Une bou­che­rie spé­cia­li­sée pour le BBQ

L'Autre Voix - - ACTUALITÉS - ÉMI­LIE PELLETIER re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

COM­MERCE. Avec l’ar­ri­vée du temps chaud, plu­sieurs s’af­fairent au­tour du bar­be­cue pour concoc­ter un sou­per lors d’une soi­rée en fa­mille ou entre amis. Pour vous ai­der dans votre pré­pa­ra­tion, la Bou­che­rie de la Côte compte plu­sieurs pro­duits qui se prêtent à cette tra­di­tion es­ti­vale.

Éta­blie de­puis main­te­nant 11 ans, la Bou­che­rie de la Côte, si­tuée sur le bou­le­vard Sainte-anne, s’est fait connaître au fil du temps par la qua­li­té de ses viandes. Le pro­prié­taire, Mi­chel Bi­lo­deau, a tou­jours mi­sé sur son offre en­tiè­re­ment fraîche et faite mai­son pour se dé­mar­quer de la concur­rence dans le sec­teur.

Par­mi les gros ven­deurs de la belle sai­son, les bro­chettes as­sem­blées à la main, les souv­la­kis de pou­let, les steaks de style BBQ et les côtes le­vées de dos volent la ve­dette chaque an­née. De plus, avec ses quelque 30 va­rié­tés de sau­cisses et sa viande fu­mée ex­tra-maigre, la Bou­che­rie de la Côte sort du lot.

«Ce qui nous dis­tingue, c’est qu’on a une grande di­ver­si­té pour le BBQ, avec notre choix de ma­ri­nades qu’on ne peut pas dé­ni­cher ailleurs », af­firme M. Bi­lo­deau, en fai­sant référence à sa lé­gen­daire « Ma­ri­nade de la Côte ».

Une bonne par­tie de ces pro­duits sont dis­po­nibles em­bal­lés sous vide et conge­lés, pro­met­tant une conser­va­tion à plus long terme. On fait at­ten­tion à nos clients et on s’en­gage à ce qu’ils re­partent avec ce qu’ils veulent. » Mi­chel Bi­lo­deau

Mi­chel Bi­lo­deau s’est tou­jours pas­sion­né pour le do­maine dans le­quel il tra­vaille de­puis une tren­taine d’an­nées. Alors âgé de 45 ans au mo­ment de se lan­cer dans l’en­tre­pre­na­riat, il avait cet ar­dent dé­sir d’of­frir ce nou­veau ser­vice à la po­pu­la­tion de la Côte-de-beau­pré. Il avait pour autre mo­ti­va­tion de créer des em­plois, entre autres pour sa femme, Na­tha­lie, et sa fille, Sarah. Les pa­rents du pro­prié­taire sont eux aus­si im­pli­qués de près dans la pré­pa­ra­tion des ali­ments, cer­taines re­cettes pro­ve­nant d’ailleurs de gé­né­ra­tions an­té­rieures.

«Ça a été tout un coup de dé­col­ler notre bou­che­rie, mais au­jourd’hui, notre nom est fait, les gens nous connaissent et savent ce qu’on peut leur of­frir », confie-t-il.

La Bou­che­rie de la Côte est ou­verte sept jours sur sept, et ce, au moins jus­qu’à 18h, tous les soirs, « pour lais­ser la chance à ceux qui tra­vaillent à Qué­bec de ve­nir se cher­cher à sou­per et que leur viande soit fraîche », ter­mine M. Bi­lo­deau, sou­cieux des gens qu’il cô­toie. De l’en­traide lo­cale

La Bou­che­rie de la Côte ne manque pas de col­la­bo­rer avec les pro­duc­teurs d’ici, alors que l’on re­trouve sous son toit de l’ail de l’île d’or­léans, la cui­sine ar­ti­sa­nale de la Ferme les Ca­nar­dises de Saint-fer­réol-les-neiges et les viandes bio­lo­giques de Char­le­voix.

(Photo Mé­tro Mé­dia – Émi­lie Pelletier)

Mi­chel Bi­lo­deau as­sure : « Puisque tout est fait ici, on est en mesure de bien gui­der les clients dans leurs re­cherches. »

(Photo gra­cieu­se­té – Mi­chel Bi­lo­deau)

Sau­cisses 100 % faites de poi­trine de pou­let désos­sée, ca­ri-co­co, ita­lienne et mer­guez ne sont que quelques exemples des 30 va­rié­tés dis­po­nibles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.