La créa­ti­vi­té au ser­vice de la sé­cu­ri­té

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS -

LMARIE-EVE VEILLETTE

es pa­par­manes sti­mu­le­raient-elles la créa­ti­vi­té? Au­cune preuve scien­ti­fique ne le dé­montre, mais on peut se per­mettre de sou­le­ver la ques­tion, puis­qu’au pays de Fred Pel­le­rin, où poussent les arbres à pa­par­manes, elle semble être sans li­mites.

Après avoir dé­ve­lop­pé dans tous ses re­coins un uni­vers fan­tas­tique por­té par le po­pu­laire conteur et sti­mu­lant au maxi­mum le tou­risme, la pe­tite mu­ni­ci­pa­li­té voit de nou­veau sa créa­ti­vi­té rayon­ner, cette fois dans un tout autre cré­neau: la santé et la sé­cu­ri­té au tra­vail.

Son équipe des tra­vaux pu­blics a été ré­com­pen­sée en no­vembre der­nier lors des Grands Prix santé et sé­cu­ri­té du tra­vail, à l’échelle de la Mauricie et du Centre-du-Qué­bec, pour une in­no­va­tion bap­ti­sée la «Zam-Élie». Elle était en lice dans la ca­té­go­rie «Or­ga­nismes pu­blics», aux cô­tés de géants comme la Ville de Trois-Rivières, qui pré­sen­tait trois pro­jets, la Ville de Vic­to­ria­ville, la So­cié­té de l’as­su­rance au­to­mo­bile du Qué­bec, la Cor­po­ra­tion de dé­ve­lop­pe­ment culturel de Trois-Rivières et le Centre de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle Qua­li­tech.

La «Zam-Élie» sert à en­tre­te­nir la glace des pa­ti­noires ex­té­rieures et du sen­tier gla­cé de la mu­ni­ci­pa­li­té, à la ma­nière d’une Zam­bo­ni. La dif­fé­rence, c’est que la «Zam-Élie» est po­ly­va­lente, éco­lo­gique et peu coûteuse.

LE CONCEPT

Construite sur une re­morque, elle est com­po­sée d’un gros ré­ser­voir d’eau au­quel est gref­fé de la tuyau­te­rie qui per­met, grâce à de pe­tits trous, de ré­pandre uni­for­mé­ment une mince couche d’eau sur la glace. Une large bande de ca­ou­tchouc est dé­ployée à l’ar­rière de la re­morque pour étendre l’eau et éga­li­ser la sur­face gla­cée. Le tout est ma­ni­pu­lé avec un sys­tème hy­drau­lique re­lié au trac­teur qui la conduit. Le tra­vailleur n’a donc pas be­soin de sor­tir du vé­hi­cule du­rant l’opé­ra­tion et de­meure bien au chaud.

Au­pa­ra­vant, deux em­ployés étaient mo­bi­li­sés pour en­tre­te­nir la glace. Ils uti­li­saient un boyau in­cen­die pour l’ar­ro­ser. Or, cette fa­çon de faire était exi­geante phy­si­que­ment et de­man­dait beau­coup de temps. Les tra­vailleurs étaient éga­le­ment ex­po­sés au froid et ris­quaient de chu­ter sur la glace. Avec la «Zam-Élie», une seule per­sonne peut main­te­nant s’oc­cu­per du re­sur­fa­çage et ce, sans risque de se bles­ser.

No­tons qu’en plus d’as­su­rer la sé­cu­ri­té des tra­vailleurs et de ré­duire le temps d’en­tre­tien de la glace, l’ar­ri­vée de la «Zam-Élie» a per­mis à la mu­ni­ci­pa­li­té de bo­ni­fier son offre aux pa­ti­neurs en y ajou­tant un sen­tier gla­cé et ce, sans avoir à dé­bour­ser da­van­tage. D’AUTRES AVAN­TAGES

La «Zam-Élie» pré­sente éga­le­ment plu­sieurs autres qua­li­tés.

Elle uti­lise peu d’eau, com­pa­ra­ti­ve­ment à l’uti­li­sa­tion d’un boyau in­cen­die, pour un ré­sul­tat ul­tra-ef­fi­cace. «On étend l’eau sur une épais­seur d’en­vi­ron 1/8. Ça gèle plus vite, ce qui nous per­met d’ar­ro­ser à des tem­pé­ra­tures aus­si éle­vées que -2 ou -3 de­grés Cel­cius», in­dique le contre­maître Ma­rio Sam­son.

De plus, aus­si sur­pre­nant que ce­la puisse pa­raître, la «Zam-Élie» peut être uti­li­sée l’été éga­le­ment. Pour ce faire, les tra­vailleurs en­lèvent une par­tie de l’at­ti­rail, pour ne conser­ver que le gros ré­ser­voir, qu’ils uti­lisent pour ar­ro­ser les plantes de la mu­ni­ci­pa­li­té.

Sa po­ly­va­lence per­met à la mu­ni­ci­pa­li­té de li­mi­ter la quan­ti­té de ma­chi­ne­rie à en­tre­po­ser dans son garage mu­ni­ci­pal.

DES PE­TITS?

L’in­ven­tion de l’équipe des tra­vaux pu­blics a at­ti­ré l’at­ten­tion de quelques mu­ni­ci­pa­li­tés avoi­si­nantes, qui sont au­jourd’hui ten­tées de l’imi­ter. «Cha­rette et St-Bo­ni­face ont ai­mé le prin­cipe et sont ve­nus voir notre créa­tion. Je pense qu’elles ont com­men­cé à «pa­ten­ter» quelque chose de si­mi­laire», sou­rit M. Sam­son.

La «Zam-Élie» a été pen­sée et créée par Alain Gé­li­nas et Jé­rôme Bou­ras­sa (à l’avant-plan). Ils ont été épau­lés par leur contre­maître Claude Sam­son (dans la re­morque) tout au long de la mise sur pied de ce pro­jet.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.