43 300 $ SUR UNE SUB­VEN­TION AT­TEN­DUE DE 44 000 $

Le Carillon - - Affaires -

L’ins­tal­la­tion d’une quin­zaine de haut­par­leurs pour dif­fu­ser de la mu­sique lo­cale est éva­luée à quelque 22 500 $. La deuxième pro­po­si­tion de la COMZAC consiste à mettre 21 nou­velles pou­belles dans la rue, au coût de 16 800 $. Le troi­sième axe de la re­vi­ta­li­sa­tion est de rendre at­ti­rantes les vi­trines des ma­ga­sins aban­don­nés, pour un mon­tant de 4000 $. La com­mis­sion at­tend une somme de 43 300 $ pour ces trois pro­jets. Du cô­té de la Ville, une sub­ven­tion de 44 000 $ est an­non­cée de la part du gou­ver­ne­ment pro­vin­cial. L’or­ga­nisme es­père que ce mon­tant se­ra consa­cré à l’em­bel­lis­se­ment du centre-ville.

M. Thé­riault a in­di­qué, par ailleurs, qu’un grand écran pu­bli­ci­taire se­rait éga­le­ment dis­po­nible afin de vendre de la pu­bli­ci­té.

« ON A BE­SOIN DE RE­METTRE DE LA MU­SIQUE. LA MOI­TIÉ DES PO­TEAUX SONT BRI­SÉS OU DÉ­FEC­TUEUX

Il n’a pas man­qué d’an­non­cer à la Ville que dans l’étude de la re­vi­ta­li­sa­tion de la rue Main, réa­li­sée avec le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial, la com­mis­sion n’avait pas re­te­nu toutes les sug­ges­tions faites par ce der­nier.

« Il nous ont aus­si conseillé d’amé­lio­rer nos en­seignes pour mieux voir le cen­tre­ville et d’ins­tal­ler les gra­phiques dans les ma­ga­sins va­cants. Les pro­prié­taires sont dif­fi­ciles à joindre. Une chose que l’étude a de­man­dée et avec la­quelle on n’est pas d’ac­cord, c’est d’en­le­ver le sta­tion­ne­ment pour avoir plus d’es­paces verts », a rap­por­té M. Thé­riault.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.