Em­bel­lir le pay­sage de la 138

Des sommes sont tou­jours dis­po­nibles

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - RÉNALD LÉ­TOUR­NEAU re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

TRANS­PORT. De­puis 2014, les en­tre­prises si­tuées sur la route 138, de Boi­scha­tel à Saint-tite-des-caps, peuvent bé­né­fi­cier de sommes des­ti­nées à amé­lio­rer l’as­pect vi­suel de leur bâ­ti­ment.

À ce jour, le Fonds ré­gio­nal d’em­bel­lis­se­ment, ini­tia­tive de Dé­ve­lop­pe­ment Côte-de-beau­pré (DCDB) et de la MRC, a re­mis quelques 50 000 $ en aide fi­nan­cière aux com­mer­çants, per­met­tant des in­ves­tis­se­ments glo­baux de 163 900 $. Les pro­prié­taires d’im­meubles ont, entre autres, pro­cé­dé à la ré­no­va­tion de leur bâ­ti­ment, à la mo­di­fi­ca­tion de leur en­seigne et à l’exé­cu­tion de tra­vaux d’amé­na­ge­ments pay­sa­gers. Quoi­qu’une soixan­taine d’en­tre­pre­neurs ont dé­jà en­ta­mé des dé­marches en ce sens au­près de DCDB et de la MRC, seule­ment 14 d’entre eux sont pas­sé à l’ac­tion. C’est ce qui ex­plique la dis­po­ni­bi­li­té d’une somme éva­luée à en­vi­ron 100 000 $.

« Nous re­ce­vons plu­sieurs ap­pels de com­mer­çants in­té­res­sés à ap­por­ter des amé­lio­ra­tions à leur bâ­ti­ment mais, pour di­verses rai­sons, cer­tains hé­sitent avant de prendre une dé­ci­sion et al­ler de l’avant », ex­plique Fran­çoise Roy, char­gée de pro­jet à DCDB. « Avant d’en­tre­prendre des ré­no­va­tions, il y a sou­vent une longue dé­marche qui doit être réa­li­sée. Pour ob­te­nir de l’aide fi­nan­cière, il faut res­pec­ter des cri­tères en ma­tière d’amé­lio­ra­tion, ce qui ra­len­tit quelques pro­prié­taires. Tou­te­fois, ceux qui dé­posent une de­mande of­fi­cielle sont bien en­ca­drés puisque nous leur four­nis­sons une aide pro­fes­sion­nelle », pré­cise-t-elle.

UN AC­COM­PA­GNE­MENT

Dans le cadre de ce pro­jet, plu­sieurs en­tre­pre­neurs ont bé­né­fi­cié de l’aide de Mé­lis­sa En­nis, conseillère en ré­no­va­tion pa­tri­mo­niale à la MRC Côte-de-beau­pré. En plus de les ac­com­pa­gner dans leurs dé­marches, elle s’as­sure que les pro­jets dé­po­sés dans le cadre du Fonds d’em­bel­lis­se­ment ré­pondent aux cri­tères.

«Nous pla­ni­fions d’abord une ren­contre où j’ana­lyse le pro­jet du pro­prié­taire du com­merce. S’il est ad­mis­sible au fonds, je lui sou­mets des pro­po­si­tions de fa­çades, d’amé­na­ge­ments pay­sa­gers et d’af­fi­chage com­mer­cial», pour­suit Mé­lis­sa En­nis. « Le com­mer­çant peut même ob­te­nir une es­quisse. Ce ser­vice est of­fert tout à fait gra­tui­te­ment. »

L’en­tre­prise Spé­ci­bois, spé­cia­li­sée dans la vente de bois brut et trans­for­mé, a bé­né­fi­cié du pro­jet d’em­bel­lis­se­ment. « De­puis que la fa­çade du bâ­ti­ment a été ré­no­vée, nous avons connu une aug­men­ta­tion im­por­tante de la clien­tèle », confie Cyn­thia Huot, conseillère chez Spé­ci­bois.

D’autres pro­jets d’em­bel­lis­se­ment se­ront réa­li­sés dans les pro­chaines se­maines sur la 138. Les pro­prié­taires de com­merces ont jus­qu’à la fin de l’an­née 2019 pour prendre part à ce pro­gramme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.