La mai­son Wolfe res­tau­rée

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - JEAN CAR­RIER re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

PA­TRI­MOINE. Le pa­villon de ser­vices de la Mai­son Wolfe a été inau­gu­ré ré­cem­ment par la So­cié­té des éta­blis­se­ments de plein air du Qué­bec (Sé­paq). Plu­sieurs di­gni­taires étaient sur place pour la res­tau­ra­tion de la mai­son Wolfe si­tuée dans le Parc de la Chute-mont­mo­ren­cy.

Ca­ro­line Si­mard, dé­pu­tée de Char­le­voix­côte-de Beau­pré, était du nombre. « C’est un pro­jet qui a com­men­cé dès mon ar­ri­vée en poste, je suis donc heu­reuse d’y voir sa conclu­sion. C’est tou­jours trop long ce genre de pro­jet, mais il fal­lait re­pro­duire les tech­niques de construc­tion de l’époque et le ré­sul­tat est tout sim­ple­ment splen­dide. »

Be­noit Bou­chard, maire de Boi­scha­tel, avait la même op­tique. «C’est un sou­la­ge­ment de voir la res­tau­ra­tion ter­mi­née. C’est bon pour le ter­ri­toire, qui avait be­soin d’un tel bâ­ti­ment, et c’est bon pour la conti­nui­té du pa­tri­moine. »

La mai­son a été bâ­tie en 1812 et elle porte le nom du gé­né­ral bri­tan­nique James Wolfe même si ce­lui-ci ne l’a ja­mais ha­bi­tée. Cet édi­fice pa­tri­mo­nial est un rare exemple de l’ar­chi­tec­ture do­mes­tique du ré­gime fran­çais. Pour Chris­tophe Za­mu­ner, di­rec­teur-gé­né­ral de la Se­paq, la mai­son vient com­bler un be­soin im­por­tant du site. « On avait be­soin d’un pa­villon de ser­vices pour des­ser­vir la clien­tèle qui fré­quente l’est du parc. Évi­dem­ment, tout a été re­fait à neuf à l’in­té­rieur, mais je pense que le pro­duit fi­nal est très in­té­res­sant, car le cô­té pa­tri­mo­nial a été conser­vé et la vue sur le fleuve est spec­ta­cu­laire. »

PRO­JET ONÉ­REUX

Le coût fi­nal de l’en­semble du pro­jet est de 1,2 M$. Il faut dire que la res­tau­ra­tion a été faite pierre par pierre afin de res­pec­ter le ca­rac­tère pa­tri­mo­nial de la construc­tion. Ste­vens Mé­lan­çon, pré­sident de l’ar­ron­dis­se­ment de Beau­port, sem­blait sa­tis­fait de l’an­nonce. « C’est une belle amé­lio­ra­tion dans mon dis­trict, mais c’est cer­tain que le coût est éle­vé. C’était le prix à payer pour conser­ver une par­tie de notre his­toire. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.