Zoo Aca­dé­mie lance un cri d’alarme

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS - SÉ­BAS­TIEN LACROIX se­bas­tien.lacroix@tc.tc

PER­MIS. Alors qu’elle doit re­cons­truire de toute ur­gence son écu­rie pour abri­ter ses ani­maux de ferme en vue de l’hi­ver, Zoo Aca­dé­mie dé­plore la lour­deur ad­mi­nis­tra­tive de la Ville de Ni­co­let.

On se sou­vien­dra que le bâ­ti­ment avait dû être dé­mo­li en rai­son des inon­da­tions prin­ta­nières ex­cep­tion­nelles que nous avons connues il y a quelques mois. La re­cons­truc­tion a dé­jà dé­bu­té dans le sta­tion­ne­ment de l’en­tre­prise, qui se trouve plus près de la route et en de­hors de la zone inon­dable 0-20 ans.

Ceux-ci ont dû être ar­rê­tés à deux re­prises pour des for­ma­li­tés ad­mi­nis­tra­tives. Si bien que l’en­tre­pre­neur est dé­jà par­ti sur d’autres chan­tiers et que l’en­tre­prise craint que les tra­vaux ne puissent pas être réa­li­sés à temps.

Après avoir fait faire des plans par des ar­chi­tectes ac­cré­di­tés, voi­là qu’on de­mande à l’en­tre­prise de faire faire une étude du sol par une firme d’in­gé­nieurs, ce qui au­ra pour ef­fet de re­tar­der en­core plus les tra­vaux qui sont dé­jà pres­sants.

C’est que même si une dalle de 18 pouces est dé­jà pré­vue pour re­mon­ter le bâ­ti­ment de ferme, il se trou­ve­rait trop près d’une zone inon­dable au goût du fonc­tion­naire du Ser­vice de l’ur­ba­nisme de la Ville de Ni­co­let. La pro­prié­taire s’in­quiète pour ses ani­maux.

«On a dé­jà re­fait nos plans et ils nous ont de­man­dé de tas­ser le bâ­ti­ment de 15 pieds, on l’a fait, et là ils nous ar­rivent en nous di­sant qu’il nous fau­dra un in­gé­nieur… Je ne veux pas de passe-droit. Je veux tout faire se­lon les règles, mais là, c’est de l’achar­ne­ment, peste la pro­prié­taire, Ja­cinthe Bouchard. Ce n’est pas un bâ­ti­ment prin­ci­pal, c’est une grange pour ran­ger du foin et abri­ter les ani­maux.»

Celle-ci se trouve pré­sen­te­ment dans une im­passe, pen­dant que la vie de ses ani­maux est en jeu. « Je risque de perdre mon per­mis de zoo, sou­tient la pro­prié­taire. Je ne peux pas en­voyer mes ani­maux ailleurs, parce que je suis sou­mise à la ré­gle­men­ta­tion de Faune Ca­na­da.»

NI­CO­LET AS­SURE DE SON SOU­TIEN

La mai­resse de Ni­co­let as­sure que la Ville n’a pas l’in­ten­tion d’aban­don­ner la pro­prié­taire de Zoo Aca­dé­mie à son sort.

Ja­cinthe Bouchard a lan­cé un cri d’alarme, jeu­di, crai­gnant de perdre son per­mis en rai­son des contraintes que lui im­pose le Ser­vice de l’Ur­ba­nisme pour la re­cons­truc­tion d’une grange pour ran­ger son foin et abri­ter ses ani­maux.

De son cô­té, Ge­ne­viève Du­bois as­sure qu’un ac­com­pa­gne­ment d’ur­gence se­ra ap­por­té à l’en­tre­prise qui est aux prises avec des ani­maux qui dorment à la belle étoile alors que les nuits sont des plus en plus froides et que les gels au sol sont à nos portes.

«On conti­nue de re­gar­der des so­lu­tions de rechange. Est-ce que ça peut être des abris tem­po­raires, ou de dé­pla­cer son bâ­ti­ment pour qu’il soit com­plè­te­ment en de­hors des zones inon­dables ? C’est ce qu’on re­garde», ex­plique-t-elle.

La mai­resse com­prend que les de­mandes de la Ville puissent pa­raître comme de l’achar­ne­ment, mais que c’est loin d’être le cas. D’au­tant plus que la Ville tra­vaille avec la pro­prié­taire de­puis juin pour s’as­su­rer qu’elle puisse avoir tout ce dont elle a be­soin et que l’ac­com­pa­gne­ment d’ur­gence se pour­sui­vra.

«C’est cer­tain que la pre­mière chose à faire, c’est de ve­nir cher­cher un per­mis, et par la suite on peut trans­mettre toutes les in­for­ma­tions pour gui­der vers les tra­vaux. Ce qui n’avait pas été fait, note la mai­resse. C’est aus­si un sou­ci d’équi­té. Ce qu’on lui de­mande, c’est la même chose pour tout le monde. C’est pour s’as­su­rer qu’on n’au­ra pas à re­faire les tra­vaux».

(Photo Fa­ce­book – Zoo Aca­dé­mie)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.