Le quai de la Bri­cade tou­jours sur la sel­lette

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - RÉ­NALD LÉTOURNEAU re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

EN­VI­RON­NE­MENT. L’usage de l’an­cien quai de la Bri­cade Ci­ta­delle, si­tué à l’en­trée de la Côte-de-beau­pré, face aux Chutes Mont­mo­ren­cy, im­por­tune la mu­ni­ci­pa­li­té de Boi­scha­tel et la MRC.

L’ac­tuel pro­prié­taire du quai loue ses es­paces pour qu’on y at­tache des barges et des ba­teaux, ce qui al­tère consi­dé­ra­ble­ment l’as­pect vi­suel du pay­sage. Les élus craignent éga­le­ment que des torts soient cau­sés à l’en­vi­ron­ne­ment puisque cer­taines barges semblent dans un état dou­teux. Il faut men­tion­ner que le quai re­pose sur le même ter­rain que l’en­seigne qui dé­li­mite l’en­trée du ter­ri­toire de la MRC Côte-de-beau­pré.

« Notre but est de s’en­tendre à l’amiable avec le pro­prié­taire ac­tuel pour qu’il cor­rige ra­pi­de­ment la si­tua­tion. Nous n’avons pas l’in­ten­tion d’en­clen­cher un pro­ces­sus ju­ri­dique coû­teux. Puis­qu’il s’agit d’une ju­ri­dic­tion fé­dé­rale, nous ve­nons de faire par­ve­nir une lettre à Pêches et Océans Ca­na­da pour ob­te­nir leur ap­pui dans ce dos­sier et connaître les règles, les normes et les exi­gences du mi­nis­tère », ex­plique Carl Mi­chaud, di­rec­teur gé­né­ral de Boi­scha­tel.

« Par la suite, nous se­rons en me­sure de dis­cu­ter avec le pro­prié­taire. Nous tra­vaillons constam­ment à amé­lio­rer la qua­li­té de notre ter­ri­toire et nos dé­marches se font en col­la­bo­ra­tion avec les ci­toyens. Notre but est donc d’en ar­ri­ver à une en­tente le plus ra­pi­de­ment pos­sible pour que la si­tua­tion soit cor­ri­gée dès l’été pro­chain. La Ville pour­suit éga­le­ment ses ef­forts pour amé­lio­rer l’as­pect vi­suel du mor­cel­le­ment qui a été pra­ti­qué pen­dant des an­nées au sein du cap, à l’en­droit même où l’on y pré­le­vait l’ar­gile », conclut M. Mi­chaud.

La MRC Côte-de-beau­pré a ap­puyé la mu­ni­ci­pa­li­té de Boi­scha­tel dans sa dé­marche au­près du mi­nis­tère fé­dé­ral. À ce jour, au­cune ré­ponse n’a été émise par Pêches et Océans Ca­na­da.

L’HIS­TOIRE DER­RIÈRE LA BRI­CADE

C’est en 1912 que l’usine Brique Ci­ta­delle Ltée voit le jour. Le quai est alors uti­li­sé pour ap­pro­vi­sion­ner l’usine. À l’époque, la mu­ni­ci­pa­li­té de L’ange-gar­dien, qui de­vien­dra Boi­scha­tel en 1920, ac­corde à l’entreprise un congé de taxes s’éche­lon­nant sur dix ans si celle-ci pri­vi­lé­gie l’em­bauche de tra­vailleurs lo­caux. Cette ma­noeuvre per­met de faire grim­per le nombre de tra­vailleurs à plus de 150. On y pro­duit alors quelques 40000000 briques an­nuel­le­ment avec la terre ar­gi­leuse lo­cale.

Fa­mi­liè­re­ment ap­pe­lée « La Bri­cade », l’usine four­ni­ra un ma­té­riau qui lais­se­ra sa marque, puisque la brique contri­bue­ra au pa­tri­moine ar­chi­tec­tu­ral de toute la Côte-de-beau­pré et de ses en­vi­rons. Une grève des em­ployés cau­se­ra des pertes et des dom­mages im­por­tants à l’entreprise qui fer­me­ra ses portes en mai 1989.

(Pho­to TC Me­dia – Ré­nald Létourneau)

Les barges et ba­teaux qui flanquent le quai, dé­na­turent l’as­pect vi­suel à l’en­trée de la MRC Côte-de-beau­pré.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.