Les ob­jec­tifs de Pa­rise Cor­mier

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - GEOFFRÉ SAM­SON re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

PO­LI­TIQUE. La der­nière an­née de la mai­resse de Saint-fer­réol-les-neiges, Pa­rise Cor­mier, s’est ter­mi­née sur une note po­si­tive, mal­gré les mois pré­cé­dents les élec­tions qui n’ont pas été de tout re­pos.

L’unique mai­resse de la Côte-de-beau­pré est heu­reuse d’en­ta­mer son se­cond man­dat avec un con­seil qui par­tage une même vi­sion, celle de prio­ri­ser le bien de la mu­ni­ci­pa­li­té. Pré­cé­dem­ment, plu­sieurs conseillers n’avaient pas les mêmes ob­jec­tifs, ce qui nui­sait à l’avan­ce­ment des dos­siers. L’ad­ver­si­té ré­gnait à l’hô­tel de ville et la mai­resse dit qu’il était dif­fi­cile d’ar­ri­ver à des consen­sus.

« Nous n’avons pas été en me­sure d’adop­ter le Pro­gramme trien­nal d’im­mo­bi­li­sa­tion (PTI). On ne pou­vait pré­voir à long terme et de­vions trai­ter un dos­sier à la fois. »

La mai­resse est heu­reuse d’avoir une éga­li­té homme-femme au sein de ses conseillers, ce qui ap­porte dé­jà une nou­velle dy­na­mique. Elle en­tre­voit ses quatre pro­chaines an­nées d’un bon oeil.

Aus­si, pen­dant son pre­mier man­dat à la mai­rie, les autres maires de la MRC de la Côte-de-beau­pré l’ont choi­sie à titre de pré­fète, un cha­peau qui lui se­ra en­le­vé deux ans plus tard, au pro­fit de Pierre Le­fran­çois, maire de L’ange-gar­dien.

« J’es­time avoir fait un bon tra­vail, mais je crois que la perte de la pré­fec­ture est une cause po­li­tique et non de mes com­pé­tences. C’est un risque, une jour­née tu gagnes et l’autre tu perds. Je dois avouer que je ne l’ai pas vu ve­nir. »

Re­ve­nir à la tâche unique de mai­resse a ses avan­tages, Pa­rise Cor­mier pou­vait do­ré­na­vant se concen­trer sur son vil­lage. Elle a tou­jours écou­té la po­pu­la­tion se­lon leurs be­soins et les fu­turs amé­na­ge­ments au coeur de Saint­fer­réol-les-neiges.

« Les ci­toyens ont plu­sieurs bonnes idées, mais ils dé­si­raient ma­jo­ri­tai­re­ment un ef­fet wow en ar­ri­vant au centre-ville. »

La mai­rie a en­ten­du et la fresque de l’église ré­pond à l’ef­fet dé­si­ré des Saint-fer­réo­lais.

Le man­dat de peindre l’en­tiè­re­té de la fa­çade a été réa­li­sé par l’en­tre­prise lo­cale Sau­to­zieux.

En 2017, le dé­ve­lop­pe­ment de Saint­fer­réol-les-neiges avan­çait un pas à la fois, Pa­rise Cor­mier a plu­sieurs pro­jets qui se concré­ti­se­ront cette an­née.

L’ajout d’éclai­rage et des lam­pa­daires sur l’ave­nue Royale, ter­mi­ner les ré­no­va­tions du pres­by­tère afin d’of­frir plus d’es­pace à dif­fé­rentes ac­ti­vi­tés, comme les cours de mu­sique, en plus de créer un nou­veau lo­cal pour le club de l’âge d’or sont quelques-unes des prio­ri­tés de la phase 2 de re­vi­ta­li­sa­tion. De plus, la dis­po­ni­bi­li­té d’in­ter­net haute vi­tesse dans toute la mu­ni­ci­pa­li­té se­ra prio­ri­sée. La mai­resse ou­vri­ra aus­si le dia­logue avec les ci­toyens à la né­ces­si­té de créer une co­opé­ra­tive d’ha­bi­ta­tion de 25 uni­tés pour les ai­nés. Un pro­jet fi­nan­cé par le gou­ver­ne­ment.

Un autre dos­sier que Mme Cor­mier tient à coeur est ce­lui de créer une Ré­gie des loi­sirs à gui­chet unique pour la Côte-de-beau­pré. L’ob­jec­tif pre­mier de re­grou­per et mettre en com­mun les ser­vices des loi­sirs et les ac­ti­vi­tés à un seul en­droit. Tous les ci­toyens de la ré­gion paie­raient le même prix.

« Il y a dé­jà de l’in­té­rêt dans plu­sieurs mu­ni­ci­pa­li­tés, de plus, il y au­rait beau­coup d’éco­no­mie à faire. »

Cette idée est en­core em­bryon­naire, mais Pa­rise Cor­mier compte ex­pli­quer aux autres maires les bien­faits d’un tel re­grou­pe­ment. Spé­cia­le­ment que la construc­tion de deux pis­cines in­té­rieures, à Boi­scha­tel et Beau­pré, de­vrait être confir­mée dans les pro­chains mois.

Un autre dos­sier fai­sait par­tie de son pro­gramme élec­to­ral, un pro­jet 100% col­lec­tif ci­toyen.

« Chaque an­née, la po­pu­la­tion dé­ci­de­ra de l’amé­na­ge­ment à ef­fec­tuer dans le vil­lage. »

En ef­fet, un bud­get se­ra al­loué pour un plan réa­li­sé par des ci­toyens, comme des mo­dules de jeu, des trot­toirs, un ter­rain de ten­nis, des arbres.

«Nous ana­ly­se­rons ce que la po­pu­la­tion veut. Les élus n’au­ront pas le choix d’être ou­verts. »

Fi­na­le­ment, le pos­sible dé­mé­na­ge­ment de l’hô­tel de ville se­ra des dis­cus­sions et une prio­ri­té.

« Je com­prends que toute la po­pu­la­tion ne se­ra pas d’ac­cord, mais c’est né­ces­saire. »

Pa­rise Cor­mier en­tend écou­ter et s’ou­vrir aux sug­ges­tions des ci­toyens et as­sure que toutes ses ac­tions se­ront dans l’in­té­rêt de la mu­ni­ci­pa­li­té.

(Pho­to TC Me­dia – Geoffré Sam­son)

Pa­rise Cor­mier en­tame son deuxième man­dat avec op­ti­misme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.