La re­cherche en neu­ro­chi­rur­gie lui a sau­vé la vie

L'Autre Voix - - VIE COMMUNAUTAIRE - FRAN­ÇOIS CATTAPAN re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

SAN­TÉ. Opé­rée pour une tu­meur cé­ré­brale rare, Roxanne-maude Huot a re­trou­vé sa pleine qua­li­té de vie grâce aux avan­cées de la re­cherche en neu­ro­chi­rur­gie. Re­con­nais­sante, la jeune femme ac­tive a sen­ti le be­soin de s’im­pli­quer pour re­mer­cier l’équipe mé­di­cale qui l’a sau­vée et contri­buer à l’amé­lio­ra­tion des soins.

C’est donc sans hé­si­ta­tion que la ré­si­dente de Boi­scha­tel a ac­cep­té de de­ve­nir porte-pa­role de la 8e édi­tion du Ki­li­mand­ja­ro à Qué­bec. L’ac­ti­vi­té­bé­né­fice qui se tien­dra le sa­me­di 9 juin consiste à mon­ter à ré­pé­ti­tion le grand es­ca­lier du Parc de la Chute-mont­mo­ren­cy. Gra­vir les 487 marches à 60 re­prises (en équipe) équi­vaut à la hau­teur de la cé­lèbre mon­tagne afri­caine, d’où le nom du dé­fi. Les pro­fits ré­col­tés vont à la Fon­da­tion du CHU de Qué­bec pour la re­cherche.

Ayant re­pris son rythme de vie et ses études en édu­ca­tion phy­sique à l’uni­ver­si­té La­val, Roxanne-maude se sent re­de­vable d’avoir eu la chance de s’en sor­tir. L’in­ter­ven­tion dé­li­cate pour lui re­ti­rer une tu­meur dite schwan­nome, dans le jar­gon mé­di­cal, ne fi­gu­rait pas dans son plan de vie. Celle qui a com­men­cé à sen­tir un en­gour­dis­se­ment à la tempe droite, sui­vi d’une pa­ra­ly­sie par­tielle du vi­sage puis de vives dou­leurs à la tête, a re­çu « comme une claque en pleine face » le ver­dict qui est tom­bé en jan­vier 2017.

Il y a une masse lo­gée sur le nerf tri­ju­meau, entre sa mâ­choire su­pé­rieure et son cer­veau. Pour la re­ti­rer, il faut pro­cé­der à une neu­ro­chi­rur­gie, en pas­sant par la boîte crâ­nienne. « Adepte de sports et très ac­tive dans mon quo­ti­dien, au dé­but des symp­tômes, je pen­sais que c’était sim­ple­ment re­lié à de la fa­tigue. Quand j’ai consta­té que la dou­leur am­pli­fiait pour de­ve­nir in­sup­por­table, je me suis ren­due à l’évi­dence qu’il fal­lait consul­ter en cli­nique. Le ré­sul­tat de L’IRM m’a bou­le­ver­sée, mais je suis res­tée po­si­tive. Avec le sou­tien de mon co­pain, Pierre-oli­vier Au­det, et de ma fa­mille, j’ai pu faire face à l’épreuve en fai­sant confiance aux mé­de­cins », sou­ligne Roxanne-maude.

Réalisée le 27 mars 2017 par le neu­ro­chi­rur­gien Mar­tin Cô­té, l’opé­ra­tion est accomplie avec suc­cès. La re­mise sur pied de la jeune femme de 22 ans s’est concré­ti­sée ra­pi­de­ment, au point où elle a re­çu son congé de l’hô­pi­tal au bout d’à peine quatre jours. « Ce type de tu­meur s’avère rare, sur­tout chez le jeune adulte. Au CHU de Qué­bec-uni­ver­si­té La­val, on ne traite qu’en­vi­ron deux ou trois pa­tients par an aux prises avec cette pa­tho­lo­gie. La bonne nou­velle c’est que la neu­ro­chi­rur­gie, com­bi­née à de la ra­dio­thé­ra­pie, donne de bons ré­sul­tats et c’est d’ailleurs le cas pour Roxanne-maude », af­firme-t-il.

Au­tre­fois, ce genre d’in­ter­ven­tion pou­vait se faire, mais le ré­sul­tat n’était pas sans risques im­por­tants de com­pli­ca­tions et de sé­quelles per­ma­nentes. De l’avis du Dr Cô­té, c’est l’avan­ce­ment de la re­cherche qui per­met d’amé­lio­rer les soins et de re­pous­ser les li­mites.

DÉ­FI LAN­CÉ

Au­jourd’hui, Roxanne-maude est rayon­nante et elle mord dans la vie qui s’offre à nou­veau à elle. C’est ce qui l’a ame­née à s’as­so­cier avec la Fon­da­tion du CHU et à pro­mou­voir l’évé­ne­ment-bé­né­fice Ki­li­mand­ja­ro à Qué­bec. Son équipe com­po­sée d’amies de filles est dé­jà for­mée et elle n’y va pas à moi­tié. Que non ! Rien de moins que le vo­let spor­tif pour cette jeune ath­lète dé­si­reuse de bien pro­fi­ter de cette san­té re­trou­vée. Au passage, elle en pro­fite pour lan­cer l’in­vi­ta­tion au pu­blic.

«Im­pli­quez-vous avec moi. Vous contri­bue­rez à sau­ver des vies, j’en suis la preuve. C’est un dé­fi qui s’ac­com­plit très bien en pro­fi­tant de l’ap­pui du groupe, comme j’ai pu en bé­né­fi­cier de la part de mes proches pour tra­ver­ser mon épreuve », té­moigne la jeune femme, qui confie avoir chan­gé sa vi­sion du mi­lieu hos­pi­ta­lier après l’ex­pé­rience po­si­tive qu’elle a vé­cue. Pour plus d’in­for­ma­tion et ins­crip­tion : www.fon­da­tion­du­chu­de­que­bec.ca Lien pour voir le té­moi­gnage de Roxanne-maude : https://you­tu.be/oi0xxnnf­q9k

(Pho­to TC Me­dia – Fran­çois Cattapan)

Roxanne-maude Huot en com­pa­gnie du neu­ro­chi­rur­gien Mar­tin Cô­té, qui l’a li­bé­rée de la tu­meur cé­ré­brale qui lui cau­sait des maux de tête in­sup­por­tables.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.