À la rencontre des ai­nés

Le Carillon - - News - ÉLISE MER­LIN el­lise.mer­lin@eap.on.ca

Pour la Jour­née na­tio­nale ca­na­dienne des ai­nés qui avait lieu le 1er oc­tobre, nous sommes al­lés à la rencontre de quelques per­sonnes agées afin de voir comment ils com­po­saient avec l’iso­le­ment. Bien qu’il est dé­mon­tré que cer­taines per­sonnes âgées souffrent de l’iso­le­ment, ce n’est pas le cas des trois per­sonnes que nous avons ren­con­trées. Voi­ci leurs té­moi­gnages. An­nette Oui­met, 69 ans, ha­bite à la mai­son de re­traite Mc Gill à Haw­kes­bu­ry. Elle ex­plique qu’elle n’est pas tou­chée par le phé­no­mène de l’iso­le­ment; « Je ne suis ab­so­lu­ment pas tou­chée par le pro­blème de l’iso­le­ment. Je suis en­tou­rée, je par­ti­cipe à plu­sieurs ac­ti­vi­tés. La fa­mille me sou­tient et je ne suis ja­mais toute seule. Je parle avec mes deux en­fants tous les jours et on se voit toutes les se­maines » ex­plique-t-elle. Ses en­fants viennent très sou­vent la cher­cher pour al­ler sou­per où pour al­ler au parc avec ses six pe­tit­sen­fants. Son sou­rire plait aux autres ré­si­dents de Mc Gill « Je me suis fait plein d’amis ici; je n’ai ja­mais fait au­tant d’ac­ti­vi­tés», sou­tient-elle.

—photo Élise Mer­lin

Charles-Hen­ry Pel­le­tier est âgé de 85 ans. Il est ori­gi­naire de la ré­gion et ex­plique qu’il n’est pas tou­ché par l’iso­le­ment. Charles-Hen­ry conduit en­core son au­to ce qui lui per­met d’al­ler faire des pro­me­nades ou rendre vi­site à ses en­fants. « Deux de mes filles ha­bitent à L’Ori­gnal, j’ai un autre en­fant à Haw­kes­bu­ry, nous nous voyons sou­vent. J’ai éga­le­ment 12 pe­tits-en­fants et 4 autres en­fants dans l’Ouest du pays, mais ceux-là, je les vois qu’une fois par an­née, on s’ap­pelle de temps en temps » ex­plique Charles-Hen­ry. La jour­née, il joue et fait vo­lon­tiers du bi­cycle et du gym. « J’aime beau­coup lire, le temps passe très vite, j’es­saie de m’oc­cu­per le plus pos­sible», dit Charles-Hen­ry.

—photo Élise Mer­lin

Je ne suis pas tel­le­ment concer­née par le pro­blème de l’iso­le­ment », ex­plique Imel­da Vink, 82 ans et ori­gi­naire de Vank­leek Hill. Ce­la fait deux ans qu’elle ha­bite à la ré­si­dence Mc Gill. « C’est ma fille ai­née qui m’a em­me­née ici, j’avais be­soin d’une struc­ture adap­tée aux per­sonnes âgées. J’ai cinq en­fants qui ha­bitent aux alen­tours de la ré­gion », confie Imel­da. « Je vois le plus sou­vent ma fille, mais mes gar­çons, c’est plus rare, ils ont beau­coup de tra­vail à Vank­leek Hill, ex­plique Mme Vink. J’es­saie de m’oc­cu­per, mais heu­reu­se­ment qu’il y a ma fille » ter­mine mel­da.

—photo Élise Mer­lin

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.