L’éco­centre de Boi­scha­tel, un pro­jet no­va­teur

Pré­ser­ver l’en­vi­ron­ne­ment au­tre­ment

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - ÉMI­LIE PEL­LE­TIER re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

ÉVÉ­NE­MENT. L’inau­gu­ra­tion of­fi­cielle du nou­vel éco­centre de la mu­ni­ci­pa­li­té de Boi­scha­tel s’est dé­rou­lée le 23 mai der­nier. La coupe du ru­ban mar­quait ain­si le pas­sage dans une nou­velle ère de dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

Avec une vo­lon­té ac­crue de res­pec­ter l’en­vi­ron­ne­ment, la construc­tion du site en de­hors du pé­ri­mètre ur­bain a été en­tre­prise, au dé­but 2017. Ce re­cu­le­ment ren­dra éga­le­ment pos­sible la crois­sance de la po­pu­la­tion pour les 30 pro­chaines an­nées.

La lo­ca­li­sa­tion, la dis­tance par rap­port aux points d’eaux et les in­fra­struc­tures, tout a été pen­sé de fa­çon à res­pec­ter à la lettre les exi­gences du mi­nis­tère du Dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de l’en­vi­ron­ne­ment et de la Lutte contre les chan­ge­ments cli­ma­tiques. À titre d’exemple, Be­noît Bou­chard, le maire de Boi­scha­tel a fiè­re­ment ex­pli­qué l’at­ten­tion par­ti­cu­lière por­tée à la pré­ser­va­tion du sol.

« Les sols ont été im­per­méa­bi­li­sés, des bas­sins de ré­ten­tion ont été amé­na­gés et des in­fra­struc­tures per­met­tant de ré­cu­pé­rer les sé­di­ments ont été ins­tal­lées. Au­cune ma­tière ne se­ra dé­ver­sée dans le ré­seau plu­vial ni en­fouie dans le sol. »

UN MO­DÈLE À SUIVRE

Chef de file en ma­tière d’in­fra­struc­tures in­no­vantes, de sé­cu­ri­té et de va­lo­ri­sa­tion des ma­tières hors-pair, l’éco­centre de Boi­scha­tel in­vite ses quelque 7 800 ci­toyens à pro­fi­ter de ces innovations uniques sur la Côte-de-beau­pré.

La po­ly­va­lence étant jus­te­ment de mise, on y re­cycle plu­sieurs types de ma­té­riaux secs, les mé­taux, les en­com­brants, no­tam­ment des meubles, les ré­si­dus de bois ou de bar­deaux d’as­phalte et les pneus. Une fois les ma­té­riaux ache­mi­nés dans un centre de tri, l’équi­pe­ment tech­no­lo­gique les ré­duit en ma­tière pre­mière pour la concep­tion de pro­duits éco­lo­giques, et ce, en les réuti­li­sant à 85 % de leur pleine ca­pa­ci­té.

Quant aux ma­tières qui, comme la pein­ture, les piles, les élec­tro­niques et les ré­si­dus do­mes­tiques dan­ge­reux, ne peuvent pas être re­cy­clées, la Ville se charge dé­sor­mais d’en dis­po­ser de fa­çon sé­cu­ri­taire et éco­res­pon­sable. Elle les en­voie en ef­fet vers des or­ga­nismes qui, eux, pro­cèdent à une réuti­li­sa­tion ou en­core à une ges­tion éco­lo­gique de ces der­niers.

Grâce à des in­ves­tis­se­ments to­taux de l’ordre de 3,2M$, le di­rec­teur du ser­vice des tra­vaux pu­blics, Joé La­berge confirme que l’un des grands ob­jec­tifs a été at­teint.

« Le dé­fi était de conce­voir un site bien iden­ti­fié, afin que le tri à la source se fasse cor­rec­te­ment », a-t-il pré­ci­sé. C’est d’ailleurs pour­quoi on as­sure la pré­sence de deux pré­po­sés pour ac­com­pa­gner les gens lors du dé­char­ge­ment et pour voir à ce que tous les ma­té­riaux se rendent dans les bons conte­neurs.

(Pho­to Mé­tro Mé­dia – Émi­lie Pel­le­tier)

De gauche à droite lors de l’inau­gu­ra­tion of­fi­cielle de l’éco­centre : Carl Mi­chaud, Mi­chel Cau­chon, Be­noît Bou­chard et Joé La­berge.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.