Une fri­pe­rie bé­né­fique pour les ré­si­dents

Hô­pi­tal Sainte-anne-de-beau­pré

L'Autre Voix - - COMMUNAUTAIRE - ÉMI­LIE PEL­LE­TIER re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

BÉ­NÉ­VO­LAT. La pro­chaine édi­tion de la fri­pe­rie de l’hô­pi­tal Sainte-anne-de­beau­pré au­ra lieu le 12 août pro­chain, dans le but d’of­frir aux ré­si­dents des ar­ticles es­sen­tiels.

De­puis son inau­gu­ra­tion à l’été 2015, la fri­pe­rie de l’hô­pi­tal Sainte-anne-de-beau­pré se tient de fa­çon men­suelle. C’est ac­com­pa­gnée d’un co­mi­té ré­gu­lier de cinq autres bé­né­voles as­si­dus, qu’odette Huot s’oc­cupe de co­or­don­ner les opé­ra­tions.

Alors que plu­sieurs vê­te­ments traî­naient sur les étages du centre de soins suite au dé­cès de ré­si­dents, sans pour au­tant être réuti­li­sés, un co­mi­té de bé­né­voles s’est for­mé dans le but de don­ner une se­conde vie à ceux-ci.

Ain­si, tous les vê­te­ments sont ré­cu­pé­rés de maintes fa­çons, no­tam­ment lors de dons. Ils sont par la suite exa­mi­nés et ceux qui sont suf­fi­sam­ment en bon état sont la­vés, pour être fi­na­le­ment mis en vente au CHSLD, bien que le grand pu­blic puisse aus­si en bé­né­fi­cier.

En plus de toutes les pièces d’ha­bille­ment di­verses qu’il est pos­sible d’y trou­ver, des vê­te­ments adap­tés aux gens qui ont des be­soins particuliers sont éga­le­ment dis­po­nibles, et ce, en moyen­nant la mo­dique somme de deux dol­lars. Des chaus­sures va­riées, des draps, des bi­joux, des livres et des cartes de sou­haits faites à la main peuvent aus­si être ache­tés.

«Notre ob­jec­tif premier est d’ac­com­mo­der ceux qui n’ont pas les moyens de se pro­cu­rer le né­ces­saire », éta­blit Mme Huot, ajou­tant que la gra­tui­té des ar­ticles est une ave­nue en­vi­sa­geable pour pal­lier aux be­soins plus criants.

SE DI­VER­TIR GRÂCE AUX PRO­FITS

Il faut sa­voir que tout l’ar­gent dé­cou­lant de la vente est ache­mi­né au ser­vice des loi­sirs de l’hô­pi­tal, où sont ré­gu­liè­re­ment or­ga­ni­sées des ac­ti­vi­tés pour les ré­si­dents du centre d’hé­ber­ge­ment et de soins de longue du­rée (CHSLD) ad­ja­cent.

Par exemple, une fête est or­ga­ni­sée à chaque mois pour les gens qui cé­lèbrent leur an­ni­ver­saire de nais­sance. Les pro­fits amas­sés par le co­mi­té de la fri­pe­rie servent, entre autres, à payer des mu­si­ciens qui animent l’évé­ne­ment. En outre, la ca­gnotte sert aus­si à al­louer des mon­tants aux ga­gnants des séances de bin­go et de jeux col­lec­tifs.

« C’est gra­ti­fiant de voir leurs be­soins sa­tis­faits grâce à nos services, étant don­né que cer­tains ne sont pas en me­sure de quit­ter leur lo­ge­ment », ajoute Odette Huot, qui a d’ailleurs re­çu un hom­mage gou­ver­ne­men­tal pour son im­pli­ca­tion au sein de la fri­pe­rie.

Le 12 août, la fri­pe­rie se tien­dra de 10 h 30 à 15h, à la grande place du centre hos­pi­ta­lier. À l’au­tomne, ce se­ra les 9 sep­tembre et 14 oc­tobre.

(Pho­to Mé­tro Mé­dia – Émi­lie Pel­le­tier)

Odette Huot ex­plique que « les sur­plus sont en­voyés dans d’autres fri­pe­ries, no­tam­ment celle de St-au­gus­tin. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.