Chan­ter avec son coeur

Da­niel Ber­trand au FMG

Le Bulletin - - ARTS - MA­RIE PIER LÉ­CUYER ma­rie­pier.le­cuyer@tc.tc

Da­niel Ber­trand se­ra au FMG, dès 19h20, le 4 sep­tembre, avec Guy­laine Tan­guay, Mi­chel Pa­glia­ro, Pa­trick Nor­man et Marc Her­vieux. HIS­TOIRE. Si vous êtes un ama­teur de coun­try, peut-être avez-vous en­ten­du au cours des der­nières an­nées le nom de Da­niel Ber­trand?

Le ré­sident du sec­teur An­gers, à Ga­ti­neau, au­ra la chance le 4 sep­tembre pro­chain de mon­ter sur la plus grande scène de­puis son re­tour en mu­sique…après 28 ans. Et ce se­ra celle du Fes­ti­val de mont­gol­fières de Ga­ti­neau, lors de la der­nière soi­rée qui se­ra tout en coun­try.

Da­niel Ber­trand a re­com­men­cé à chan­ter il y a quelques an­nées, après de nom­breuses an­nées de pause. Du­rant l’ado­les­cence et lors­qu’il était jeune adulte, il a fait de la mu­sique.

Mais de­vant la dif­fi­cul­té de bien ga­gner sa vie dans ce do­maine à l’époque, il a choi­si d’al­ler tra­vailler dans le monde de la construc­tion. «Mais ça m’est tou­jours res­té pa­reil, dans un pe­tit coin, quelque part.»

Et c’est grâce à sa conjointe Jo­hanne Mi­neault qu’il a de nou­veau pris contact avec la mu­sique. Au re­tour du camp de chasse, cette der­nière lui an­nonce qu’il chan­te­ra le soir même, alors qu’elle l’avait ins­crit dans un concours… qu’il rem­porte! «C’est un peu à cause de ce­la que ça a dé­bu­té», ra­conte l’ar­tiste du sec­teur An­gers.

Du­rant sa pre­mière an­née sui­vant son re­tour en mu­sique, il chante ici et là et la pi­qûre re­vient de plus en plus. Vient donc l’idée de lan­cer un pre­mier al­bum, Entre vous et moi. Plus ré­cem­ment, il a lan­cé Ja­mais trop tard. Et c’est à ce mo­ment que l’aven­ture a dé­mar­ré d’en­core plus belle.

Six ou sept mois après la sor­tie de l’al­bum, il ap­pre­nait pres­qu’au même mo­ment qu’il al­lait par­ti­ci­per à Pour l’amour du coun­try, l’émis­sion ani­mée par Pa­trick Nor­man, mais aus­si qu’il al­lait mon­ter sur la grande scène au FMG, lors du spec­tacle La fièvre du coun­try avec Guy­laine Tan­guay et ses autres in­vi­tés (Mi­chel Pa­glia­ro, Marc Her­vieux, Pa­trick Nor­man).

Une belle sur­prise que de se re­trou­ver à faire «par­tie des grands» pour ce spec­tacle, ad­met-il. «Ça brasse le coeur, c’est vrai­ment spé­cial», convient l’ar­tiste.

De­puis son re­tour en mu­sique, il a mul­ti­plié les scènes entre autres dans les fes­ti­vals coun­try du Qué­bec. Mais ce se­ra dé­fi­ni­ti­ve­ment la plus grosse foule qu’il au­ra de­vant lui au FMG, confirme Da­niel Ber­trand.

Toutes ces op­por­tu­ni­tés, tous ces mo­ments et ces rêves, le chan­teur coun­try ne pen­sait pas que son re­tour en mu­sique al­lait prendre ce che­min. «Quand on a dé­ci­dé de par­tir de l’avant, on a bâ­ti un ra­deau, image-t-il. On a mis le ra­deau sur la ri­vière, on a em­bar­qué sur le ra­deau pour qu’il na­vigue. Tant et aus­si long­temps qu’il nous amène au large, on conti­nue, quand il ira au bord ce se­ra le temps d’ar­rê­ter. En ce mo­ment, le ra­deau est en plein centre et on dé­rive avec la vague.»

Ja­mais n’au­rait-il pen­sé que le «ra­deau» l’amè­ne­rait à faire plu­sieurs ren­contres, à lan­cer son plus ré­cent al­bum, à cô­toyer des chan­teurs dont la car­rière roule de­puis bien long­temps.

UN AL­BUM ÉCOU­TÉ JUS­QU’AU NOU­VEAU-BRUNS­WICK

C’est une ren­contre avec An­dré Ron­deau qui au­ra me­né à la créa­tion de son plus ré­cent opus, après avoir croi­sé ce der­nier au Ra­dio­thon de CHGA en 2015. «Il m’a dit que si ja­mais je dé­ci­dais de faire un al­bum, de se te­nir en contact», ex­plique M. Ber­trand.

Il choi­sit éven­tuel­le­ment de se lan­cer dans cette aven­ture. Avec l’aide d’an­dré Ron­deau, il réus­sit à réunir Sé­bas­tien Du­four, An­dré Proulx, Jean-guy Gre­nier, Fran­çois For­tin et la cho­riste Ca­the­rine Lé­veillé pour par­ti­ci­per à l’al­bum. Plu­sieurs au­teurs se joignent au pro­jet pour com­po­ser quelques titres, dont Jo­na­than Go­din, Joëlle et Ma­non Le­gendre.

À la grande sur­prise du chan­teur, Ja­mais trop tard a aus­si connu du suc­cès à l’ex­té­rieur du Qué­bec. Au Nou­veau-bruns­wick, cer­taines de ces chan­sons ont rou­lé pen­dant plu­sieurs se­maines dans une sta­tion de ra­dio coun­try, dont une qui a réus­si à se his­ser au pre­mier rang du pal­ma­rès en moins de huit se­maines. «C’est du ja­mais vu», ra­conte-t-il. Et le titre est res­té 18 se­maines dans le pal­ma­rès. «C’est vrai­ment hot, s’ex­clame-t-il. Ils re­çoivent des mil­liers d’al­bums. C’est vrai­ment spé­cial.»

Dans les pro­chaines se­maines, il com­men­ce­ra à tra­vailler sur un nou­veau pro­jet d’al­bum.

Mais au fi­nal, peu im­porte où le ba­teau l’amè­ne­ra et le temps que sa car­rière mu­si­cale du­re­ra une chose reste im­por­tante, in­siste-t-il. «Si il y a 300 per­sonnes pour un spec­tacle et que je peux faire plai­sir à une seule, ma jour­née est faite, ça me rend heu­reux», conclut Da­niel Ber­trand.

(Pho­to: Gra­cieu­se­té - Smart­de­si­gn)

Da­niel Ber­trand vit une belle aven­ture de­puis son re­tour en mu­sique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.