Les corps po­li­ciers de la ré­gion s’unissent pour pré­ve­nir le crime

Le Bulletin - - ACTUALITÉS - MICHEL MOYNEUR michel.moyneur@tc.tc

COM­MU­NAU­TÉ. Les trois corps de po­lice de la ré­gion ont dé­ci­dé de se don­ner la main pour pré­ve­nir le crime.

Une dé­marche de concer­ta­tion ini­tiée par le Ser­vice de po­lice de Ga­ti­neau (SPVG) a tout ré­cem­ment me­né à la créa­tion du Co­mi­té de pré­ven­tion de la cri­mi­na­li­té en Ou­taouais (CPCO).

La Sû­re­té du Qué­bec et le Ser­vice de la sé­cu­ri­té pu­blique de la MRC des Col­lines ont em­boi­té le pas.

«On va ali­gner nos forces pour faire tra­vailler tous ceux qui peuvent avoir un ef­fet sur la pré­ven­tion de la cri­mi­na­li­té. Les or­ga­nismes com­mu­nau­taires, les ser­vices de po­lice, les ma­chines gou­ver­ne­men­tales, on va s’as­soir tous en­semble et iden­ti­fier les prio­ri­tés sur les­quelles on de­vrait tra­vailler», a in­di­qué le chef du SPVG, Ma­rio Ha­rel.

«Sou­vent, le SPVG, la SQ ou la po­lice de la MRC des Col­lines ef­fec­tuait une ac­ti­vi­té de pré­ven­tion sur son ter­ri­toire et, ailleurs, on se di­sait: «C’est in­té­res­sant, ce pro­gram­me­là». Do­ré­na­vant, on va unir nos forces et sor­tir un seul pro­gramme de pré­ven­tion. On va en faire plus avec la même somme d’ar­gent dis­po­nible. Le but, c’est d’avoir un ef­fet positif sur le sen­ti­ment de sé­cu­ri­té et la ca­pa­ci­té des gens de se pré­mu­nir contre les gestes cri­mi­nels.»

La Di­rec­tion des pour­suites cri­mi­nelles et pé­nales, le Centre d’aide aux vic­times d’actes cri­mi­nels et la Com­mis­sion Ga­ti­neau, Ville en santé – qui a fi­nan­cé le pro­jet à la hau­teur de 15 000$ – siègent aus­si à cette nou­velle table.

En Ou­taouais, le taux d’in­frac­tions au Code cri­mi­nel par 100 000 ha­bi­tants est de 4502, soit 1,1% plus éle­vé qu’ailleurs au Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.