Charles Taillon re­trouve sa touche of­fen­sive

Il dé­couvre le ju­nior AAA à Ter­re­bonne

L'Autre Voix - - SPORTS - CHARLES LALANDE re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

HO­CKEY. Pen­dant son ho­ckey mi­neur, le man­dat de Charles Taillon était de rem­plir le fi­let ad­verse. Dans la LHJMQ, son rôle a chan­gé, de­ve­nant un em­ployé de sou­tien. Dans le ju­nior AAA, le ni­veau in­fé­rieur, il re­trouve ses qua­li­tés of­fen­sives d’an­tan.

L’at­ta­quant de 19 ans ad­met avoir été sur­pris lorsque les Wild­cats de Monc­ton lui ont an­non­cé qu’il était re­tran­ché, le 27 août der­nier. Il était ar­ri­vé dans les Ma­ri­times le 19 dé­cembre après deux sai­sons dans le gi­ron des Ca­ta­ractes de Sha­wi­ni­gan.

« Je l’ai pris de fa­çon dif­fi­cile. J’étais dé­çu, mais je n’ai pas vu ce­la comme un échec. Ça fait par­tie du ho­ckey. »

Dans les heures qui ont sui­vi cette claque au vi­sage, Taillon a re­çu quelques ap­pels de for­ma­tions du cir­cuit col­lé­gial, une ligue qui ne l’in­té­res­sait pas.

Le len­de­main, Ro­bert Du­buc, en­traî­neur-chef et di­rec­teur gé­né­ral des Co­bras de Ter­re­bonne, lui a pas­sé un coup de fil pour ten­ter de le convaincre de joindre les rangs de sa for­ma­tion aux grandes am­bi­tions dans le ju­nior AAA.

« Ju­lien Tes­sier, avec qui j’ai joué à Monc­ton l’an der­nier, m’a re­com­man­dé de ve­nir ici», ex­plique le blon­di­net de 6 pi 2 po. Du­buc ad­met ef­fec­ti­ve­ment que Tes­sier « a été un bon am­bas­sa­deur » dans la ve­nue du nou­veau no. 77 en ban­lieue nord de Mon­tréal.

Dès son ar­ri­vée chez les Co­bras, Taillon a été pla­cé dans un rôle of­fen­sif. Il joue au sein des deux pre­miers trios en plus d’avoir du temps de jeu en avan­tage nu­mé­rique.

« Les points sont là, mais sur­tout, je re­prends confiance dans l’en­semble de mon jeu. Mon rôle avait chan­gé dans le ju­nior ma­jeur, et je l’avais ac­cep­té, mais c’est bien de re­trou­ver les res­pon­sa­bi­li­tés of­fen­sives, comme au ho­ckey mi­neur. »

Le prin­ci­pal in­té­res­sé ad­met se plaire dans son nou­vel en­vi­ron­ne­ment, même s’il ne connais­sait pas du tout le cir­cuit avant de mettre les pieds à Ter­re­bonne.

Cette an­née, les Co­bras alignent trois autres joueurs de la ré­gion de Qué­bec: Guillaume St-pierre, Ma­thieu Fer­land et Phi­lippe Gau­dreault, tous âgés de 17 ans et qui ont rem­por­té le cham­pion­nat pro­vin­cial chez le Bliz­zard du Sé­mi­naire Saint-fran­çois, l’an der­nier.

« J’ai ra­pi­de­ment dé­ve­lop­pé de bonnes af­fi­ni­tés avec ces gars-là. D’une cer­taine fa­çon, je peux oc­cu­per le rôle d’un grand frère au­près d’eux. Je se­rais content de les ai­der et de les voir mon­ter dans le ju­nior me­jeur. »

À sa­voir s’il as­pire à faire sa niche dans la LHJMQ, le ho­ckeyeur ori­gi­naire de Beau­port émet quelques ré­serves. «Je suis conscient que j’ai 19 ans. Je n’ai pas été ré­cla­mé au bal­lo­tage [après avoir été re­tran­ché par Monc­ton]. Je ne ferme pas la porte, mais si une équipe du Qué­bec se ma­ni­feste, je vais y pen­ser… », a-t-il lais­sé en­tendre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.