Une cen­trale hy­dro­élec­trique plus puis­sante à Bu­ckin­gham

Le Bulletin - - CULTURE - LOUIS-CHARLES POU­LIN louis-charles.pou­lin@tc.tc

PRO­JET. L’en­tre­prise Bo­ra­lex inc. sou­haite ef­fec­tuer des tra­vaux pour aug­men­ter la puis­sance de la cen­trale hy­dro­élec­trique de Bu­ckin­gham, si­tuée aux abords de la ri­vière du Lièvre, en rem­pla­çant quatre de ses cinq tur­bines.

Ce pro­jet de ré­no­va­tion éva­lué à 40 mil­lions $ per­met­trait à la cen­trale de tur­bi­ner l’eau de fa­çon plus op­ti­male en aug­men­tant sa puis­sance de 9,9 à 20 MW. Le pro­mo­teur pré­voit com­men­cer les tra­vaux au dé­but de 2018 pour une re­mise en ser­vice de la cen­trale à l’au­tomne 2019. Le bâ­ti­ment se­rait ré­ha­bi­li­té pour per­mettre l’ins­tal­la­tion des nou­velles tur­bines, mais ce­la n’amè­ne­rait au­cun chan­ge­ment au pro­fil de la ri­vière, se­lon le Bu­reau d’au­diences pu­bliques sur l’en­vi­ron­ne­ment (BAPE) qui est char­gé par le gou­ver­ne­ment d’in­for­mer la po­pu­la­tion sur ce pro­jet. Ce­pen­dant, ces tra­vaux au­raient des ré­per­cus­sions, no­tam­ment sur l’ha­bi­tat du pois­son, sur le bruit, la cir­cu­la­tion lo­cale et sur le pay­sage, mais gé­né­re­raient des re­tom­bées éco­no­miques.

«Le pro­jet en­gen­dre­rait la mise à sec de zones de tra­vail et la re­mise en eau de ces zones une fois les tra­vaux ter­mi­nés. Les pois­sons qui pour­raient se trou­ver dans la zone à as­sé­cher se­raient trans­por­tés en eau libre», in­dique le conseiller en com­mu­ni­ca­tion au BAPE, Alexandre Cor­co­ran-tar­dif. «Je pense qu’ils vont ame­ner une in­fra­struc­ture pour chan­ger les tur­bines, donc c’est cer­tain que ça peut gâ­cher la vue tem­po­rai­re­ment […] Le pro­jet en­gen­dre­rait des re­tom­bées éco­no­miques lo­cales liées à l’em­bauche d’en­tre­pre­neurs lo­caux, à l’achat de ma­té­riel et à la pré­sence de tra­vailleurs pro­ve­nant de l’ex­té­rieur de la ré­gion pour la du­rée des tra­vaux», men­tionne éga­le­ment le BAPE qui pré­cise que le pro­mo­teur ten­te­ra le plus pos­sible d’at­té­nuer les im­pacts né­ga­tifs des tra­vaux.

S’IN­FOR­MER SUR LE PRO­JET

Une séance d’in­for­ma­tion en com­pa­gnie du pro­mo­teur et du BAPE au­ra lieu le 7 juin, à 19h30, à la Salle des Che­va­liers de Co­lomb à Bu­ckin­gham. L’ob­jec­tif de cette ren­contre est d’in­for­mer les ci­toyens sur le pro­jet, la pro­cé­dure d’éva­lua­tion et d’exa­men des im­pacts sur l’en­vi­ron­ne­ment, le pro­ces­sus de consul­ta­tion pu­blique ain­si que sur le rôle du BAPE. Les ci­toyens peuvent aus­si se ren­sei­gner en consul­tant l’étude d’im­pact réa­li­sée par le pro­mo­teur et d’autres do­cu­ments jus­qu’au 14 juillet à la Bi­blio­thèque Ber­nard Lo­ner­gan si­tuée à Bu­ckin­gham.

De plus, n’im­porte qui peut de­man­der une au­dience pu­blique, jus­qu’au 14 juillet, au­près du mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de l’en­vi­ron­ne­ment et de la Lutte contre les chan­ge­ments cli­ma­tiques. «Ils doivent en­voyer une lettre au mi­nistre, bien dé­taillée, ex­pli­quant pour­quoi ils veulent une au­dience pu­blique. Ça peut être pour dif­fé­rentes rai­sons qui font en sorte qu’ils sont tou­chés par le pro­jet. Ça peut être une seule page ou plu­sieurs, mais ce qui est im­por­tant c’est la qua­li­té de l’ar­gu­men­taire», ex­plique M. Cor­co­ran-tar­dif qui ajoute que le BAPE se­ra char­gé d’en­quê­ter sur le pro­jet et de consul­ter la po­pu­la­tion à cet ef­fet, si le mi­nistre ac­cepte au moins l’une des de­mandes d’au­dience pu­blique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.