Le rêve de pro­lon­ger sa car­rière dans la LCF

Les fi­nis­sants ne veulent pas ac­cro­cher leurs cram­pons

L'Autre Voix - - SPORTS - CHARLES LA­LANDE re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

FOOT­BALL. Pré­sen­te­ment, An­to­ny Du­four, Marc-an­toine Cla­veau et Vincent Ala­rie-tar­dif se re­trouvent tous les trois au même point dans leur car­rière de foot­bal­leur.

La dé­faite de 39 à 17 en fi­nale de la Coupe Va­nier a son­né le glas de leur par­cours uni­ver­si­taire avec le Rouge et Or de l’uni­ver­si­té La­val. En­suite, ils se sont pré­pa­rés adé­qua­te­ment en vue du camp d’éva­lua­tion ré­gio­nal de la Ligue ca­na­dienne de foot­ball (LCF). Main­te­nant, ils at­tendent pa­tiem­ment le 3 mai, date du re­pê­chage. Ce soir-là, 69 joueurs du Ca­na­da et des États-unis se­ront sé­lec­tion­nés par les neuf équipes du cir­cuit.

LA PO­LY­VA­LENCE DE DU­FOUR

De­puis ses dé­buts au foot­ball, le na­tif de Beau­port An­to­ny Du­four a été uti­li­sé « un peu par­tout». An­cien de­mi dé­fen­sif conver­ti en re­ce­veur de passes, il pos­sède une autre corde à son arc : re­tour­ner les bot­tés.

«Être po­ly­va­lent, c’est un bel avan­tage, ça peut m’ai­der. Ça prouve aus­si que je suis prêt à jouer n’im­porte où pour ai­der mon équipe », ré­itère cet an­cien des Cen­taures de la Cour­vil­loise et des Ti­tans du Cé­gep Li­moi­lou.

Même s’il s’agit de la sai­son morte, les der­niers mois n’ont pas été de tout re­pos pour l’étu­diant en En­sei­gne­ment pré­sco­laire et pri­maire. « J’ai eu à gué­rir quelques bles­sures, m’en­traî­ner, tra­vailler à deux en­droits et al­ler à l’école », dit ce­lui qui « au­rait pu faire mieux » aux tests phy­siques du camp d’éva­lua­tion, mais une bles­sure à l’is­chio-jam­bier l’a quelque peu ra­len­ti.

Re­pré­sen­té par Sa­sha Gha­va­mi, l’agent qui gère éga­le­ment les car­rières d’an­to­ny Au­clair et de Laurent Du­ver­nay-tar­dif, An­to­ny Du­four es­père que sa constance des der­nières an­nées et les contacts de son re­pré­sen­tant lui per­mettent de réa­li­ser son « rêve de p’tit gars ».

Si ça ne fonc­tionne pas, ne vous sur­pre­nez pas de le voir sur les lignes de cô­té en tant qu’en­traî­neur d’une équipe de la ré­gion. Les Cen­taures, les Ti­tans et St-pa­trick’s High School lui ont dé­jà ma­ni­fes­té de l’in­té­rêt.

LES HOMMES D’AF­FAIRES

Nés à Chi­cou­ti­mi, Marc-an­toine Cla­veau et Vincent Ala­rie-tar­dif sou­haitent eux aus­si per­cer chez les pros. S’ils n’y par­viennent pas, ils vont conti­nuer de s’in­ves­tir dans leurs pro­jets d’af­faires.

Ala­rie-tar­dif a fon­dé l’an der­nier Pein­ture Éco­no Pro en com­pa­gnie d’oli­vier Mar­cotte. Ré­cem­ment, un nou­veau vo­let a été ajou­té : Toi­ture Éco­no Pro, avec Mi­chaël Trem­blay.

«Ça va bien. Nous avons de gros pro­jets! L’été ap­proche et nous avons hâte, ré­sume l’homme d’af­faires au bout du fil avant de re­mettre son cha­peau de foot­bal­leur. Pour le re­pê­chage, je suis ex­ci­té. J’ai hâte de voir, c’est un peu stres­sant. »

Dans l’éven­tua­li­té où il fe­rait sa place dans la LCF, il s’est dé­jà en­ten­du avec ses as­so­ciés qui vont s’oc­cu­per de l’en­tre­prise pen­dant la sai­son de foot­ball.

De son cô­té, Cla­veau tra­vaille sur le lan­ce­ment de sa com­pa­gnie d’équi­pe­ments mé­di­caux, Pax­med. En fait, c’est son pro­jet de fin de bac­ca­lau­réat en De­si­gn de pro­duits qui a me­né à ce plan d’af­faires en bonne et due forme.

Après une sai­son en 2015, le joueur de ligne dé­fen­sive avait choi­si de quit­ter le Rouge et Or pour se concen­trer sur d’autres pro­jets. Il est fi­na­le­ment re­ve­nu deux ans plus tard. « Je m’en­nuyais du sport et des boys. À mon re­tour, j’étais af­fa­mé plus que ja­mais. »

Éton­nam­ment, il n’a ja­mais pen­sé qu’un jour, il al­lait ca­res­ser une car­rière pro­fes­sion­nelle. «Je vou­lais seule­ment pous­ser mon po­ten­tiel au maxi­mum. »

Ques­tion­né à sa­voir ce qu’il pour­rait of­frir à une for­ma­tion de la LCF, Cla­veau ré­pond : « Ma dé­ter­mi­na­tion, ma vo­lon­té, ma puis­sance ain­si que ma contri­bu­tion sur les uni­tés spé­ciales et en dé­fen­sive. Je suis confiant d’avoir une chance », conclut-il.

(Pho­to TC Me­dia – De­nis Ger­main)

Au cours des deux der­nières sai­sons, Vincent Ala­rie-tar­dif a oc­cu­pé le poste de por­teur de bal­lon #1 du Rouge et Or.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.