Des amé­lio­ra­tions de­puis cinq ans sur l’A-55

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS - SÉ­BAS­TIEN LA­CROIX se­bas­tien.la­croix@tc.tc

L’éta­blis­se­ment d’une bande ru­gueuse cen­trale et le ren­for­ce­ment de la si­gna­li­sa­tion, qui avait été réa­li­sée par le MTQ, en 2011, ont per­mis d’ap­por­ter des ré­sul­tats tan­gibles sur la sé­cu­ri­té rou­tière.

C’est ce qu’on peut ap­prendre dans l’État de si­tua­tion pour la por­tion de l’au­to­route si­tuée entre le bou­le­vard des Aca­diens et l’au­to­route 20 ren­du pu­blic par le mi­nis­tère des Trans­ports, de la Mo­bi­li­té du­rable et de l’Élec­tri­fi­ca­tion des trans­ports il y a quelques se­maines.

En com­pa­rant les an­nées 2007-2010, avant l’im­plan­ta­tion de ces me­sures, par rap­port à 2012-2015, on note ef­fec­ti­ve­ment une amé­lio­ra­tion de la si­tua­tion. Même que le taux d’ac­ci­dents est main­te­nant moins éle­vé que la moyenne pro­vin­ciale pour le même type d’au­to­routes à chaus­sées conti­guës.

Tous les in­di­ca­teurs de sé­cu­ri­té ont en ef­fet di­mi­nué de fa­çon si­gni­fi­ca­tive pour ces deux pé­riodes. Que ce soit le taux d’ac­ci­dent (0,46 à 0,30), les ac­ci­dents par année par ki­lo­mètre (1,54 à 1,16), le taux d’ac­ci­dents mor­tels (1,20 à

0,26), le taux d’ac­ci­dents mor­tels et graves (2,39 à 1,28), le taux d’ac­ci­dents cor­po­rels (0,14 à 0,06) et l’in­dice de gra­vi­té (2,07 à 1,80).

Avant l’im­plan­ta­tion de ces me­sures, le nombre d’ac­ci­dents s’était éle­vé à 154 entre 2007 et 2010. Ce to­tal avait chu­té à 116 pour les an­nées 2012 à 2015, soit une di­mi­nu­tion d’en­vi­ron 30%.

Le nombre de col­li­sions fron­tales en lien avec un dé­pas­se­ment est de­meu­ré le même (4), mais celles qui n’y sont pas liées sont pas­sées de 17 à 7, tan­dis que les sor­ties de route à gauche ont chu­té de 27 à 13.

Tou­te­fois, les pro­por­tions de col­li­sions fron­tales et de sor­ties de route à gauche de­meurent pré­oc­cu­pantes. De 2007 à 2010, le taux d’ac­ci­dent mor­tel et grave était en­vi­ron deux fois plus éle­vé que pour des au­to­routes si­mi­laires. Si ce nombre a di­mi­nué de près de moi­tié, de 2012 à 2015, il est en­core presque deux fois plus éle­vé que sur les au­to­routes sé­pa­rées.

(Pho­to TC Me­dia – Sé­bas­tien La­croix)

Le taux d’ac­ci­dents est main­te­nant moins éle­vé que la moyenne pro­vin­ciale pour le même type d’au­to­routes à chaus­sées conti­guës.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.