L’un des plus jeunes lions de Bu­ckin­gham

Le Bulletin - - ACTUALITÉS - MI­CHEL MOYNEUR mi­chel.moyneur@tc.tc

POR­TRAIT. À 28 ans, Marc-an­dré Todd­parent est l’un des plus jeunes membres du Club Lions de Bu­ckin­gham. Et ses as­pi­ra­tions sont tout sauf ano­dines.

Troi­sième vice-pré­sident du Club, le jeune homme en hé­ri­te­ra des rênes dans quelques an­nées. Rien de moins.

«J’ai tou­jours vou­lu m’im­pli­quer dans ma com­mu­nau­té», sou­ligne-t-il.

«Si je peux don­ner un coup de pouce à quel­qu’un qui vit des mo­ments dif­fi­ciles dans sa vie, je vais le faire. Il y a tel­le­ment de gens ex­tra­or­di­naires dans le coin.»

Marc-an­dré fait par­tie du Club Lions de­puis un an seule­ment. Mais sa pré­si­dence à ve­nir est dé­jà as­su­rée en rai­son du mode de no­mi­na­tion qui veut que chaque vice-pré­sident y ac­cède tour à tour.

Une fois aux com­mandes du club de ser­vice qui a vu le jour en 1934, le conseiller en sé­cu­ri­té fi­nan­cière ten­te­ra d’ame­ner du sang neuf à bord.

«Je veux ra­me­ner des jeunes à l’in­té­rieur du Club», note-t-il, tou­te­fois bien conscient que la tâche ne s’an­nonce pas des plus fa­ciles.

«Les gens de ma gé­né­ra­tion, on n’évo­lue pas dans la même game que les plus vieux. Je ne peux pas dire que j’ai trou­vé la so­lu­tion, mais c’est un dé­fi que je veux re­le­ver à mon an­née de pré­si­dence.»

Quoi qu’il en soit, le prin­ci­pal in­té­res­sé sait d’ores et dé­jà qu’il pour­ra comp­ter sur une base so­lide de membres pour pour­suivre la mis­sion du Club, celle d’ai­der les plus fra­gi­li­sés de Bu­ckin­gham et des en­vi­rons.

«Le bran­ding du Club, ici à Bu­ckin­gham, est ex­cellent. Ça nous aide beau­coup. Nos 55 membres sont dé­voués et sont là pour tra­vailler en­semble, dans le même sens, afin d’ai­der notre com­mu­nau­té.»

Grâce aux nom­breuses ac­ti­vi­tés de fi­nan­ce­ment, dont le tra­di­tion­nel Té­lé­thon – qui au­ra lieu le 3 dé­cembre pro­chain –, quelque 300 fa­milles de Bu­ckin­gham, de Mas­son-an­gers et de L’ange-gar­dien re­çoivent chaque an­née un pa­nier de Noël.

«Le Club Lions in­ter­na­tio­nal a deux causes à coeur: les non-voyants et le dia­bète, rap­pelle Marc-an­dré Todd-pa­rent. Nous, lo­ca­le­ment, on vient en aide aux gens dé­fa­vo­ri­sés, aux aî­nés et aux jeunes.»

Au cours des der­niers mois, le club bu­cki­nois a don­né un sé­rieux coup de pouce à la Ré­si­dence Le Mo­narque (25 000$), à la Table de Beth­léem (5000$), qui offre des re­pas gra­tuits à des en­fants dé­fa­vo­ri­sés du coin, ain­si qu’au pro­gramme «Gar­dons nos en­fants au chaud» (5000$) de la Mai­son de la fa­mille Val­lée-de-la-lièvre.

La Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau et la mai­son Ma­thieu Fro­ment-sa­voie pro­fitent aus­si des dons per­çus par le Club Lions.

(Pho­to TC Me­dia – Mi­chel Moyneur)

Marc-an­dré Todd-pa­rent as­su­me­ra la pré­si­dence du Club Lions de Bu­ckin­gham dans trois ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.