Se mo­bi­li­ser contre la dé­vi­ta­li­sa­tion de la Côte-de-beau­pré

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - RÉNALD LÉTOURNEAU re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

PAU­VRE­TÉ. La pros­pé­ri­té et la pau­vre­té étaient à l’ordre du jour lors d’une ré­cente ren­contre or­ga­ni­sée par Al­liance Af­faires Côte-de-beau­pré.

Les par­ti­ci­pants étaient réunis pour échan­ger avec Isa­belle Cô­té, or­ga­ni­sa­trice com­mu­nau­taire au CIUSSS de la Ca­pi­tale-na­tio­nale pour la Côte-de-beau­pré et l’île d’or­léans.

Le por­trait éco­no­mique et so­cial tra­cé par la confé­ren­cière a in­ter­pel­lé les gens d’af­faires, les ci­toyens et les membres de di­vers or­ga­nismes qui as­sis­taient à la ren­contre.

Même si la Côte-de-beau­pré est un mi­lieu qui dis­pose d’un tis­su éco­no­mique re­mar­quable et très peu tou­ché par le chô­mage, cer­taines in­éga­li­tés so­ciales per­sistent. « Si on com­pare les re­ve­nus les plus éle­vés aux re­ve­nus les moins éle­vés dans la ré­gion, on constate que les ci­toyens ne pro­fitent pas de la pros­pé­ri­té de la même ma­nière », ex­plique Isa­belle Cô­té.

Mme Cô­té sou­ligne la dis­pro­por­tion entre les re­ve­nus mé­dians d’une mu­ni­ci­pa­li­té à l’autre. Sur la Côte-de Beau­pré, il est de 38 612 $ alors que le re­ve­nu mé­dian le plus bas, par­mi toutes les mu­ni­ci­pa­li­tés, est de 28 403 $. Par ailleurs, une mu­ni­ci­pa­li­té se dis­tingue avec un re­ve­nu mé­dian de 47908$, soit une dif­fé­rence de 19 505 $.

Lors de la ren­contre, Isa­belle Cô­té men­tion­nait que chez les per­sonnes âgées entre 25 et 65 ans, le taux d’in­di­vi­du sans di­plôme dans une mu­ni­ci­pa­li­té était de 4,6 % alors que dans une autre mu­ni­ci­pa­li­té de la Côte-de-beau­pré, ce chiffre pas­sait à 26,4 %, ce qui re­pré­sente un écart consi­dé­rable.

D’AUTRES REN­CONTRES À PRÉ­VOIR

L’idée d’or­ga­ni­ser une telle ren­contre ger­mait de­puis long­temps dans la tête de Ma­rie-li­sanne Trem­blay, pro­prié­taire d’ins­ti­go-ges­tion de pro­jets. « Je vou­lais mettre en lu­mière cet en­jeu so­cial de la ré­gion », pré­cise ma­dame Trem­blay. « Les par­ti­ci­pants ont été tou­chés par les pro­pos qu’ils ont en­ten­dus et une mo­bi­li­sa­tion s’or­ga­nise. Au­jourd’hui, on a souf­flé sur une braise… »

Suite à la ren­contre, Na­tha­lie Du­clos, di­rec­trice gé­né­rale d’al­liance Af­faires, s’est dite très sa­tis­faite des échanges puisque dé­jà, cer­taines en­tentes ont été conclues entre des par­ti­ci­pants. D’autres ren­contres sont à pré­voir afin d’al­ler plus loin dans la ré­flexion et mettre en place dif­fé­rents mé­ca­nismes pour con­trer la pau­vre­té.

(Pho­to TC Me­dia - Rénald Létourneau)

Pour Isa­belle Cô­té, Ma­rie-li­sanne Trem­blay et Na­tha­lie Du­clos, cette ren­contre n’était qu’un dé­but.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.