La fran­co­pho­nie à Mcgill

Le Délit - - Actualites - se­bas­tien ou­din-fi­li­pe­cki Le Dé­lit

Si­tuée dans une mé­tro­pole bi­lingue au sein d’un Qué­bec fran­co­phone, l’uni­ver­si­té Mcgill ap­pa­raît sou­vent comme une «bulle an­glo­phone». Le mot le plus adé­quat pour ré­su­mer le bi­lan de la fran­co­pho­nie à Mcgill cette an­née se­rait le mot « mi­ti­gé » . En ef­fet, on se sou­vien­dra de l’ab­sence to­tale de la Com­mis­sion des af­faires fran­co­phones ( ou CAF) de l’as­so­cia­tion des étu­diants de pre­mier cycle de l’uni­ver­si­té Mcgill (AÉUM), dé­pen­dant du port­fo­lio de l’an­cien vice- pré­sident des Af­faires ex­ternes, Da­vid Aird, qui dut dé­mis­sion­ner en fé­vrier der­nier suite à des al­lé­ga­tions d’agres­sions sexuelles.

Éga­le­ment, lors des élec­tions an­nuelles des membres exé­cu­tifs de L’AÉUM, nous avons re­gret­té le fait que seule­ment deux can­di­dats aient tra­duit leurs pro­grammes en­tiè­re­ment en fran­çais et au­cun d’entre eux n’aient eu de pro­jet sé­rieux con­cer­nant la fran­co­pho­nie sur le cam­pus.

Une can­di­date a émis le sou­hait de créer une se­maine dé­diée à la culture fran­co­phone, sans sa­voir que cel­le­ci existe dé­jà sous le nom de « Fran­co­fête » . Cette der­nière est or­ga­ni­sée, entre autres, parle Dé­lit le Centre d’en­sei­gne­ment du fran­çais à Mcgill et le Dé­par­te­ment de langue et lit­té­ra­ture fran­çaises ( DLLF). Ce­pen­dant, la Com­mis­sion aux af­faires fran­co­phones de l’as­so­cia­tion des étu­diants de la Fa­cul­té des Arts (AÉFA, ou AUS en an­glais, ndlr) a su se dis­tin­guer par son dy­na­misme. Celle-ci a ani­mé de nom­breux évé­ne­ments tout au long de l’an­née, ré­ins­tau­ré ses cercles de conver­sa­tions heb­do­ma­daires et s’est do­tée d’une nou­velle page Fa­ce­book.

En­fin, no­tons que 2017 marque le qua­ran­tième an­ni­ver­saire du Dé­lit, ain­si que ce­lui de

Ca­pu­cine Lor­ber

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.