De Boi­scha­tel aux États-unis

Les as­pi­ra­tions des étu­diants-ath­lètes du Mont-sainte-anne

L'Autre Voix - - SPORTS - CHARLES LA­LANDE re­dac­tion_­que­bec@tc.tc SKI

HO­CKEY. Deux ho­ckeyeurs de l’école se­con­daire du Mont-sainte-anne, Ma­thieu Na­deau-char­bon­neau et William God­bout, se ren­dront à Dé­troit, au Mi­chi­gan, le 13 avril pro­chain, pour un show­case dans l’es­poir d’évo­luer au pays de l’oncle Sam l’an pro­chain.

Pen­dant quelques jours, ils se sou­met­tront à des tests phy­siques, à des pra­tiques et à quatre matchs. Si tout se dé­roule comme pré­vu, quelques ren­contres avec des di­ri­geants amé­ri­cains s’ajou­te­ront à cet ho­raire char­gé.

«Je suis ner­veux, mais je pense que c’est nor­mal étant don­né qu’il s’agi­ra de notre pre­mière ex­pé­rience. Je suis confiant que ça va bien al­ler », ont-ils souf­flé tour à tour.

Les ado­les­cents âgés de 16 et 17 ans dé­fi­le­ront de­vant plu­sieurs re­cru­teurs de la NAHL, de la NA3HL et de la NAPHL. Des trois ligues, le meilleur ni­veau s’avère être la NAHL, une ligue fi­nan­cée par des in­ves­tis­seurs pri­vés où les joueurs n’ont qu’à payer les frais de ré­si­dence. Les deux autres ligues sont aus­si com­pé­ti­tives, mais con­trai­re­ment à la NAHL, les frais d’ins­crip­tion ne sont pas épon­gés par l’équipe.

Que ce soit sur la pa­ti­noire ou dans la vie, God­bout, un dé­fen­seur, et Ma­thieu, un at­ta­quant, en­tre­tiennent une belle chi­mie. Dans le meilleur des mondes, les deux potes ne se quit­te­raient pas l’an pro­chain.

« J’ai tou­jours vou­lu voya­ger et ap­prendre l’an­glais tout en jouant au ho­ckey. L’aven­ture amé­ri­caine me per­met­trait de vivre tout ce­la en même temps », dit Ma­thieu, qui a re­ven­di­qué 47 points en 48 joutes cette sai­son, dans les ca­libres M17 mi­neur et M17 ma­jeur.

« Je n’ai pas eu la chance de me faire va­loir au Qué­bec, alors j’es­père avoir l’op­por­tu­ni­té de le faire ailleurs », ajoute William, au­teur de 38 points en 37 ren­contres. Il ai­me­rait bien dé­mé­na­ger dans une ville où le so­leil rayonne douze mois par an­née. « Il fait froid ici ! », pré­cise-t-il en riant.

Ma­thieu a fait ses dé­buts sur la sur­face gla­cée dans le No­vice C sur la Côte-de-beau­pré avant de joindre les Vi­kings en 2013-2014, an­née où il a com­men­cé le se­con­daire. De son cô­té, William a joué dans le ho­ckey ci­vil à Beau­port de MAGH 1 jus­qu’au Ban­tam CC. Il dé­fend les cou­leurs de l’école du Mont-sainte-anne de­puis trois ans.

Col­lec­ti­ve­ment, ils n’ont pas eu la chance de goû­ter aux joies de la vic­toire sur une base ré­gu­lière. Mal­gré ce­la, ils disent avoir ap­pris dans l’ad­ver­si­té tout en pro­fi­tant de leur sta­tut de lea­der pour me­ner les troupes.

In­di­vi­duel­le­ment, leurs en­traî­neurs ont gran­de­ment van­té la pro­gres­sion de leurs pou­lains. Ke­vin Mun­ro, qui di­rige le M17 ma­jeur, et Ja­cob Bon­saint, qui fait de même dans le M17 mi­neur, sont élo­gieux.

«William a un ex­cellent coup de pa­tin, une bonne vi­tesse et il exé­cute très bien ce qu’on lui de­mande. Ma­thieu a une vi­sion du jeu et un bon tir. Il a confiance en lui. Les deux ont des qua­li­tés sem­blables : ils ont un dé­sir de vaincre qu’on ne voit pas sou­vent. Ils tirent leurs co­équi­piers vers le haut », énu­mère Mun­ro.

« Ce sont deux ex­cel­lentes per­sonnes is­sues de bonnes fa­milles. Ils sont po­lis, ils res­pectent tous les rè­gle­ments de l’équipe et ce sont de bons étu­diants », pour­suit quant à lui Bon­saint.

Main­te­nant, la ques­tion est : vont-ils jouer l’an pro­chain ? La ré­ponse, nous l’au­rons dans les pro­chaines se­maines, voire les pro­chains mois.

(Pho­to TC Media – Charles Lalande)

Jacob Bon­saint (en­traî­neur M17 mi­neur), William God­bout, Ma­thieu Na­deau-char­bon­neau et Ke­vin Mun­ro (en­traî­neur M17 ma­jeur).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.