Ce qui se­ra moins fa­cile à dé­col­ler

Le Délit - - Éditorial - ma­haut en­gé­rant et la­ra be­nat­tar Le Dé­lit

Le se­mestre der­nier, Le cam­pus fut se­coué par des allégations de vio­lence sexuelle et de vio­lence gen­rée com­mises par des membres de L’AÉUM, no­tam­ment Da­vid Aird, alors v-.p. aux Af­faires ex­ternes. L’une des sur­vi­vantes par­lait d’une dy­na­mique de pou­voir qui la ren­dait in­ca­pable de s’af­fir­mer contre lui: «Cet homme, en rai­son de son titre d’exé­cu­tant de la SSMU [AÉUM], était dans une si­tua­tion de pou­voir par rap­port à moi. Du moins, je l’ai per­çu ain­si. Je ne vou­lais pas qu’il se fâche, alors je me tai­sais». Le RCD ( Ré­seau Com­mu­nau­taire de Di­vul­ga­tion, ndlr) avait, en par­tie, fait écla­ter l’af­faire après avoir ré­col­té les té­moi­gnages des sur­vi­vants et vic­times, à l’aide d’un for­mu­laire dis­tri­bué en ligne.

Il y a un mois, Le gou­ver­ne­ment qué­bé­cois an­non­çait vou­loir dé­pen­ser 23 mil­lions de dol­lars sur un plan pour ré­duire le nombre d’agres­sions et de vio­lences sexuelles sur les cam­pus des cé­geps et des uni­ver­si­tés. Plan qui fai­sait men­tion de l’im­por­tance d’un code de conduite qui ré­gi­rait «les re­la­tions intimes entre un membre du per­son­nel qui se trouve en si­tua­tion d’au­to­ri­té et une étu­diante ou un étu­diant».

La se­maine der­nière, Des au­to­col­lants dé­non­çant les abus à na­ture sexuelle d’un pro­fes­seur au sein du cam­pus, pou­vaient être vus col­lés dans les toi­lettes des femmes par un groupe s’ap­pe­lant Ze­ro To­le­rance, dont les membres ont pre­ser­vés l’ano­ny­mat. Au­to­col­lants, par la suite en­le­vés par l’uni­ver­si­té, dont la vé­ra­ci­té des allégations n’a pas en­core été confir­mée.

Hier, Com­men­çait la se­maine de# Con sente mentm cg ill, qua­trième édi­tion d’une cam­pagne qui per­met aux membres de la com­mu­nau­té mc­gil­loise d’en ap­prendre plus sur le consentement, la pré­ven­tion de la vio­lence sexuelle et l’im­por­tance de sou­te­nir les per­sonnes af­fec­tées.

Un pas en ar­rière, un pas en avant. Une sorte de danse mor­bide, dont les se­cousses sac­ca­dées font, au rythme du temps, trem­bler les fon­da­tions de notre ins­ti­tu­tion. Ain­si, nous sem­blons des­ti­nés à pro­gres­ser avec len­teur sur le su­jet de la vio­lence sexuelle sur le cam­pus. Et quand il est en plus ques­tion de l’au­to­ri­té d’un­tel, l’af­faire se com­plique.

L’au­to­ri­té, ça in­ti­mide, ça ré­duit au si­lence… mais pas tou­jours.

Par­fois nous pou­vons comp­ter sur le cou­rage de ces étu­diants qui osent te­nir tête à cette au­to­ri­té, quelle qu’en soit sa forme. À coup de ha­sh­tags, d’au­to­col­lants ou de for­mu­laires fai­sant ap­pel aux té­moi­gnages, des voix s’élèvent.

Comme il est si ad­mi­ra­ble­ment dit sur la page de la cam­pagne de# Con sente mentm cg ill:«Tousl es membres de la com­mu­nau­té de l’uni­ver­si­té ont un rôle fon­da­men­tal à jouer au ni­veau de la pré­ven­tion de la vio­lence à ca­rac­tère sexuel sur le cam­pus et du sou­tien of­fert aux per­sonnes af­fec­tées » . Cette cam­pagne est or­ga­ni­sée cette an­née par O-SVRSE ( The Of­fice for Sexual Vio­lence Res­ponse, Sup­port and Edu­ca­tion), bu­reau lan­cé l’an­née der­nière en même temps que la nou­velle po­li­tique de lutte contre les agres­sions sexuelles par l’uni­ver­si­té. Cette même Uni­ver­si­té qui, se­lon l’or­ga­ni­sa­tion Ze­ro To­le­rance, au­rait igno­ré les plaintes des étu­diants concer­nant leur pro­fes­seur.

Dans un cli­mat où la plu­part des vio­lences sexuelles sont pas­sées sous si­lence, les abus de pou­voir se mul­ti­plient sans être condam­nés. Ce laxisme peut sans doute s’ex­pli­quer par la place sa­crée qu’oc­cupent le corps pro­fes­so­ral et les res­pon­sables des ins­ti­tu­tions étu­diantes au sein de l’uni­ver­si­té, per­çus comme ga­rants de l’image de Mc­gill. Ce­pen­dant, pour cette même image et pour la sé­cu­ri­té des étu­diants, l’ins­ti­tu­tion de­vrait mettre un point d’hon­neur à garantir l’exem­pla­ri­té de leur comportement.

«Tous les membres ont un rôle fon­da­men­tal à jouer » .Ça, nous ne l’avons pas ou­blié. Es­pé­rons que Mc­gill s’en sou­vien­dra aus­si. x

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.