Dé­cou­verte À la de la «ville aux cent clo­chers»

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS -

La pre­mière ca­thé­drale bé­nie en fé­vrier 1873. SÉ­BAS­TIEN LA­CROIX

HIS­TOIRE. Lan­cé le prin­temps der­nier, le tout nou­veau cir­cuit du pa­tri­moine re­li­gieux ni­co­lé­tain connaît un en­goue­ment cer­tain au­près des tou­ristes et de la po­pu­la­tion lo­cale.

C’est ce que l’on ob­serve au bu­reau d’in­for­ma­tion tou­ris­tiques (BIT), où l’on note de nom­breux té­lé­char­ge­ments de l’ap­pli­ca­tion mo­bile gra­tuite Ba­la­do­dé­cou­verte du cir­cuit qui est dis­po­nible sur les té­lé­phones in­tel­li­gents et les ta­blettes di­rec­te­ment au BIT par des tou­ristes de pas­sage à Ni­co­let.

En plus des gens de l’ex­té­rieur, l’ap­pli­ca­tion est très ap­pré­ciée de la po­pu­la­tion lo­cale, no­tam­ment par les abon­nés des pages Fa­ce­book sur le pa­tri­moine de Ni­co­let. Au to­tal, ce sont 645 per­sonnes qui ont consul­té le cir­cuit, dont 142 qui l’ont té­lé­char­gée en vue d’al­ler vi­si­ter les lieux di­rec­te­ment sur le ter­rain.

«En 2016, nous n’avons pas fait de pu­bli­ci­té de style google ads, ce que nous fe­rons l’an pro­chain!», as­sure le di­rec­teur gé­né­ral de Tou­risme Ni­co­let-Ya­mas­ka, Jé­rôme Ga­gnon.

L’ap­pli­ca­tion a été dé­ve­lop­pée en col­la­bo­ra­tion avec l’Uni­ver­si­té de Sher­brooke, en plus de s’as­su­rer de la vé­ra­ci­té des faits au­près des Ar­chives du Sé­mi­naire de Ni­co­let et du Mu­sée des re­li­gions du monde.

Un tra­vail de dé­fri­chage avait été fait avec «Entre fleuve et ri­vière», un concept de ba­la­do­dif­fu­sion dont la tech­no­lo­gie est de­ve­nue pé­ri­mée avec l’ar­ri­vée des té­lé­phones in­tel­li­gents. «Nous avons pu re­prendre plu­sieurs textes sur les­quels nous avions les droits», ex­plique le di­rec­teur gé­né­ral de Tou­risme Ni­co­let-Ya­mas­ka, Jé­rôme Ga­gnon.

En plus de textes, les uti­li­sa­teurs ont main­te­nant ac­cès à plu­sieurs pho­tos et vi­déos pour par­tir à la dé­cou­verte de la «ville aux cent clo­chers» et vi­si­ter la di­zaine de points d’in­té­rêt si­tués à dif­fé­rents en­droits de Ni­co­let.

ONZE POINTS D’IN­TÉ­RÊT

Par­mi les points d’in­té­rêt, on note la croix com­mé­mo­ra­tive, vi­sible de­puis la route 132, à Ni­co­let-Sud, lieu de construc­tion de la pre­mière cha­pelle, en 1686, d’une pre­mière église en bois rond, en 1710, et d’une deuxième église en pierre des champs, en 1740.

De­vant la ca­thé­drale, les vi­si­teurs pour­ront d’ailleurs en ap­prendre da­van­tage sur les sept églises qui l’ont pré­cé­dée, dont trois qui ont eu des pro­blèmes de struc­ture, une qui a été in­cen­diée et une autre qui a failli être em­por­té par un ébou­lis.

Par la suite, le cir­cuit pro­pose de dé­cou­vrir l’his­toire de la congré­ga­tion des Soeurs de l’As­somp­tion de la Sainte-Vierge, les quatre fon­da­trices, le trans­fert de la mai­son mère de Saint-Gré­goire à Ni­co­let, le dé­but de la construc­tion en 1888 et l’in­cen­die dont elle a été vic­time en 1906.

On parle éga­le­ment de l’his­toire du couvent et de l’en­sei­gne­ment aux jeunes filles dis­pen­sé par les re­li­gieuses qui ont dis­pen­sé l’édu­ca­tion de la pre­mière an­née au bac­ca­lau­réat. De l’école nor­male qui for­mait les maî­tresses d’école, le col­lège clas­sique qui les pré­pa­rait à l’Uni­ver­si­té, et l’école mé­na­gère pour les fu­tures mères de fa­mille. Les classes d’arts, l’école su­pé­rieure de mu­sique, jus­qu’à la re­lève ins­ti­tu­tion­nelle en­tre­prise il y a une di­zaine d’an­nées par le CNDA.

On parle aus­si du pas­sage des Soeurs grises, qui ont construit l’Hô­tel-Dieu, le pre­mier hô­pi­tal à Ni­co­let, qui a ou­vert en 1889 avant d’être ra­sé par le feu en 1955. Elles ont en­suite ou­vert le Foyer de Ni­co­let, en 1964 qui a été dé­mo­li en 2015. Elles ont aus­si ou­vert un or­phe­li­nat au Ma­noir Trigge avant de faire place à l’Or­phe­li­nat Hô­pi­tal Ch­ristRoi, en 1932.

La congré­ga­tion des Soeurs du Pré­cieuxSang est aus­si in­cluse dans le cir­cuit. On y parle des deux mo­nas­tères qui ont eu pi­gnon sur la rue Mgr-Si­gnay, de la haute clô­ture en bois amé­na­gée au­tour du cloître, et de leur clo­cher qui a été ins­tal­lé près du Mu­sée après plu­sieurs an­nées dans un champ du rang des Soixante à la suite de la dé­mo­li­tion, en 2002.

Il est aus­si ques­tion des ci­me­tières pro­tes­tants et ca­tho­liques à Ni­co­let, de la congré­ga­tion des Pères Mont­for­tains, des Filles de la Sa­gesse, de la pre­mière et de la deuxième cha­pelle du Port Saint-Fran­çois et du Mu­sée des re­li­gions du monde et du Grand sé­mi­naire Saint-Al­bert.

(Pho­to gra­cieu­se­té – BAnQ)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.