À L’Ori­gnal

TI­RÉS DU LIT PAR LE FEU

Le Carillon - - La Une - CHAN­TAL QUI­RION chan­tal.qui­rion@eap.on.ca

PAGE 2

Un in­cen­die a for­cé un couple de per­sonnes âgées de L’Ori­gnal à quit­ter la ré­si­dence fa­mi­liale pen­dant la nuit du 20 au 21 fé­vrier.

Heu­reu­se­ment, les aver­tis­seurs de fu­mée, l’un au sous-sol et l’autre au rez-de-chaus­sée, leur ont per­mis de ré­agir à temps. Bien qu’in­com­mo­dés par la fu­mée, ces ré­si­dents du 119, rue Lon­gueuil ont été en me­sure de sor­tir et se rendre chez leur fils, qui de­meure sur la même rue, pour ap­pe­ler les se­cours, les té­lé­phones ne fonc­tion­nant plus.

Les pom­piers, qui ont été ap­pe­lés à 2h12, sont in­ter­ve­nus ra­pi­de­ment. L’équipe de 13 pom­piers de L’Ori­gnal a tou­te­fois fait ap­pel aux pom­piers de Haw­kes­bu­ry, comme équipe de ren­fort, en cas de be­soin. Le chef des in­cen­dies de L’Ori­gnal, Ri­chard Sin­cennes, in­dique que la cause du si­nistre est un pro­blème élec­trique qui a pris nais­sance dans un pan­neau de contrôle au sous­sol.

«Je ne di­rai ja­mais as­sez à quel point les aver­tis­seurs de fu­mée peuvent sau­ver des vies. C’est cer­tai­ne­ment le cas ici.»

Les dom­mages sont éva­lués à en­vi­ron 150 000$. Se­lon M. Sin­cennes la ré­si­dence pour­ra être ré­no­vée.

Le feu a pris nais­sance dans la nuit du 20 au 21 fé­vrier, dans cette ré­si­dence du 119, rue Lon­gueuil à L’Ori­gnal. Les deux ré­si­dents qui dor­maient se sont ré­veillés à temps grâce aux aver­tis­seurs de fu­mée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.