Elle a fi­ni de payer sa dette au gou­ver­ne­ment

Le Carillon - - News - FRÉ­DÉ­RIC HOUNTONDJI fre­de­ric.hountondji@eap.on.ca vê­te­ments-

Mme Nek­pa­to consi­dère que c’est une vraie chaîne de so­li­da­ri­té qui s’est for­mée au­tour d’elle après la pu­bli­ca­tion de notre ar­ticle. « Dès que le jour­nal est sor­ti, je suis par­tie le soir au tra­vail au res­tau­rant et une dame d’à peu près 85 ans m’at­ten­dait. Quand je suis ar­ri­vée, elle s’est le­vée. Elle m’a em­bras­sée et m’a dit que l’ar­ticle l’avait vrai­ment tou­chée. Elle a ajou­té que je suis son en­fant. Elle m’a don­né 100 $ et est par­tie », a ra­con­té Mme Nek­pa­to.

Elle a ce­pen­dant un re­gret, ce­lui de n’avoir pu re­mer­cier sa bien­fai­trice. « J’étais très émue. Je me suis mise à pleu­rer et elle est par­tie. Je la cherche pour pou­voir lui dire au moins ‘Mer­ci’ pour son beau geste », a-t-elle dé­cla­ré.

L’an­cienne ré­fu­giée se dit im­pres­sion­née par la vague de so­li­da­ri­té qu’a sus­ci­tée son ré­cit. « Il y a des gens qui me donnent des ha­bits, beau­coup de choses. D’autres me pro­posent de me conduire dans leur voi­ture. Au bou­lot, les gens m’en­cou­ragent. Sin­cè­re­ment, les mots me manquent pour les re­mer­cier de leur geste », a as­su­ré Jo­sée Nek­pa­to.

Jo­sée Nek­pa­to ne doit plus rien à Im­mi­gra­tion Ca­na­da grâce à la gé­né­ro­si­té de ses nou­veaux conci­toyens.—

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.