Ro­se­lyn De­nis : por­trait d’une bat­tante

Le Carillon - - News - ÉLISE MER­LIN elise.mer­lin@eap.on.ca

Ro­seyln De­nis est bé­né­vole de­puis 20 ans à l’École élé­men­taire pu­blique Nou­vel Ho­ri­zon. Cette femme de 62 ans im­pres­sionne par le contrôle de sa vie. Les ad­jec­tifs qui la ca­rac­té­ri­se­raient le mieux se­raient « bat­tante », « ra­tion­nelle » et pour­quoi pas « cou­ra­geuse ».

Ro­se­lyn De­nis est ori­gi­naire et ha­bite à Haw­kes­bu­ry. Ce­la fait main­te­nant 20 ans qu’elle donne son temps et son éner­gie à l’École élé­men­taire pu­blique Nou­vel Ho­ri­zon de Haw­kes­bu­ry. C’est pour elle un vé­ri­table plai­sir d’être bé­né­vole de­puis au­tant d’an­nées dans cette école.

« J’ai com­men­cé en tant que bé­né­vole lorsque mon fils était en 2e an­née, il a main­te­nant 27 ans », éclair­cit Ro­se­lyn De­nis. Cette femme de 62 ans a tou­jours été im­pli­quée dans les co­mi­tés de pa­rents, les conseils d’école, elle adore tout sim­ple­ment ai­der dans la com­mu­nau­té et plus par­ti­cu­liè­re­ment dans la com­mu­nau­té sco­laire de la ville. « Quand mes enfants étaient sco­la­ri­sés et que l’école avait be­soin de pa­rents pour ai­der lors d’une sor­tie sco­laire ou pour pré­pa­rer des gâ­teaux ou autres, je ré­pon­dais tou­jours pré­sente » ex­plique-t-elle.

Au sein de l’école élé­men­taire Nou­vel Ho­ri­zon, cette femme cou­ra­geuse aide dans la pré­pa­ra­tion des col­la­tions pour les classes. Elle aide éga­le­ment les en­sei­gnants lors­qu’ils or­ga­nisent des ac­ti­vi­tés comme des sor­ties sco­laires, des voyages, ou en­core des ac­ti­vi­tés de dé­cou­page, des ac­ti­vi­tés consa­crées aux fêtes telles que l’Hal­lo­ween, Noël, la fête des Mères, etc. La lec­ture aux enfants et par­fois le net­toyage font aus­si par­tie de ses oc­cu­pa­tions.

« Tous les lun­dis ma­tins, j’ar­rive à l’école et je pré­pare les col­la­tions. Je dé­coupe par exemple des pe­tits cubes de fro­mage, je beurre aus­si les ba­gels, je pré­pare tout pour que chaque classe re­çoive des col­la­tions, pré­cise Ro­se­lyn. Une fois par mois, je fais 300 à 400 muf­fins que l’on vend en­suite à l’école pour payer le voyage sco­laire des 4e, 5e et 6e an­nées. La vente a pour but de dé­frayer les coûts du voyage. »

Ro­se­lyn De­nis ne compte pas ses heures de bé­né­vo­lat, son plus grand plai­sir étant de voir un sou­rire sur le vi­sage d’un en­fant. L’une de ses autres oc­cu­pa­tions au sein de l’école est de pré­pa­rer le re­pas de Noël, ap­pe­lé « re­pas par­tage » dans les écoles pu­bliques.

« Je vais cher­cher de la nour­ri­ture au­près de la com­mu­nau­té pour chaque Noël et je pré­pare par la suite le re­pas pour tous les élèves ». Toutes les se­maines, Ro­se­lyn offre des cours de ca­té­chisme à l’heure du dî­ner pour les enfants qui le sou­haitent. À titre gra­tuit, elle dé­taille les doc­trines de la foi chré­tienne et pré­pare les élèves à re­ce­voir leur com­mu­nion ou leur pro­fes­sion de foi. Ro­se­lyn est la plus an­cienne bé­né­vole de l’école, et elle compte bien y res­ter en­core long­temps. « J’adore les enfants, j’aime aus­si les en­sei­gnants de cette école. J’aime m’im­pli­quer et les pro­fes­seurs s’im­pliquent aus­si. Nous tra­vaillons en­semble pour le bien-être des enfants. ».

La dé­brouillar­dise, Ro­se­lyn connaît bien et ses enfants aus­si. En ef­fet, cette pe­tite femme à la longue che­ve­lure do­rée, est mère de six enfants. Chan­tal, Sylvie, Louise, Ca­role, So­phie et Serge sont âgés entre 27 et 40 ans. Ro­se­lyn est grand-mère de 11 pe­tits-enfants dont cer­tains sont d’ailleurs sco­la­ri­sés au sein de l’école élé­men­taire Nou­vel Ho­ri­zon.

« J’avais 21 ans lorsque j’ai eu mon pre­mier en­fant, et 18 ans quand j’ai ren­con­tré mon ma­ri », pré­cise Ro­se­lyn De­nis. Des coups durs, elle en a eu quelques-uns dans sa vie. Ro­se­lyn di­vorce de son ma­ri lors­qu’elle est en­ceinte de son dernier en­fant, Serge, au­jourd’hui âgé de 27 ans. Elle a donc éle­vé ses enfants seule, avec l’aide de son ma­ri oui, mais elle forme dé­sor­mais une fa­mille mo­no­pa­ren­tale. Avec l’ap­pui de son cercle d’amis elle se sent en­tou­rée, épau­lée.

« J’ai tou­jours été dé­brouillarde, il fal­lait que j’élève mes enfants, je de­vais m’en sor­tir.

Ro­se­lyn De­nis, ac­com­pa­gnée de ses enfants et pe­tits enfants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.