Les Flames pré­parent leur troi­sième sai­son

Le Bulletin - - SPORTS - AN­TO­NY DA SIL­VA-CA­SI­MI­RO an­to­ny.da­sil­va­ca­si­mi­ro@tc.tc

JU­NIOR AAA. Jean-fran­çois La­vergne se sou­vient bien de son pre­mier match à la barre des Flames de Ga­ti­neau. Il l’avait ga­gné 7 à 6 en fu­sillade. De quoi lui faire ar­ra­cher les che­veux de la tête.

Étant un en­traî­neur qui a tou­jours prô­né le style dé­fen­sif, l’homme de ho­ckey na­tif de la Pe­tite-na­tion n’a pas ca­ché qu’il y a eu une pé­riode d’adap­ta­tion à son ar­ri­vée dans le cir­cuit ju­nior AAA.

«J’ai dû mettre de l’eau dans mon vin. On s’est pré­pa­ré en consé­quence des ad­ver­saires qu’on af­fron­tait. Et on a ga­gné plu­sieurs matchs of­fen­sifs.»

Pour­quoi en par­ler? Car si sa stra­té­gie n’est pas uni­forme à celle des autres clubs de la ligue, reste que ç’a don­né de bons ré­sul­tats.

En com­pa­rai­son avec l’an un, les Flames ont dou­blé le nombre de vic­toires (de sept à quinze), ont di­mi­nué de 33% les dé­faites (pas­sé de 42 à 28), ont mar­qué plus de buts, en ont concé­dé moins et n’étaient qu’à une vic­toire de par­ti­ci­per aux sé­ries éli­mi­na­toires.

Une si­tua­tion qui au­rait pu être dif­fé­rente si ça n’avait pas été du faux dé­part. Après avoir si­gné sa pre­mière vic­toire, La­vergne a dû at­tendre 17 autres matchs avant d’en ajou­ter une deuxième. En en­le­vant ce dé­but de cam­pagne dé­ce­vant, la for­ma­tion bu­cki­noise joue aux alen­tours de ,500 et se qua­li­fie sans pro­blème pour le bal prin­ta­nier.

«Et même là, je ne veux pas juste qu’on fasse les sé­ries. On peut faire beau­coup plus que juste ça. Après deux se­maines, je suis confiant qu’on peut connaître une bonne sai­son. Je me suis en­tou­ré d’as­sis­tants que je connais et avec qui j’ai dé­jà di­ri­gé. Et on a un bon groupe de joueurs», a sou­li­gné La­vergne.

On le res­sent: l’en­traî­neur des Flames res­pire la confiance. Dans la der­nière sai­son, des joueurs se sont gref­fés à l’ali­gne­ment, don­nant un coup de pouce. Non seule­ment du point de vue of­fen­sif, mais aus­si au ni­veau de la men­ta­li­té.

Les joueurs ont adhé­ré au sys­tème et à la phi­lo­so­phie de l’ins­truc­teur en chef, don­nant ain­si une iden­ti­té propre au club ju­nior AAA, qui évo­luait quelques an­nées au­pa­ra­vant au ni­veau in­fé­rieur en On­ta­rio.

«On a chan­gé la men­ta­li­té. On ne veut pas que les joueurs viennent ici en se di­sant qu’ils vont ter­mi­ner leur car­rière ju­nior. On veut qu’ici ce soit le com­men­ce­ment pour qu’ils aillent jouer en Eu­rope, dans la ECHL, conti­nuer aux études aux États-unis ou au Ca­na­da.»

«Et si­non, qu’ils se donnent à 110% pour ga­gner tous les matchs. On ne veut pas qu’ils viennent jouer ici pour avoir du fun. On veut des guer­riers», a ajou­té Jean-fran­çois La­vergne qui a sur­tout rou­lé sa bosse avec les équipes de la struc­ture in­té­grée de l’in­tré­pide.

L’en­traî­neur des Flames peut se ré­jouir. Si tout va bien, il pour­rait comp­ter sur pra­ti­que­ment le même top 6 à l’at­taque que l’an der­nier, com­pre­nant Joey Bren­nan, Phi­lippe Pelletier-le­blanc et An­tho­ny Beau­champ, entre autres.

DES HOCKEYEURS ET DES ÉTU­DIANTS

Les ré­sul­tats ob­te­nus sur la glace sont une chose. Les ré­sul­tats sur les bancs d’école en sont une autre, mais Jean-fran­çois La­vergne vante l’or­ga­ni­sa­tion sur ces deux as­pects.

Tant il a le sup­port des pro­prié­taires et ac­tion­naires quand il a une idée pour amé­lio­rer l’équipe, tant les membres de l’or­ga­ni­sa­tion sont tou­jours là pour ai­der leurs joueurs à l’école.

De­puis deux ans, les Flames re­çoivent le titre de l’étu­diant de l’an­née. Après Hu­go Pe­tit, Be­noit Ville­neuve a eu pa­reil hon­neur il y a quelques mois.

«On se dé­marque à ce cha­pitre à tra­vers la ligue. Il y a un beau tra­vail d’équipe avec l’al­liance Sport-études. Oui, on a ga­gné deux fois le titre d’étu­diant de l’an­née, mais on est aus­si le club avec le moins d’échecs sco­laires et ça c’est tout aus­si im­por­tant.»

(Pho­to TC Me­dia – An­to­ny Da Sil­va-ca­si­mi­ro)

La troi­sième sai­son des Flames de Ga­ti­neau pren­dra bien­tôt son en­vol.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.