Ju­lianne Ber­trand Chef de sec­tion Culture - 1998 2017 - UQÀM - Pro­fes­seure

Le Délit - - Special 40 ans -

À l’époque où j’étais étu­diante à l’uni­ver­si­té Mcgill, c’était un bon­heur de lire chaque édi­tion du jour­nal et ce fut une fier­té d’y écrire pen­dant quelque temps. Grâce au Dé­lit, la com­mu­nau­té fran­co­phone et fran­co­phile de l’uni­ver­si­té avait un coeur bien vi­vant.

Pour moi, ma par­ti­ci­pa­tion au jour­nal m’a ai­dée à mieux sai­sir l’es­prit de com­mu­nau­té uni­ver­si­taire. Je n’étais pas seule­ment une étu­diante ano­nyme dans la masse, j’étais quel­qu’un qui avait la chance de mettre en pra­tique ses ap­pren­tis­sages con­crè­te­ment. Bien sûr, ce fut seule­ment une brève ch­ro­nique sur la té­lé­vi­sion qué­bé­coise, mais c’était toute une fe­nêtre pour ap­prendre à ex­pri­mer son opi­nion de fa­çon res­pec­tueuse en­vers les créa­teurs et à dé­battre de ma­nière construc­tive avec les lec­teurs qui me par­laient de mes ar­ticles. Main­te­nant, en tant que maître de langue à l’uni­ver­si­té du Qué­bec à Mon­tréal, j’es­saie de créer des op­por­tu­ni­tés sem­blables pour que mes étu­diants – des im­mi­grants qui se sentent sou­vent ex­clus de la struc­ture of­fi­cielle – trouvent pro­gres­si­ve­ment leur place en tant

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.