Le mi­lieu com­mu­nau­taire se ras­semble

Le Bulletin - - ACTUALITÉS - LOUIS-CHARLES POU­LIN lc­pou­lin@lexis­me­dia.ca

COM­MU­NAU­TAIRE. Une ving­taine d’or­ga­nismes membres de la CDC Rond Point se sont ras­sem­blés dans les lo­caux de l’ange-gar­dien afin de mieux se connaître et mieux col­la­bo­rer dans le fu­tur.

Cette jour­née, dont la di­rec­trice in­té­ri­maire de la CDC Rond Point, Pa­tri­cia We­ber, qua­li­fie de pre­mière en Ou­taouais, était or­ga­ni­sée en col­la­bo­ra­tion avec le Car­re­four Jeu­nesse Em­ploi de Pa­pi­neau (CJEP) qui a pré­pa­ré di­vers ate­liers, et fi­nan­cée par des élus du sec­teur.

Mme We­ber in­dique que le but de la jour­née était sur­tout de per­mettre aux bé­né­voles et in­ter­ve­nants de pre­mière ligne des dif­fé­rents or­ga­nismes de créer des liens.

«C’est une pre­mière, mais ce ne se­ra pas une der­nière. Les échanges que l’on a eus ont été ma­giques!», sou­ligne-t-elle.

Se­lon la di­rec­trice in­té­ri­maire, ces per­sonnes se­ront mieux ou­tillées afin de ré­fé­rer leurs clients vers les autres or­ga­nismes qui pour­raient les ai­der.

«Si on peut ap­prendre à se connaître comme in­ter­ve­nants, ce se­ra plus fa­cile de se re­con­tac­ter con­cer­nant un ser­vice ou des dé­marches pour un client», es­père la di­rec­trice gé­né­rale du CJEP, Fran­cine St-jean.

Lors de cette jour­née, chaque or­ga­nisme a eu l’op­por­tu­ni­té de pré­sen­ter ses ser­vices, ce qui a per­mis aux par­ti­ci­pants d’en ap­prendre plus sur les autres. «Je vais pou­voir mieux ré­fé­rer les femmes qui viennent, si ja­mais je ne suis pas en me­sure de leur of­frir des ser­vices», es­time Au­dréanne Va­rin, in­ter­ve­nante com­mu­nau­taire au Centre Ac­tu-elle.

«C’est un évé­ne­ment ex­tra­or­di­naire, parce qu’on peut faire du ré­seau­tage. J’ai ren­con­tré plu­sieurs per­sonnes d’autres or­ga­ni­sa­tions et il y a une es­pèce de lien na­tu­rel qui peut se créer. On tra­vaille avec le même genre de clien­tèle», fait sa­voir Claire Bran­chaud, bé­né­vole pour En­traide-deuil de l’ou­taouais.

Mme We­ber in­forme que les or­ga­nismes com­mu­nau­taires sont de plus en plus sol­li­ci­tés. «Il y a des cou­pures gou­ver­ne­men­tales, il y a des cou­pures au CISSS et même un peu par­tout je di­rais. Ça fait en sorte que les gens se tournent da­van­tage vers le com­mu­nau­taire pour re­ce­voir de l’aide.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.