PRISCA BE­NOIT re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

MA­TIÈRES RÉSIDUELLES. Le conseil de la MRC a au­to­ri­sé la te­nue d’une étude tech­ni­co-éco­no­mique pour ce scé­na­rio, même si l’arrivée du bac de com­pos­tage avait dé­jà été an­non­cée.

L’idée est ve­nue lors du Sa­lon de la Fé­dé­ra­tion des mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec (FQM), alors que des en­tre­prises ont pré­sen­té leur pro­duit à dif­fé­rents élus de la ré­gion. « La bio­mé­tha­ni­sa­tion, elle se voit da­van­tage dans de grandes villes, comme à Qué­bec ou à Saint-hya­cinthe», ex­plique le maire de Beau­pré, Pierre Re­naud. Sauf que le pro­jet qui était pro­po­sé aux élus cette fois-ci était à plus pe­tite échelle. « Il y au­rait un po­ten­tiel pour notre MRC », ren­ché­rit M. Re­naud.

Contrai­re­ment aux pro­jets de grande en­ver­gure, le pro­jet de la Côte-de-beau­pré ne ser­vi­rait pas à pro­duire du mé­thane li­qué­fié qui se­rait en­suite re­ven­du, comme le bas­sin de po­pu­la­tion ne le jus­ti­fie pas, ex­plique M. Re­naud. On uti­li­se­rait plu­tôt le mé­thane pour ali­men­ter di­rec­te­ment l’usine de trai­te­ment des eaux usées de Beau­pré. Ce qu’on veut, c’est le scé­na­rio qui se­ra le plus éco­no­mique pour les ci­toyens de la Côte-de-beau­pré. » Pierre Re­naud, maire de Beau­pré

Si ce pro­jet est re­te­nu, on en­ver­rait l’en­semble des dé­chets de la MRC à l’usine de bio­mé­tha­ni­sa­tion. Ceux-ci se­raient triés sur place pour ne conser­ver que ceux qui peuvent pro­duite du mé­thane, les autres se­raient re­cy­clés. Avec le gaz pro­duit, on pour­rait chauf­fer da­van­tage les boues, la ma­tière qu’on ré­colte à l’usine de trai­te­ment des eaux usées, et ain­si les rendre plus lé­gère, parce que moins hu­mide. De cette fa­çon, on di­mi­nue le nombre de ca­mions qui doivent se dé­pla­cer à l’usine de trai­te­ment.

DEUX SCÉNARIOS

La voie du com­post n’est pas écar­tée pour au­tant : l’étude tech­ni­co-éco­no­mique vient jus­te­ment faire la ba­lance entre les deux op­tions entre les coûts éco­no­miques et en­vi­ron­ne­men­taux de cha­cun. Dé­jà, à pre­mière vue, on sait que la pla­te­forme de com­pos­tage coû­te­rait moins cher à installer, tan­dis que l’usine de bio­mé­tha­ni­sa­tion per­met­trait de cou­per dans le coût des opé­ra­tions.

Les élus veulent te­nir une étude sur le pro­jet pour se faire leur propre tête sur la ques­tion. « Jus­qu’à pré­sent, ce sont sur­tout des en­tre­prises qui nous ont ap­pro­ché pour vendre leur sa­lade, ad­met M. Re­naud. On veut pou­voir avoir notre propre avis sur le su­jet. » C’est AXOR Ex­perts-conseils qui a ob­te­nu le contrat de 20 521,19 $ pour l’étude.

(Pho­to TC Me­dia – Prisca Be­noit)

La sta­tion des eaux usées de Beau­pré des­sert les mu­ni­ci­pa­li­tés de l’est de la MRC.

(Pho­to TC Me­dia – Prisca Be­noit)

L’usine ser­vi­rait à sé­cher da­van­tage les boues ob­te­nues à la sta­tion de trai­te­ment des eaux usées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.