Anne-ma­rie Co­meau aux olym­piques

L'Autre Voix - - SPORTS - GEOFFRÉ SAM­SON re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

SKI DE FOND. La fon­deuse de Saint-fer­réolles-neiges, Anne-ma­rie Co­meau, re­pré­sen­te­ra le Ca­na­da aux Jeux olym­piques.

Deux ans après s’être concen­trée sur la course à pied, l’ath­lète de 21 ans avait dé­ci­dé de re­ve­nir au ski de fond l’au­tomne der­nier. Sa pre­mière course dis­pu­tée sur les pistes du Mont-sainte-anne lui a per­mis de se qua­li­fier pour les mon­diaux ju­niors et U23, en Suisse. De plus, elle ré­pon­dait à plu­sieurs exi­gences de la Fé­dé­ra­tion in­ter­na­tio­nale de ski (FIS).

Pour être éli­gible à une pré­sence aux olym­piques, un ath­lète doit par­ti­ci­per à cinq courses en 12 mois et cu­mu­ler une moyenne in­fé­rieure à 100 points. Sa qua­li­fi­ca­tion a été confir­mée lors de sa com­pé­ti­tion au Mon­ta­na, et ce, mal­gré une 16e place. La skieuse men­tionne avoir éprou­vé plus de dif­fi­cul­té du­rant cette course, entre autres à cause de l’al­ti­tude. Avec une moyenne de 98,47 points de­puis son re­tour, il lui man­quait juste son billet d’avion vers Pyeong­chang. C’est à ce mo­ment que la fon­deuse a dé­ci­dé de ne pas al­ler en Suisse, com­pé­ti­tion pré­vue juste avant les JO.

« Il faut croire que mon en­trai­ne­ment en athlétisme a payé. Il est cer­tain que plus de mus­cu­la­tion pour les bras au­rait ai­dé, mais dans les cir­cons­tances, je suis très contente. »

À la mi-jan­vier, seule­ment huit fon­deurs étaient confir­més pour l’em­bar­que­ment.

« Nous de­vions at­tendre le quo­ta d’ath­lètes ac­cor­dé par la FIS avant d’an­non­cer l’équipe ca­na­dienne», men­tionne la di­rec­trice aux com­mu­ni­ca­tions de Ski de fond Ca­na­da (CCCSKI), Mar­tine Gre­non-la­fon­taine.

Fi­na­le­ment, 11 fon­deurs de la dé­lé­ga­tion ca­na­dienne par­ti­ront, dont les Saint-fer­réo­lais Alex Ha­vey et Anne-ma­rie-co­meau.

N’étant pas en­core com­man­di­tée, la fon­deuse ne sa­vait pas si de nou­veaux skis al­laient être dans ses ba­gages. Mais Anne-ma­rie ne semble pas s’en faire.

«Si je suis en forme, je se­rai ca­pable de per­for­mer. »

Anne-ma­rie ne croit pas qu’elle pour­ra at­teindre un po­dium.

« Je ne crois pas être prête pour le ni­veau mon­dial, mais l’ex­pé­rience d’être avec des ath­lètes meilleurs que moi me donne de la mo­ti­va­tion pour la suite. »

Le week-end pré­cé­dent l’an­nonce of­fi­cielle d’équipe Ca­na­da, Alex Har­vey mon­tait sur la deuxième place du po­dium. Il en­tre­voit les Jeux d’un bon oeil.

« Nous avons des vé­té­rans et des re­crues au sein de l’équipe et nous es­pé­rons que tous nos ath­lètes vi­vront l’ex­pé­rience à fond. J’es­père que les nou­veaux ap­pren­dront de nous. »

Se­lon Anne-ma­rie, Alex est un ath­lète qui tra­vaille fort et n’est pas là où il est ren­du pour rien. « J’ai plu­sieurs mo­dèles et il en est un beau à suivre. »

Anne-ma­rie Co­meau s’est en­vo­lée pour la Co­rée ven­dre­di der­nier. Elle re­vien­dra après les Jeux olym­piques, peut-être avec une mé­daille au cou. Qui sait, son dé­but d’an­née est rem­pli de sur­prises et de re­bon­dis­se­ments jus­qu’à main­te­nant.

(Pho­to gra­cieu­se­té – Ma­rio Wal­ker)

La Saint-fer­réo­laise en plein course sur les pistes du Mont-sainte-anne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.