Ce­ci n'est pas une plan­ta­tion de can­na­bis

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS - SÉ­BAS­TIEN LA­CROIX se­bas­tien.la­croix@tc.tc

Plu­sieurs ap­pels ont été lo­gés à la Sû­re­té du Qué­bec au cours des der­nières se­maines en lien avec la pré­sence de champs com­plets où poussent des plants qui res­semblent en tout point à du can­na­bis… et qui dé­gagent une forte odeur de ma­ri­jua­na!

Cer­tains ont même pous­sé l’au­dace jus­qu’à al­ler se ser­vir. Ils ont sans doute été dé­çus et en ont été quitte pour un bon mal de tête! Les plants en ques­tion ne contiennent au­cune ver­tu hal­lu­ci­no­gène et sont com­po­sés d’un taux de THC ex­trê­me­ment né­gli­geable (sous les 0,3% com­pa­ra­ti­ve­ment à 5% pour le can­na­bis).

«C’est comme fu­mer du ga­zon», illustre Da­vid Proulx, le pro­prié­taire de la Ferme BioNic, la di­vi­sion culture de l’en­tre­prise ni­co­lé­taine RDR Grains et Se­mences, un pro­duc­teur 100% bio­lo­gique qui a dé­ci­dé de plan­ter 45 hec­tares de chanvre sur deux de ses terres si­tuées dans le rang des Soixante.

Il s’agit d’une culture plu­tôt inusitée dans une ré­gion où l’Opé­ra­tion Ci­saille 2.0 et la cam­pagne Stop Can­na­bis sont tou­jours d’ac­tua­li­té. Le pro­duc­teur a d’ailleurs dû ob­te­nir un per­mis de San­té Ca­na­da et faire ana­ly­ser ses graines avant de les plan­ter pour s’as­su­rer que le taux de THC est conforme. Le tout de­vra être vé­ri­fié de nou­veau avant la ré­colte, alors qu’un ins­pec­teur ira pré­le­ver des échan­tillons dans le champ pour les ana­ly­ser.

Il au­rait été im­pos­sible de ca­mou­fler du «can­na­bis ré­créa­tif» à tra­vers sa plan­ta­tion de «chanvre in­dus­triel» qui est com­po­sée au­tant de plants «mâles» que «fe­melles». Même que si des plants de pot se trou­vaient à proxi­mi­té, ils au­raient été dé­truits par le pol­len de la plan­ta­tion de chanvre.

UNE AL­TER­NA­TIVE IN­TÉ­RES­SANTE

Pour le pro­duc­teur, il s’agis­sait d’une belle al­ter­na­tive et d’une oc­ca­sion d’af­faires in­té­res­sante, étant don­né que le mar­ché du chanvre est très peu dé­ve­lop­pé au Qué­bec. Une poi­gnée de pro­duc­teurs s’y adonnent, et ce, même s’il y a une de­mande in­té­res­sante.

L’en­tre­prise a dé­ci­dé de se ra­battre sur cette culture après avoir connu des ra­tés avec son «blé d’au­tomne». Elle a ain­si plan­té son chanvre re­la­ti­ve­ment tar­di­ve­ment, soit à la fin juin et au dé­but juillet.

Il s’agis­sait pour elle d’une pro­duc­tion in­té­res­sante dans sa ro­ta­tion des cultures (maïs, soya, blé, pois, orge) pour «don­ner une chance» au sol. «Pour ne pas tou­jours pré­le­ver les mêmes mi­né­raux; cou­per le cycle des ma­la­dies et mau­vaises herbes», in­dique le pro­prié­taire.

C’est ain­si que l’en­tre­prise a dé­ci­dé de se lan­cer dans le chanvre et de vendre ses graines à Ali­ments Tri­gone. L’en­tre­prise dé­cor­tique les graines qui sont aus­si uti­li­sées pour fa­bri­quer les cé­réales Na­ture’s Path, riches en vi­ta­mine E, qui se vendent en épi­ce­rie.

Le chanvre a aus­si plu­sieurs autres uti­li­tés. Il peut ser­vir pour les huiles ou en­core rem­pla­cer la fibre de verre dans les bé­tons de construc­tion. Les fibres peuvent aus­si ser­vir pour l’iso­la­tion des mai­sons ou pour faire des cor­dages ou du tis­su.

Il s’avère ac­tuel­le­ment quatre fois plus payant à la tonne que le soya, la culture dont la va­leur est l’une des plus éle­vées. «Le chanvre se vend en­vi­ron 4 000$ par tonne pour un ren­de­ment moyen d’une tonne par hec­tare. C’est un re­ve­nu po­ten­tiel de 180 000$», in­dique le pro­prié­taire qui ne croit tou­te­fois pas qu’il at­tein­dra le ren­de­ment es­pé­ré cette an­née.

L’en­tre­prise ten­te­ra éga­le­ment de re­vendre ses ré­si­dus pour la fibre à un en­tre­pre­neur comme le groupe ORVERT, à Charette. Si­non, ils se­ront en­fouis dans le sol. Si tel est le cas, il ne pour­ra pas culti­ver de blé ou de maïs l’an pro­chain, ni rien qui soit de­man­dant en azote. «Parce que la fibre va mo­no­po­li­ser l’azote dis­po­nible pour se dé­gra­der», ex­plique le pro­prié­taire, Da­vid Proulx.

(Pho­to TC Me­dia – Sé­bas­tien La­croix) (Pho­to TC Me­dia – Sé­bas­tien La­croix)

Une plan­ta­tion de chanvre de près de 13 hec­tares est si­tuée sur le rang des Soixante, près de la route Saint-Mi­chel, à Ni­co­let. C’est sur­tout la graine de chanvre qui in­té­resse les pro­duc­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.