Un «suc­cès» pour Halloween à Champ­boi­sé

Le Bulletin - - ACTUALITÉS - LOUIS-CHARLES POULIN louis-charles.poulin@tc.tc

MONSTRES. Ce n’est pas la boue cau­sée par la pluie des der­niers jours qui a em­pê­ché 1500 pe­tits monstres et pa­rents, le 31 oc­tobre, de sillon­ner le site de Champ­boi­sé pour ren­con­trer de far­fe­lus per­son­nages et col­lec­ter des frian­dises.

Cette 5e édi­tion d’halloween à Champ­boi­sé a donc at­ti­ré moins de vi­si­teurs, soit en­vi­ron la moi­tié du nombre de l’an­née der­nière. Ce­pen­dant, ce­la n’a pas em­pê­ché l’évé­ne­ment d’être «un suc­cès sur toute la ligne» sou­ligne le di­rec­teur gé­né­ral du Car­re­four cultu­rel Es­ta­cade, Hu­go Pa­ri­sien. Se­lon lui, la baisse d’acha­lan­dage peut pro­ba­ble­ment s’ex­pli­quer par «le froid, la pluie et le sys­tème de na­vette qui est peut-être aus­si en cause». Con­trai­re­ment aux autres an­nées, la ma­jo­ri­té des vi­si­teurs ont sta­tion­né leur vé­hi­cule gra­tui­te­ment au parc d’af­faires de L’ange-gar­dien et ont em­prun­té une na­vette par la suite. «Le sys­tème de na­vette était ren­du obli­ga­toire pour la sé­cu­ri­té et tous les au­to­bus étaient plein en tout temps», men­tionne M. Pa­ri­sien qui pré­cise que les or­ga­ni­sa­teurs ré­éva­lue­ront le nombre d’au­to­bus né­ces­saire pour la pro­chaine édi­tion. À no­ter qu’il était aus­si pos­sible de sta­tion­ner à Champ­boi­sé, au coût de 10 $, en ré­ser­vant sa place d’avance. Ce­pen­dant, pour des rai­sons de sé­cu­ri­té, au­cun sta­tion­ne­ment n’était to­lé­ré sur la route 309.

M. Pa­ri­sien dit n’avoir ob­te­nu que de bons commentaires de la part des per­sonnes pré­sentes. «Les gens ont vrai­ment ap­pré­cié tous les nou­veaux dé­cors et per­son­nages ajou­tés sur le site cette an­née», re­marque-t-il en spé­ci­fiant que l’ad­di­tion de par­te­naires à per­mis d’ajou­ter des élé­ments sur le site. Les vi­si­teurs de­vaient, en pre­mier lieu, faire une contri­bu­tion à la mar­mite de bon­bons pour ac­cé­der au site. À leur ar­ri­vée à Champ­boi­sé, les jeunes fa­milles ont été ac­cueillies par nul autre que Dra­cu­la qui leur a don­né un pre­mier in­dice. Par la suite, tout en sui­vant les dif­fé­rents in­dices, les vi­si­teurs étaient in­vi­tés à se rendre dans 15 maisons, dont celles des sor­cières, des pi­rates, d’hel­lo Kit­ty, des arai­gnées, du loup-ga­rou, de la mo­mie, des zom­bies, des ani­maux, des sque­lettes, des clowns et de Min­nie et Mi­ckey Mousse, pour ob­te­nir des bon­bons.

Se­lon les fa­milles in­ter­ro­gées, le concept pro­po­sé par l’évé­ne­ment rend la col­lecte de bon­bons beau­coup plus amu­sante pour les en­fants, que s’ils avaient co­gné aux maisons de leur quar­tier. «Il y a beau­coup de boue, mais c’est quand même beau­coup mieux que de se pro­me­ner dans notre quar­tier où les maisons sont à 500 mètres de dis­tance», fait sa­voir un père de fa­mille de Lo­cha­ber. «On vient ici pour amu­ser les en­fants. On est ve­nu l’an­née pas­sée et on a bien ai­mé et c’est pour ça qu’on re­vient cette an­née. On marche beau­coup et on a beau­coup de plai­sir», confie une mère ac­com­pa­gnée de ses en­fants. «C’est gé­nial», in­dique une dame qui ne re­grette pas d’avoir fait la route de la mu­ni­ci­pa­li­té de Low jus­qu’à L’an­ge­gar­dien pour par­ti­ci­per à l’évé­ne­ment. «C’est amu­sant pour les en­fants de voir qu’au­tant de com­man­di­taires ce sont mis en­semble pour of­frir un bel Halloween aux en­fants. Étant en mi­lieu ru­ral, c’est plus dif­fi­cile de pas­ser l’halloween et c’est gé­nial d’avoir ça ici pour pas­ser l’halloween», constate un ré­sident de Notre-dame-de-la-sa­lette.

(Pho­to TC Me­dia – Louis-charles Poulin)

Plus de per­son­nages que par les an­nées pas­sées se trou­vaient à Champ­boi­sé pour l’halloween.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.