Cé­ré­mo­nie en mé­moire des défunts

Le Carillon - - Communauté -

Le temps des Fêtes amène sou­vent son lot de sou­ve­nirs heu­reux. Mais pour les per­sonnes qui ont per­du un être cher, ces sou­ve­nirs peuvent s’avé­rer dou­lou­reux. Afin d’ai­der ses per­sonnes à pas­ser au tra­vers du deuil, le Sa­lon fu­né­raire fa­mi­lial Ber­thiaume de Haw­kes­bu­ry et ce­lui de Vank­leek Hill tien­dront un ser­vice en mé­moire des per­sonnes dé­cé­dées, le di­manche 6 dé­cembre, à comp­ter de 13 h 30, à la Pa­roisse Saint-Pierre-Apôtre.

Cette cé­ré­mo­nie spé­ciale per­met­tra de mettre un baume sur la tris­tesse des per­sonnes qui leur sur­vivent en leur rap­pe­lant qu’ils ne sont pas seuls dans leur dou­leur. À leur ar­ri­vée à l’église, chaque per­sonne se ver­ra re­mettre une chan­delle qu’elle al­lu­me­ra du­rant la cé­ré­mo­nie et qu’elle conser­ve­ra par la suite, en mé­moire de la per­sonne dis­pa­rue. La cé­ré­mo­nie com­mé­mo­ra­tive, qui ne res­semble en rien aux ob­sèques te­nues lors du décès, se­ra bi­lingue et interreligieuse.

« La pé­riode des Fêtes est un temps par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­cile pour les fa­milles en­deuillées, sur­tout si c’est le pre­mier Noël sans l’être cher. Pour plu­sieurs, cette fête se veut un ras­sem­ble­ment fa­mi­lial. À cause de ce­la, c’est pro­ba­ble­ment un des mo­ments de l’an­née où la per­sonne en­deuillée se sent la plus seule et la plus iso­lée », a in­di­qué le di­rec­teur du Sa­lon fu­né­raire fa­mi­lial Ber­thiaume, Yves Ber­thiaume.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.