Les 40 ans, vus par les âmes du Dé­lit

Ré­flexions de Bo­ris She­dov, di­rec­teur d’af­faires et chef de pu­bli­ci­té, et de Let­ty Mat­teo, cadre de la pu­bli­ci­té pour le bu­reau pu­bli­ci­taire de la So­cié­té des pu­bli­ca­tions du Dai­ly.

Le Délit - - Special 40 ans - vit­to­rio pes­sin Pro­pos re­cueillis et mis en forme par Ma­thieu mé­nard Le Dé­lit

Pour Bo­ris et Let­ty, qui n’étaient pas en­core im­pli­qués au bu­reau pu­bli­ci­taire en 1977, cette an­née conjure toutes sortes de sou­ve­nirs: une scène mu­si­cale ef­fer­ves­cente et le suc­cès des Sex Pis­tols pour l’un, et un par­cours d’études tout juste amor­cé pour l’autre, la tête pleine de rêves et d’as­pi­ra­tions aca­dé­miques. Tous deux se rap­pellent le cli­mat po­li­tique bouillon­nant de l’époque, dont le mé­con­ten­te­ment vis-à-vis de la re­pré­sen­ta­tion fran­co­phone à Mcgill, que cer­tains sou­hai­taient trans­for­mer en ins­ti­tu­tion com­plè­te­ment an­glo­phone.

À cet égard, le lan­ce­ment d’une édi­tion fran­co­phone du Mcgill Dai­ly joua sans au­cun doute un rôle in­fluent dans la re­pré­sen­ta­tion de la voix fran­co­phone sur le cam­pus. Cette ini­tia­tive rap­pelle l’im­por­tance du Mcgill Dai­ly comme ins­ti­tu­tion d’avant-garde, au dia­pa­son avec le cli­mat po­li­tique, prête à consa­crer ses res­sources pour sou­te­nir le dé­ve­lop­pe­ment du point de vue fran­co­phone sur le cam­pus.

Au fil des an­nées, ce pro­jet a conti­nué de gran­dir pour pren- dre une forme sem­blable à celle d’au­jourd’hui: un con­seil de ré­dac­tion com­plè­te­ment dis­tinct du jour­nal an­glo­phone, qui réus­sit à tra­vailler de fa­çon har­mo­nieuse et col­la­bo­ra­tive avec ses confrères du Dai­ly, pour par­ta­ger une pers­pec­tive unique de l’ac­tua­li­té étu­diante, lo­cale, na­tio­nale et in­ter­na­tio­nale. Cette crois­sance ne s’est pas fait sans dé­fis : cer­taines an­nées, le re­cru­te­ment de col­la­bo­ra­teurs et le main­tien d’un con­seil de ré­dac­tion s’est avé­ré dif­fi­cile; de plus, la pro­duc­tion de conte­nu a gran­de­ment chan­gé au fil des dé­cen­nies, pas­sant de plaques d’im­pres­sions à des fi­chiers nu­mé­riques, sans ou­blier le dé­ve­lop­pe­ment du site web et du conte­nu mul­ti­mé­dia.

Du­rant les der­nières dé­cen­nies, la com­po­si­tion du con­seil de ré­dac­tion du Dé­lit a évo­lué, re­flé­tant le dé­ve­lop­pe­ment de la com­mu­nau­té étu­diante in­ter­na­tio­nale de Mcgill. Le con­seil de ré­dac­tion re­pré­sente une vé­ri­table cé­lé­bra­tion de la di­ver­si­té fran­co­phone de Mcgill, et conti­nue de pro­duire du conte­nu unique et so­phis­ti­qué – et non pas une tra­duc­tion di­recte du conte­nu an­glo­phone, une per­cep­tion er­ro­née qui per­dure de­puis la créa­tion du Dé­lit!

Au fi­nal, Le Dé­lit de­meure non seule­ment un point de ras­sem­ble­ment et d’échange pour les fran­co­phones, mais éga­le­ment (tout comme The Mcgill Dai­ly!) une for­mi­dable école de jour­na­lisme pour la com­mu­nau­té de Mcgill et pour sa po­pu­la­tion fran­co­phone, soit 20% des étu­diants. Plu­sieurs an­ciens ont pour­sui­vi leur car­rière mé­dia­tique dans des pu­bli­ca­tions et ins­ti­tu­tions pres­ti­gieuses, Ra­dio-ca­na­da par exemple. Le bu­reau pu­bli­ci­taire de la So­cié­té des pu­bli­ca­tions du Dai­ly sou­haite longue vie au Dé­lit, et es­père que son suc­cès pour­ra ins­pi­rer l’ap­pa­ri­tion de mé­dias étu­diants dans d’autres uni­ver­si­tés, pour re­pré­sen­ter des com­mu­nau­tés et des voix qui se­raient au­tre­ment lais­sées dans l’ombre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.