35 nou­veaux élèves pour La Ri­ve­raine

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS - JOANIE MAIL­HOT joanie.mail­hot@tc.tc

Pour les écoles des Ar­bris­seaux (Sainte-Eu­la­lie) et Cu­ré-Bras­sard (Ni­co­let), la ren­trée sco­laire des der­nières se­maines a été mar­quée par l’ar­ri­vée de nou­veaux en­fants de 4 ans, puis­qu’une classe de ma­ter­nelle 4 ans a été ou­verte dans cha­cun de ces éta­blis­se­ments.

À Sainte-Eu­la­lie, ce sont 13 en­fants qui ont fait leur en­trée dans la classe de ma­ter­nelle 4 ans, tan­dis qu’à Ni­co­let, le groupe compte 9 en­fants. Du cô­té de Pier­re­ville, c’est la qua­trième an­née que l’école Mau­rault ac­cueille des en­fants de 4 ans. Cette an­née, la classe en compte 13. Au to­tal, ce sont donc 35 en­fants de la Com­mis­sion sco­laire de la Ri­ve­raine qui fré­quentent une classe de ma­ter­nelle 4 ans.

«Évi­dem­ment, le bas­sin d’en­fants qui pour­raient ac­cé­der à l’école est beau­coup plus grand que le nombre qu’on ac­cueille ac­tuel­le­ment. Si le nombre d’ins­crip­tions aug­mente l’an pro­chain ou dans les an­nées fu­tures, on est fa­ci­le­ment en me­sure d’en ac­cueillir da­van­tage», note Pas­cal Blondin, se­cré­taire gé­né­ral de la Com­mis­sion sco­laire de la Ri­ve­raine. En ef­fet, le maxi­mum d’en­fants pour un groupe est fixé à 17.

Rap­pe­lons que les classes de ma­ter­nelle 4 ans visent les mi­lieux dé­fa­vo­ri­sés. Ce sont donc les codes pos­taux qui ciblent les sec­teurs dans le be­soin. Ce­pen­dant, par la suite, l’adhé­sion à l’école de­meure un choix vo­lon­taire pour les pa­rents.

Pour le mo­ment, la Com­mis­sion sco­laire n’a pas d’in­di­ca­tion pour la suite des choses, en ce qui concerne les classes de ma­ter­nelle 4 ans. «On sup­pose que nos nou­velles classes vont res­ter en place dans le fu­tur, car gé­né­ra­le­ment, les mi­lieux dé­fa­vo­ri­sés de­meurent dans les mêmes sec­teurs», sou­ligne M. Blondin.

La Ri­ve­raine est sa­tis­faite de la ré­ponse ob­te­nue pour la pre­mière an­née des deux nou­veaux groupes. «Le mi­ni­mum était au­tour de 6 en­fants. Avec 9 à Ni­co­let, pour une pre­mière an­née, on pense que c’est rai­son­nable.»

Les com­mis­sions sco­laires de la pro­vince ont eu très peu de temps pour mettre en place leurs nou­velles classes, car c’est en juin que le mi­nistre de l’Édu­ca­tion a an­non­cé l’ajout de 100 nou­velles classes de ma­ter­nelle 4 ans à temps plein dans les mi­lieux dé­fa­vo­ri­sés du Qué­bec.

«De notre cô­té, ce­la s’est tout de même bien dé­rou­lé. La plus grande dif­fi­cul­té était l’amé­na­ge­ment des lo­caux, car dans cer­tains cas, on de­vait ache­ter du mo­bi­lier et du ma­té­riel pé­da­go­gique», a in­di­qué le se­cré­taire gé­né­ral. Ap­pe­lez-nous main­te­nant et pro­fi­tez de la ren­trée!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.