Monde fran­co­phone

Le Délit - - Actualités - Texte écrit par Isis Pa­ley In­fo­gra­phie rea­li­sée par Béa­trice Mal­le­ret

AMÉ­RIQUE FRAN­CO­PHONE

La cam­pagne Fech Nes­ta­naw ( « Qu’est- ce qu’on at­tend? » en fran­çais, ndlr) lan­cée le 3 jan­vier der­nier est à l’ori­gine de nom­breuses mo­bi­li­sa­tions so­ciales dans dif­fé­rentes villes du pays. Ce mou­ve­ment re­ven­dique l’abro­ga­tion de la nou­velle loi sur le bud­get 2018, cause d’une flam­bée des prix de ser­vices de base. Après qu’une ma­ni­fes­ta­tion à Té­bour­ba ait dé­gé­né­ré le 8 jan­vier, cau­sant la mort d’un ma­ni­fes­tant, 41 mi­neurs de 13 à 19 ans ont été in­ter­pel­lés di­manche 14 jan­vier. Au to­tal, ce sont plus de 930 ma­ni­fes­tants qui ont été ar­rê­tés lors de ces mou­ve­ments de pro­tes­ta­tion. Suite aux pro­pos du pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump in­sul­tant Hai­ti et plu­sieurs na­tions afri­caines de «pays de merde » ( shi­tholes en an­glais, ndlr), des ci­toyens haï­tiens in­di­gnés or­ga­nisent une ma­ni­fes­ta­tion qui se­ra me­née le 22 jan­vier de­vant l’am­bas­sade des États-unis à Port- Au- Prince. Cette « Marche de la di­gni­té na­tio­nale » se veut « pa­ci­fique, ci­toyenne et non- par­ti­sane » .

AFRIQUE FRAN­CO­PHONE

Après deux ans de né­go­cia­tions entre l’égypte, le Sou­dan et l’éthio­pie, un ac­cord a en­fin été si­gné mar­di 20 sep­tembre, of­fi­cia­li­sant le choix de deux en­tre­prises fran­çaises pour me­ner une étude d’im­pact du Grand Bar­rage de la Re­nais­sance Éthio­pienne (GERD), la fu­ture plus grande cen­trale hy­dro­élec­trique d’afrique. Les pré­si­dents égyp­tien et éthio­pien s’étaient ren­con­trés au Caire en avril der­nier afin d’évi­ter un conflit po­ten­tiel sur le su­jet du Nil. Bien que les pro­jec­tions pré­voient la fin des tra­vaux pour dé­but 2019, cette étude de 11 mois ré­ta­bli­ra, se­lon Mu­tu­ma Mi­ka­sa, mi­nistre éthio­pien de l’eau, de l’ir­ri­ga­tion et de l’éner­gie, la confiance entre les pays im­pli­qués. Moïse Li­da Kouas­si, an­cien mi­nistre de la Dé­fense du gou­ver­ne­ment de Laurent Gbag­bo, a vu son pro­cès ou­vrir lun­di 15 jan­vier de­vant la cour d’as­sises d’abid­jan. Dé­te­nu de­puis 2014, il est ac­cu­sé de « com­plot contre l’au­to­ri­té de l’état » . Le com­man­dant Jean-noël Abé­hi, éga­le­ment membre du Mi­nis­tère de la Dé­fense sous le pré­sident Gbag­bo et proche de ce­lui- ci. Abé­hi a lui été ju­gé avec onze co- ac­cu­sés sur preuve de mul­tiples ren­contres à Abid­jan ayant pour but d’or­ga­ni­ser un ren­ver­se­ment des au­to­ri­tés du pays. Tout comme Kouas­si, Abé­hi avait fui au Gha­na après la chute de Laurent Gbag­bo et les 3000 vic­times de la crise post- élec­to­rale de 2010.

TUNISIE ÉGYPTE CÔTE D’IVOIRE

HAÏ­TI

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.