Vers une vie meilleure

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS - JOANIE MAIL­HOT joanie.mail­hot@tc.tc

TÉ­MOI­GNAGE. Après quelques ren­contres avec la tra­vailleuse so­ciale de l’école est ve­nu le temps pour Alice de fran­chir une étape im­por­tante et plus concrète pu­bli­que­ment: chan­ge­ment dans le style ves­ti­men­taire (vê­te­ments de gar­çon) et pour la coupe de che­veux.

Ces chan­ge­ments phy­siques mar­qués ont re­pré­sen­té un vé­ri­table sou­la­ge­ment. «J’étais vrai­ment content. En­fin, j’étais ce­lui que je vou­lais être et je m’as­su­mais plei­ne­ment. Au­tant Alice se ca­chait der­rière ses longs che­veux et s’iso­lait dans l’école, au­tant Pier­reA­lexandre se pro­me­nait la tête haute, avec as­su­rance», sou­ligne le prin­ci­pal in­té­res­sé.

Des gens de l’ex­té­rieur ont par­fois été confron­tés par la trans­for­ma­tion et le chan­ge­ment de nom a quelques fois fait place à des si­tua­tions co­casses. Or, P-A s’as­sume com­plè­te­ment et sai­sit que la si­tua­tion n’est pas simple à com­prendre pour tout le monde.

Au­jourd’hui âgé de 17 ans, Pier­reA­lexandre com­plète son se­con­daire à son rythme, au Centre d’édu­ca­tion des adultes de Saint-Fran­çois-du-Lac. «C’est vrai­ment pour une ques­tion aca­dé­mique. Je n’ai pas quit­té l’ESJN parce que je me fai­sais in­ti­mi­der, même que par­fois, l’école me manque.» Quant à son choix de car­rière, il hé­site ac­tuel­le­ment entre le mé­tier de tech­ni­cien en mu­séo­lo­gie ou tra­vailleur so­cial.

Pour ce qui est de la dé­marche de chan­ge­ment de sexe, il y a de nom­breuses étapes à fran­chir dans le pro­ces­sus. Pour le mo­ment, Pierre-Alexandre prend des hor­mones qui ont pour ef­fet, par exemple, de gé­né­rer la pi­lo­si­té.

Lé­ga­le­ment, les pa­piers d’iden­ti­té de P-A sont au nom d’Alice. Par contre, dans sa vie de tous les jours, tous ses amis, proches et en­sei­gnants l’ap­pellent Pierre-Alexandre. Il est d’ailleurs par­ti­cu­liè­re­ment fier d’avoir ef­fec­tué sa ren­trée sco­laire, cette an­née, en tant que P-A.

L’orien­ta­tion sexuelle et l’iden­ti­té sexuelle, c’est deux concepts com­plè­te­ment dif­fé­rents. Dans mon corps et dans ma tête, je pense comme un gars. Je ne me vois pas comme une les­bienne.»

- Pierre-Alexandre

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.