Re­tour sur la planche à des­sin pour le com­post

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - PRISCA BE­NOIT re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

MA­TIÈRES RÉSIDUELLES. Si l’ar­ri­vée du com­post dans les foyers de la Côte-de-beau­pré sem­blait une af­faire im­mi­nente, la MRC a plu­tôt de­man­dé à ce que l’étude sur l’im­plan­ta­tion d’une pla­te­forme de com­pos­tage soit mise à jour.

En jan­vier der­nier, la MRC avait an­non­cé en grande pompe que, dès 2018, 11 000 bacs de com­post se­raient li­vrés dans les foyers de la Côte-de-beau­pré. Lors de cette an­nonce, on avait ap­pris qu’un éco­centre ré­gio­nal et une re­cy­cle­rie étaient éga­le­ment pré­vus pour 2020. En tout, 9 M$ in­jec­tés sur dix ans étaient pré­vus pour la mise en ap­pli­ca­tion de la Stra­té­gie ré­gio­nale concer­tée de ges­tion du­rable des ma­tières résiduelles.

Pour l’ins­tant, tous ces pro­jets ont été mis sur pause. Au der­nier conseil de la MRC, un contrat a été émis à la firme So­li­nov pour que celle-ci mette à jour l’étude réa­li­sée en 2013 sur l’im­plan­ta­tion d’un bac de com­pos­tage dans la MRC. «Comme c’est elle qui avait fait la pre­mière étude, c’est fa­cile de faire cette mise à jour », ex­plique le di­rec­teur gé­né­ral de la MRC, Mi­chel Bé­lan­ger. Le contrat, don­né de gré à gré, est d’une va­leur de 21 480 $.

La pos­si­bi­li­té d’ins­tal­ler une usine de bio­mé tha­ni­sa­tion à même l’usine de trai­te­ment des eaux usées de Beau­pré a cham­bou­lé le scé­na­rio ini­tial. « Il y a eu une pro­po­si­tion faite à la ville di­rec­te­ment, rap­porte M. Bé­lan­ger. Notre rôle comme MRC est d’éva­luer toutes les pos­si­bi­li­tés.» La firme AXOR Ex­perts-conseils s’est vu re­mettre un contrat de 20 521,19 $ pour ana­ly­ser ce scé­na­rio.

Cette op­tion avait été pro­po­sée par des en­tre­prises spé­cia­li­sées dans la concep­tion de ce genre d’usine dans un Sa­lon de la Fé­dé­ra­tion des mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec (FQM). L’étude a été com­man­dée pour avoir un por­trait clair et in­dé­pen­dant de la si­tua­tion.

Trois op­tions sont donc tou­jours sur la table en ce qui a trait à la ges­tion des ma­tières résiduelles dans la MRC. La ré­gion peut se do­ter d’un bac de com­pos­tage, ou­vrir une nou­velle usine de bio­mé­tha­ni­sa­tion, ou en­core at­tendre que la Ville de Qué­bec ouvre sa propre usine de bio­mé­tha­ni­sa­tion et s’af­fi­lier à elle. « Peu im­porte la so­lu­tion, il faut trou­ver une op­tion pour ré­duire les dé­chets or­ga­niques », sou­tient M. Bé­lan­ger.

Les deux études se­ront réa­li­sées en pa­ral­lèle. Se­lon le di­rec­teur gé­né­ral de la MRC, So­li­nov doit at­tendre que l’étude D’AXOR soit com­plé­tée afin que ses don­nées soient les plus à jour pos­sible. Par la suite, le conseil des maires au­ra à choi­sir quel scé­na­rio ils prio­ri­se­ront.

(Pho­to TC Me­dia – Ar­chives)

Ceux qui croyaient voir le bac brun ap­pa­raître de­vant leur mai­son cet hi­ver se­ront dé­çus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.