Les jeunes fa­milles s’installent moins en ville

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - MA­RIE-PAS­CALE FOR­TIER re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

PO­PU­LA­TION. Se­lon un nou­veau bi­lan de l’ins­ti­tut de la sta­tis­tique du Qué­bec, dans la grande ré­gion de Qué­bec, les gains mi­gra­toires les plus im­por­tants sont ceux des MRC en pé­ri­phé­rie de la ville, comme la Jacques-car­tier et la Côte-de-beau­pré. « Dans les deux cas, les gains mi­gra­toires sont lar­ge­ment concen­trés chez les 25-44 ans et se font presque ex­clu­si­ve­ment au dé­tri­ment de Qué­bec », peut-on y lire.

La Jacques-car­tier, tou­te­fois, a vu son taux di­mi­nuer à 0,90 % cette der­nière an­née, elle qui af­fi­chait de­puis plu­sieurs an­nées des aug­men­ta­tions su­pé­rieures à 1 %, par­fois même 2 %. Du cô­té de la Côte-de-beau­pré, on constate une évo­lu­tion de 0,95 % de la po­pu­la­tion.

« On s’est don­né comme man­dat d’être une ré­gion en san­té. Notre dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et ré­si­den­tiel est en san­té. On a le Mont-sainte-anne qui est un at­trait tou­ris­tique et spor­tif et le ski de fond qui se dé­ve­loppe. On a beau­coup d’at­traits qui peuvent at­ti­rer les jeunes fa­milles », ex­plique le pré­fet de la MRC de la Côte-de-beau­pré et maire de L’ange-gar­dien, Pierre Le­fran­çois. « On est à 15 mi­nutes de la ville et on a le plein-air à nos portes, ça peut être at­ti­rant », ajoute-t-il.

Dans sa mu­ni­ci­pa­li­té, il a re­mar­qué, au cours des cinq der­nières an­nées, une aug­men­ta­tion du nombre d’élèves dans les écoles et dans les ter­rains de jeu. « Le dé­ve­lop­pe­ment est res­treint sur la Côte-de-beau­pré, mais la po­pu­la­tion est en train de se ré­gé­né­rer », es­time-t-il.

Il croit no­tam­ment que ce phé­no­mène est dû aux ef­forts qui ont été faits pour en­ca­drer les ac­ti­vi­tés fa­mi­liales et aux en­tentes in­ter­mu­ni­ci­pales qui per­mettent aux in­ter­ve­nants en loi­sirs de tra­vailler de concert. « Je pense qu’on donne de bons ser­vices aux jeunes fa­milles. »

En 2016 et 2017, la ré­gion de la Ca­pi­tale-na­tio­nale a connu un gain de 1 372 per­sonnes, soit un peu plus éle­vé que l’an­née pré­cé­dente. Dans la ville de Qué­bec, les pertes au pro­fit des MRC avoi­si­nantes sont com­pen­sées par des gains aux dé­pens des ré­gions du Bas-saint-laurent, du Sa­gue­nay-lac-saint-jean et de la Côte-nord.

La Ca­pi­tale-na­tio­nale se dé­marque aus­si par des hausses lar­ge­ment concen­trés chez les 15-24 ans, ce qui n’est pas éton­nant puis­qu’on y re­trouve de nom­breux éta­blis­se­ments d’en­sei­gne­ment post­se­con­daire.

(Pho­to gra­cieu­se­té – MRC Cô­té-de-beau­pré, Ma­non Du­mas)

Les fa­milles sont de plus en plus nom­breuses à choi­sir de s’ins­tal­ler dans la ré­gion de la Jacques-car­tier ou sur la Côte-de-beau­pré.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.