Près de 22 000 mètres cubes de sols conta­mi­nés à Bé­can­cour

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS - SÉ­BAS­TIEN LA­CROIX se­bas­tien.la­croix@tc.tc

Des vo­lumes de con­ta­mi­na­tion re­la­ti­ve­ment im­por­tants sont ré­per­to­riés sur le ter­ri­toire de la Ville de Bé­can­cour.

C’est ce qu’on ap­prend dans le do­cu­ment pré­sen­té le 1er fé­vrier par des re­pré­sen­tants du mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment dont Le Cour­rier Sud a ob­te­nu co­pie.

Il s’agit en fait d’une syn­thèse d’in­for­ma­tion dé­jà exis­tante et pu­blique, conte­nue dans le ré­per­toire des ter­rains conta­mi­nés ou en­core dans le ré­per­toire des dé­pôts de sols et de ré­si­dus in­dus­triels ou en­core au re­gistre fon­cier, avec les don­nées les plus à jour.

Le do­cu­ment contient une qua­ran­taine de sites, dont 15 sites d’en­fouis­se­ment in­dus­triel et 24 ter­rains conta­mi­nés dans les dif­fé­rents sec­teurs. Sans sur­prise, la plu­part d’entre eux se trouvent dans le parc in­dus­triel et por­tuaire.

En tout, on dé­nombre 21 881 mètres cubes de sols conta­mi­nés sur une dou­zaine de ter­rains. Les conta­mi­nants sont tou­te­fois com­pa­tibles avec l’usage du ter­rain.

Le plus gros vo­lume se trouve sous un tron­çon de 2,5 ki­lo­mètres du bou­le­vard des Aca­diens, dans le sec­teur Saint-Grégoire, qui a été re­pa­vé en 2008. En-des­sous de la voie pu­blique de la route 132, on note la pré­sence de 15 800 mètres cubes de sols qui contiennent dif­fé­rents types d’hy­dro­car­bures.

Un lieu d’en­tre­po­sage de pro­duits di­vers, qui a fait l’ob­jet d’un pro­jet d’étude d’im­pact chez Gaz Mé­tro, contien­drait quant à lui 3 940 m³ de sols où se trouvent du ba­ryum et des hy­dro­car­bures.

En août 2014, Oriens Tech­no­lo­gie a re­çu un avis de con­ta­mi­na­tion à la suite de tra­vaux de ca­rac­té­ri­sa­tion ef­fec­tués lors de la ces­sa­tion des ac­ti­vi­tés d’une en­tre­prise des écumes d’alu­mi­nium. On y a dé­cou­vert 996 m³ de sols conte­nant du cuivre et du ni­ckel.

Chez Al­sa Ser­vices Ca­na­da, une usine de trai­te­ment des écumes, on note un vo­lume res­tant de 665 m³ de cuivre et ni­ckel à la suite d’un avis émis en mai 2013.

À l’Alu­mi­ne­rie de Bé­can­cour, on a dé­cou­vert 217 m³ de sols conte­nant de l’alu­mi­nium, du fluor, du cya­nure, du ni­ckel et des hy­dro­car­bures, en dé­cembre 2013, à la suite d’une étude réa­li­sée dans le cadre d’une at­tes­ta­tion d’as­sai­nis­se­ment.

Il y a éga­le­ment des quan­ti­tés moindres de sols conta­mi­nés ici et là. La sta­tion-ser­vice Ul­tra­mar (60m³), Bi­ran­ghi Ca­na­da (60m³), le Centre de trans­fert des ma­tières dan­ge­reuses de Ser­vac (38m³), Stolt LNGaz (25m³), la S.P.I.P.B. (15m³), l’an­cien ter­rain de pra­tique de l’Aca­dé­mie des pom­piers (10m³) et le Ga­rage Omer Beau­che­min (vo­lume in­con­nu) com­plètent le por­trait.

On note aus­si la pré­sence de chlo­rure dans les eaux sou­ter­raines qui font l’ob­jet d’un sui­vi en­vi­ron­ne­men­tal, chez Olin. Même chose chez Ar­ke­ma où l’on in­dique éga­le­ment la pré­sence d’hy­dro­car­bures confi­nés sur le site de l’usine.

Plu­sieurs ter­rains in­dus­triels ont éga­le­ment été ré­ha­bi­li­tés au cours des der­nières an­nées. C’est le cas de Norsk Hy­dro, RMI pro­duits ré­frac­taire (cuivre), Ser­vice de trans­for­ma­tion Bé­can­cour (man­ga­nèse), Sta­toilHy­dro En­tre­pôt Bou­tin, Ar­ke­ma l’En­tre­pôt Dy­na­mark de ABI, Bi­rhan­ghi Ca­na­da, Gen­tilly-1 et Gen­tilly-2.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.