Mi­chaël Bun­ner dé­cla­ré non-cri­mi­nel­le­ment res­pon­sable

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS -

L’in­di­vi­du de 32 ans qui avait poi­gnar­dé son père le 14 sep­tembre der­nier, à Sainte-Mo­nique, a été dé­cla­ré non­cri­mi­nel­le­ment res­pon­sable en rai­son de troubles men­taux.

Ce sont les conclu­sions qui dé­coulent de son éva­lua­tion psy­chia­trique. Se­lon ce que rap­porte Le Nou­vel­liste, le cas de Mi­chaël Brun­ner se­ra pris en charge par la Com­mis­sion d’exa­men des troubles men­taux qui de­vra dé­ter­mi­ner les me­sures à ap­pli­quer dans son cas.

On se sou­vien­dra que le jeune homme avait été ac­cu­sé de voie de fait grave contre son père, en plus d’être ac­cu­sé de voie de faits sur deux autres per­sonnes qui étaient sur place. Il avait été ar­rê­té par la po­lice et était de­meu­ré dé­te­nu de­puis les évé­ne­ments. (SL)

Ain­si, les mé­de­cins prennent en main la ges­tion de la par­tie « cli­nique mé­di­cale » qui s’ap­pel­le­ra dé­sor­mais « Cli­nique Mé­di­cale de l’Est de Bé­can­cour ». Ils im­plan­te­ront l’ac­cès adap­té, une nou­velle fa­çon de fonc­tion­ner de plus en plus ré­pan­due dans les cli­niques mé­di­cales du Qué­bec, consis­tant à voir les pa­tients quand ils sont ma­lades et non pas une fois par an­née quand ils vont bien… La COOP conjoin­te­ment avec la Cli­nique, a em­bau­ché une ré­cep­tion­niste temps plein afin d’as­su­rer aux pa­tients et aux membres qu’il y au­ra tou­jours quel­qu’un qui ré­pon­dra à leur ap­pel et qui leur don­ne­ra un ren­dez-vous dans les deux se­maines sui­vantes.

Par ailleurs, deux nou­veaux mé­de­cins de fa­mille se joignent à l’équipe, doit Dre Ca­the­rine Brouillette-Choui­nard et Dr Charles Cou­tu­rier qui viennent en ren­fort au Dr De­vault, au point de ser­vices de Gen­tilly.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.