Té­moi­gnages de si­nis­trés

Le Carillon - - La Une - ÉLISE MER­LIN elise.mer­lin@eap.on.ca

Des ré­si­dents de L’Ori­gnal ont dû quit­ter leur do­mi­cile, sa­me­di, à cause des vio­lentes inon­da­tions. Cer­tains d’entre eux ont été pris en charge par les ser­vices so­ciaux de Pres­cott-Rus­sell et par la Croix-Rouge, afin d’être re­lo­gés dans dif­fé­rents éta­blis­se­ments, tels que des hô­tels. Nous sommes al­lés re­cueillir leur té­moi­gnage.

Mme Williams et Mme Bru­nette (elles ont pré­fé­ré ne pas dé­voi­ler leurs pré­noms) sont ré­si­dentes de L’Ori­gnal, dans leur mai­son res­pec­tive, de­puis 30 ans. Elles ont toutes les deux connu l’en­fer, sa­me­di, quand elles ont dû quit­ter leur do­mi­cile prin­ci­pal. Nous les avons ren­con­trées dans un mo­tel de la ville de Haw­kes­bu­ry où elles sont lo­gées à titre gra­cieux de­puis sa­me­di soir der­nier. En ef­fet, à cause des inon­da­tions, elles ne pou­vaient plus ha­bi­ter chez elles. « Ce­la de­ve­nait trop dan­ge­reux », a ex­pli­qué Ri­chard Sin­cennes, chef du Ser­vice des in­cen­dies de L’Ori­gnal. « Les deux femmes vi­vaient seules chez elles. Elles ont été éva­cuées de leur do­mi­cile pour leur sé­cu­ri­té, leur mai­son étant au bord de l’eau », a-t-il ajou­té.

Mme Bru­nette et Mme Williams ne se connaissent pas, mais vivent la même si­tua­tion. Elles ex­pliquent avoir peur et n’avoir ja­mais vu une telle si­tua­tion se pro­duire. À 72 ans, Mme Bru­nette ex­prime son an­goisse si elle était res­tée à son do­mi­cile de L’Ori­gnal.

« C’est mon mur de pro­tec­tion dans la cour de la mai­son qui a eu une brèche à cause du vent et des vagues », a ex­pli­qué Mme Bru­nette. Je trou­vais que l’eau mon­tait de plus en plus ra­pi­de­ment et les pom­piers sont ve­nus voir. Ils m’ont dit de quit­ter ma mai­son par pré­cau­tion, que c’était plus rai­son­nable. C’est la Croix-Rouge et les ser­vices so­ciaux qui m’ont trou­vé un hô­tel », a confié Mme Bru­nette. Elle res­te­ra trois jours à l’hô­tel et par­ti­ra en­suite chez sa soeur à Ot­ta­wa. « Ça fait peur. Je ne vou­drais pas cou­cher chez moi non plus. Les dé­gâts vont être nom­breux au ni­veau de ma cour. »

Quant à Mme Williams, sa mai­son de L’Ori­gnal a été com­plè­te­ment en­cer­clée par l’eau. Les pom­piers ont d’ailleurs eu du mal à ac­cé­der à sa mai­son. « Les quatre murs ex­té­rieurs de la mai­son étaient en­tou­rés d’eau, les pom­piers m’ont éva­cué avec leur gros ca­mion, car je ne pou­vais pas sor­tir de chez moi et en plus je suis han­di­ca­pée, a ré­vé­lé Mme Williams. Je vais al­ler ha­bi­ter à la ré­si­dence Mc Gill après avoir sé­jour­né au mo­tel. J’avais les larmes aux yeux sa­me­di quand j’ai vu toute l’eau. Sans les pompes à eau, l’eau se­rait ren­trée dans la mai­son. C’est une si­tua­tion tel­le­ment stres­sante, j’en pleure en­core. Mes chats sont res­tés dans ma mai­son, je n’ai pas pu les em­me­ner, c’est un pom­pier qui va les nour­rir tous les jours », a-t-elle pré­ci­sé.

Les deux femmes se sou­tiennent et se ré­con­fortent quand elles se croisent dans ce mo­tel de la ville qui leur four­nit éga­le­ment des re­pas à titre gra­tuit. Elles pensent do­ré­na­vant au fu­tur et elles ne savent pas, à

l’heure ac­tuelle, com­ment elles l’ima­ginent.

Ber­nard Vi­net vit de­puis huit ans dans sa mai­son de la rue Mont­pe­tit à L’Ori­gnal. Il avoue ne ja­mais avoir vé­cu une telle si­tua­tion au­pa­ra­vant, sa mai­son se re­trouve en­cer­clée par l’eau de­puis ven­dre­di der­nier.

des pompes. Si on ne fai­sait pas ça, l’eau ren­tre­rait dans la mai­son », a in­di­qu M Vi­net.

er dans sa mai­son, mais de nom­breux tra­vaux sont à pré­voir dans sa cour et de nom­breux proches sont ve­nus lui prê­ter main-forte.

Les inon­da­tions ont éga­le­ment tou­ché plu­sieurs autres mu­ni­ci­pa­li­tés ou com­mu­nau­tés de la ré­gion, dont Le­faivre, Cla­ren­ceRo­ck­land, Gren­ville-sur-la-Rouge, Poin­teFor­tune et Ri­gaud, etc. L’état d’ur­gence a été dé­cla­ré par quelques mu­ni­ci­pa­li­tés, dont le can­ton de Cham­plain.

pho­to Élise Mer­lin

Mme Williams et Mme Bru­nette, deux si­nis­trés de Haw­kes­bu­ry, sont hé­ber­gées dans un mo­tel de Haw­kes­bu­ry—

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.