L’AÉUM: re­tour sur les évènements des der­nières se­maines

QUE S’EST-IL PAS­SÉ?

Le Délit - - Actualités - Texte écrit par Sé­bas­tien Ou­din-fi­li­pe­cki et Li­sa Mar­rache In­fo­gra­phie réa­li­sée par Gré­goire Col­let Illus­tra­tion de Ca­pu­cine Lor­ber Cré­dit pho­tos: Chambre des com­munes

17 sep­tembre

Le Conseil des Di­rec­teurs, or­gane su­prême de L’AÉUM ra­ti­fie une dé­ci­sion de la Com­mis­sion Ju­ri­dique (sorte de «Cour Su­prême» de l’as­so­cia­tion) ju­geant une mo­tion qui de­man­dait à L’AÉUM de sou­te­nir le mou­ve­ment Boy­cott, Dé­sin­ves­tis­se­ments et Sanc­tions (BDS), in­cons­ti­tu­tion­nelle.

15 oc­tobre

La v.-p. aux Fi­nances Ari­sha Khan est sus­pen­due pen­dant deux se­maines du siège qu’elle oc­cupe au Conseil des Di­rec­teurs sur des ac­cu­sa­tions de vio­la­tion de confi­den­tia­li­té. Se­lon la pré­si­dente Mu­na To­ji­boe­va, cette der­nière au­rait «ré­ex­pé­dié une conver­sa­tion confi­den­tielle […] à un membre de L’AÉUM ne fai­sant pas par­tie de l’équipe exé­cu­tive.» L’in­té­res­sée se di­sait « très dé­çue » par la dé­ci­sion du conseil « n’ayant même pas eu la pos­si­bi­li­té de [se] dé­fendre », etant a une confé­rence en Ca­li­for­nie où elle re­pré­sen­tait L’AÉUM au mo­ment du vote.

20 oc­tobre

Mu­na To­ji­boe­va pu­blie une lettre ou­verte dans le Bull and Bear pour se dé­fendre des ac­cu­sa­tions de la veille. Elle ex­plique qu’elle se sent mar­gi­na­li­sée et har­ce­lée par ses col­lègues au sein de L’AÉUM à cause de ses opi­nions po­li­tiques.

24 oc­tobre

Dans un post Fa­ce­book, Noah Lew ac­cuse l’or­ga­nisme De­mo­cra­tize SSMU d’avoir me­né une cam­pagne « pour ré­vo­quer tous les étu­diant·e·s juif·ve·s et an­ti-bds de la di­rec­tion de L’AÉUM » et de l’avoir « pu­bli­que­ment ci­blé ». Cette in­for­ma­tion est re­prise par de nom­breux mé­dias tels que le Na­tio­nal Post, la Mon­treal Ga­zette et le Times of Is­raël.

26 oc­tobre

De­mo­cra­tize SSMU pu­blie un com­mu­ni­qué s’ex­cu­sant d’avoir pu­blié des pro­pos in­dé­li­cats sur les juifs et ré­af­firment que leur in­ten­tion est de « rendre la dé­mo­cra­tie au sein de L’AÉUM plus ac­ces­sible, trans­pa­rente et si­gni­fiante, [et] non de créer une di­vi­sion au sein du corps étu­diant ».

28 oc­tobre

Sai­sie par Jo­na­than Glu­stein, la Com­mis­sion Ju­ri­dique rend une in­jonc­tion tem­po­raire qui sus­pend la mo­tion di­vi­sant la ra­ti­fi­ca­tion des membres du Conseil des Di­rec­teurs. Se­lon l’in­jonc­tion « les di­rec­teurs n’ayant pas été ra­ti­fiés par l’as­sem­blée Gé­né­rale [...] ne se­ront pas dé­mis de leurs fonc­tions »

31 oc­tobre

La pri­nic­pale For­tier nomme Spen­cer Bou­dreau, an­cien pro­tec­teur des étu­diant·e·s comme res­pon­sable afin d’en­quê­ter sur les al­lé­ga­tions an­ti­sé­mites ayant pris place lors de l’as­sem­bée Gé­né­rale de L’AÉUM. M. Bou­dreau de­vrait rendre ses conclu­sions d’ici le 15 dé­cembre pro­chain.

24 sep­tembre

Le Mc­gill Tri­bune pu­blie un ar­ticle ques­tion­nant la consti­tu­tio­na­li­té de la com­po­si­tion du Conseil des Di­rec­teurs. En ef­fet, ce der­nier n’était com­po­sé, à l’époque, que de 3 membres exé­cu­tifs (élus par les étu­diant·e·s) au lieu de 4 comme le pré­voit l’ar­ticle 6.2 de la cons­ti­tu­tion et de 9 membres non-élu·e·s. Cet ar­ticle est vi­ve­ment cri­ti­qué dans une sé­rie de com­men­taires sur Fa­ce­boook par le Di­rec­teur Jo­na­than Glu­stein qui l’ac­cuse de conte­nir de nom­breuses er­reurs fac­tuelles. La si­tua­tion est rec­ti­fiée le 28 sep­tembre avec la no­mi­na­tion du vice-pré­sident (v.-p.) à la Vie étu­diante Je­mark Earle au Conseil des Di­rec­teurs.

19 oc­tobre

Du­rant le Conseil Lé­gis­la­tif, le v.-p. À la Vie étu­diante Je­mark Earle lit une lettre, co-si­gné et sou­te­nu par les cinq autres vice-pré­si­dentes de L’AÉUM ex­pri­mant une po­si­tion de « non-confiance » en­vers la pré­si­dente Mu­na To­ji­boe­va, et de­man­dant sa dé­mis­sion en tant que por­te­pa­role de l’as­so­cia­tion, en l’ac­cu­sant, entre autres, de manque de trans­pa­rence.

23 oc­tobre

Du­rant l’as­sem­blée Gé­né­rale, la v.-p. Aux Af­faires In­ternes Maya Ko­par­kar pro­pose une mo­tion pour vo­ter in­di­vi­duel­le­ment sur la con­fir­ma­tion de chaque membre du Conseil des Di­rec­teurs au lieu de ra­ti­fier les 12 membres d’un seul coup comme ce­la s’est fait par le pas­sé. Cer­tains membres du pu­blic ques­tionnent alors la consti­tu­tio­na­li­té d’une telle pro­cé­dure. Après avoir consul­té le juge en chef ( Chieff Jus­tice, ndlr) de la Com­mis­sion Ju­ri­dique et la dé­pu­té du Conseil, ( par­le­men­ta­rian, ndlr) le pré­sident du Conseil Jad El Tal au­to­rise la mo­tion. Trois can­di­dat·e·s sont re­jet­té·e·s: Noah Lew, Jo­sé­phine Wright O’ma­nique et Alexan­der Schef­fel.

25 oc­tobre

Suite à ces al­lé­ga­tions et aux élé­ments de L’AG, la Prin­ci­pale Su­zanne For­tier dit prendre la si­tua­tion «très au sé­rieux» et an­nonce une sé­rie de me­sures dont l’ou­ver­ture d’une en­quête, la mise sur pied d’un groupe de tra­vail et le lan­ce­ment d’une ligne d’écoute té­lé­pho­nique.

27 oc­tobre

Dans une en­tre­vue avec Glo­bal News, Noah Lew est sou­te­nu par Mu­na To­ji­boe­va qui af­firme que le ré­sul­tat du vote « n’[était] pas quelque chose au­quel je ne m’at­ten­dais pas car j’ai vrai­ment vu des gens se mo­bi­li­ser et dis­tri­buer des pros­pec­tus et des in­for­ma­tions. » Ces af­fir­ma­tions sont re­mises en ques­tion par le Ré­seau d’ac­tion BDS qui, par la voix d’iris Mad­line af­firme: qu’« Il n’y a pas eu de ral­lie­ment spé­ci­fique pour des­ti­tuer Noah Lew » et que « ça n’était pas une ac­tion pla­ni­fiée ».

29 oc­tobre

Le Conseil des Di­rec­teurs de L’AÉUM an­nonce la créa­tion d’un « Co­mi­té spé­cial sur l’an­ti­sé­mi­tisme » afin de « créer un plan d’ac­tion [...] pour com­battre l’an­ti­sé­mi­tisme sur le cam­pus et faire en sorte que les étu­diant·e·s s’iden­ti­fiant comme juif·ve·s se sentent plus à l’aise, spé­ci­fi­que­ment au sein de L’AÉUM ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.